background preloader

Genèse et affirmation des régimes totalitaires

Facebook Twitter

Idée reçue : tous les totalitarismes se valent, par Benoît Bréville (Le Monde diplomatique, septembre 2014) A première vue, la France de François Hollande, la Turquie de Recep Tayyip Erdogan, le Venezuela de Nicolás Maduro et l’Union européenne ont peu en commun.

Idée reçue : tous les totalitarismes se valent, par Benoît Bréville (Le Monde diplomatique, septembre 2014)

Pourtant, en 2014, ils ont tous les quatre été affublés de l’adjectif « totalitaire » : la France parce que son ministre de l’intérieur a interdit les spectacles de Dieudonné Mbala Mbala, la Turquie en raison du blocage du réseau social Twitter, le Venezuela à cause de la répression de certaines manifestations et l’Union européenne car elle briderait la souveraineté des nations. Les détricoteuses - Où est passé le front antifasciste ? Nazisme et violence de masse - Histoire-géographie - Éduscol. Theconversation. Images et récit pour la rédemption du peuple. L’actualité encourage sans cesse à renforcer nos analyses de la production d’images et de grands récits, orientés vers une origine perdue, en contexte dictatorial.

Images et récit pour la rédemption du peuple

Car le mal, pour l’énoncer dans les termes de Hannah Arendt, n’est pas définitivement vaincu. Les régimes totalitaires. Tâche complexe en Troisième - Association des Professeurs d'Histoire et de Géographie. Consigne : Le but de ce devoir est de réaliser une tâche complexe.

Les régimes totalitaires. Tâche complexe en Troisième - Association des Professeurs d'Histoire et de Géographie

Sujet : Écris un article de journal où un journaliste de gauche présente, au choix, l’URSS de Staline ou l’Allemagne nazie d’Hitler dans les années 1930. La conquête d’une petite ville par les chemises brunes. La première publication du livre de William Allen remonte à 1965 ; l’ouvrage s’appelait alors La Prise du pouvoir nationale-socialiste.

La conquête d’une petite ville par les chemises brunes

Peut-être le titre de cette nouvelle édition (Une petite ville nazie) est-il plus parlant, car c’est à travers cette focale que l’historien américain analyse les mécanismes de la victoire du parti hitlérien. Le regard se fixe sur une petite ville de Basse-Saxe de 10 000 habitants, « Thalburg », pseudonyme pour la ville réelle de Northeim. C’est à cette échelle que l’auteur dissèque la contagion progressive du parti nazi, de janvier 1930 à janvier 1935 – le passage de la République de Weimar, une démocratie vivante et fragile, à une dictature totalitaire. Une petite ville face à la crise économique et la violence politique. Chronologie: Le Chemin Des Nazis Vers Le Pouvoir. 28 février Prenant prétexte de l’incendie du Reichstag (parlement allemand), Hitler publie des « décrets d’urgence » qui suppriment toutes les libertés fondamentales, dont la liberté d’expression, la liberté de presse et de réunion, et la protection contre les arrestations arbitraires. 23 mars La loi d'habilitation est adoptée, donnant au gouvernement le pouvoir de promulguer des décrets d'urgence sans le consentement du Parlement.

Chronologie: Le Chemin Des Nazis Vers Le Pouvoir

ENTRETIEN – « La révolution culturelle nazie », avec Johann Chapoutot – 1/2 : l’affabulation. Le nazisme n’est pas seulement une horreur : c’est aussi une pensée (délirante) de la culture allemande dans sa globalité, et une entreprise de retour à l’âge d’or (fantasmé) de la « race » formée par cette culture.

ENTRETIEN – « La révolution culturelle nazie », avec Johann Chapoutot – 1/2 : l’affabulation

Architecture totalitaire et commande autoritaire. La place des architectures monumentales des régimes totalitaires dans l’historiographie. Des DOI (Digital Object Identifier) sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.Les utilisateurs des institutions abonnées à l'un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lesquelles Bilbo a trouvé un DOI.

Architecture totalitaire et commande autoritaire. La place des architectures monumentales des régimes totalitaires dans l’historiographie

Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org. Fiche "Ressources" - Eduscol. Chronologie : Mise en place des régimes totalitaires. La troisième vague. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La troisième vague

Le fascisme au XXème siècle. Genèse des régimes totalitaires. FASCISME NAZISME COMMUNISME - Fascisme, Nazisme, Communisme. 26 janvier 2015 - Le nazisme entre fonctionnalisme et intentionnalisme - Herodote.net. Penser le nazisme. La publication simultanée du deuxième tome des Mémoires du grand historien Saul Friedländer (le premier, Quand vient le souvenir, est paru en 1978), et d’un livre d’entretiens de celui-ci avec Stéphane Bou, est l’occasion de revenir sur un certain nombre de thématiques liées à l’historiographie du nazisme.

Penser le nazisme

L’actualité éditoriale atteste d’un intérêt permanent pour cette période de l’histoire et les travaux de Friedländer sont, sans conteste, parmi les plus importants . L’économie politique du nazisme. Dans cet entretien, Adam Tooze, spécialiste de l’histoire économique allemande, examine l’économie du Troisième Reich : existait-il une politique économique nazie ?

L’économie politique du nazisme

Quelles furent les raisons économiques de la guerre totale de Hitler contre l’Europe ? Quel fut l’héritage de cette expérience pour l’économie allemande après 1945 ? Adam Tooze est professeur d’histoire allemande à l’Université de Yale. Son dernier livre, récemment traduit en français – Le Salaire de la destruction. Sur le révisionnisme autour du régime totalitaire stalinien. Between the summer of 1936 and 1938, the regime of Joseph Stalin summarily executed 750,000 Soviet citizens without trial or any legal process.

In the same period, more than a million others were sent to the labour camps of the Gulag, from where many would not return. In the history of a murderous regime, this was a period of exceptional state violence perpetrated against its own people. The episode has always held a certain macabre fascination, but there are other more substantial reasons for drawing attention to it as we reach the 80th anniversary. Mussolini's willing followers. In a broadcast in December 1940 Winston Churchill famously declared that “one man, and one man alone” – namely Mussolini – was responsible for Italy waging war on Britain. These words were designed to encourage Italians to break with their leader and get out of a conflict for which it was already clear the country was disastrously unprepared.

And Churchill delivered them at a telling moment – just as the ill-equipped Italian forces had become bogged down and humiliated in the mud and snow of Albania following Italy’s unprovoked offensive against Greece. Yet the idea that Italian people had simply been the ‘victims’ of a warmongering leader wasn’t confined to the dark days of 1940. In fact, the idea would go on to provide powerful ammunition for what, after 1945, became the dominant public interpretation of Fascist Italy: that it was ruled by a dictatorship built on limited or minimal popular support. HISTOIRE - BREVET - 04 Les totalitarismes.

Afterclasse - Site de révisions de la 6e à la Terminale. 1ère ES : Histoire Spécifique - Cours : Les régimes totalitaires dans l'entre-deux-guerres. Rappel de cours - LesBonsProfs. Histoire Première S ES L.