Bibliothèques et livre numérique

Facebook Twitter

Une LL (Library Licence) inspirée des CC (Creative Commons) pour les ressources numériques en bibliothèque. Il y a des jours où l’on tombe sur des idées qui vous mettent le cerveau en feu et c’est ce qui m’est arrivé récemment lorsque j’ai découvert cette proposition d’une Library Licence (LL) inspirée des Creative Commons (CC), conçue pour donner aux éditeurs la possibilité de conférer aux bibliothèques des autorisations d’une manière simple et souple, pour certains types d’usages des contenus numériques.

Une LL (Library Licence) inspirée des CC (Creative Commons) pour les ressources numériques en bibliothèque

Ce concept a germé aux Etats-Unis dans le cerveau de Jeff Goldenson , qui l’a proposé sur le Harvard Library Innovation Laboratory , un site relevant de la Harvard Law School dont je vous recommande vivement la consultation (à quand la même chose en France ?). La Library Licence s’inspire du mode de fonctionnement des licences Creative Commons , avec leur aspect visuel et leur modularité. Numérisation : la grande manoeuvre des indisporphelines. L’IABD (Interassociation Archives Bibliothèques Documentation) a publié jeudi un communiqué par lequel elle prend position sur la question de la numérisation des livres indisponibles et orphelins, qui font actuellement l’objet d’une proposition de loi déposée le mois dernier au Sénat et cette semaine à l’Assemblée.

Numérisation : la grande manoeuvre des indisporphelines

Cette proposition intervient dans un contexte passablement complexe et mouvant, comme le rappelle le début du communiqué : Il s’agit notamment de l’accord-cadre relatif à la numérisation et l’exploitation des livres indisponibles du XXe siècle, accord non rendu public signé le 1er février 2011 par le ministère de la Culture, le Syndicat national de l’édition (SNE), la Bibliothèque nationale de France (BnF) et la Société des gens de lettres (SGDL), et d’une proposition de loi sénatoriale déposée le 21 octobre 2011 qui transpose cet accord. Vie de l’Iabd : [Communiqué] Livres indisponibles et orphelins : quel enjeu pour les bibliothèques ? Les œuvres indisponibles sous droit et, parmi elles, les œuvres dites orphelines en raison de la difficulté ou de l’impossibilité à trouver leurs ayants droit, font l’objet en ce moment d’une intense activité législative au niveau national et européen.

Il s’agit notamment de l’accord-cadre relatif à la numérisation et l’exploitation des livres indisponibles du XXe siècle, accord non rendu public signé le 1er février 2011 par le ministère de la Culture, le Syndicat national de l’édition (SNE), la Bibliothèque nationale de France (BnF) et la Société des gens de lettres (SGDL), et d’une proposition de loi sénatoriale déposée le 21 octobre 2011 qui transpose cet accord. Gluejar ou comment désengluer les livres numériques. Gluejar ("Pot de colle") est un projet qui commence à faire parler de lui aux Etats-Unis, développé par Eric Hellman, un des analystes américains les plus pertinents à suivre dans le domaine de l’édition électronique et du livre numérique (sur son blog ou sur Twitter).

Gluejar ou comment désengluer les livres numériques

Le projet Gluejar propose un modèle économique original, combinant le crowdfunding (financement collaboratif) et l’usage des licences Creative Commons, pour "désengluer les livres numériques" (ungluing ebooks). Gluejar. CC-BY Désengluer le livre numérique de ses contraintes juridiques. Réflexions sur le métier.