background preloader

Generations

Facebook Twitter

Générations et usages - Attitudes des générations face aux évolutions de communication - » Inflexia. « Les générations YZ ne veulent plus travailler dans des boîtes comme les vôtres », Dossiers thema. Les millennials, des salariés pas si compliqués à appréhender. Le bien être au travail. Tout le monde a sa petite idée. Qu'en pensent les millennials ? Sont-ils à part encore une fois ? Pas vraiment selon la 11ème édition du Baromètre Endered-Ipsos qui montre que cette génération n'aspire pas à un traitement différencié. L'enjeu pour l'entreprise ? Manager dans un monde digitalisé et créer les conditions de l'engagement. La relation au travail en entreprise, voilà encore un sujet où les millennials appelés aussi les générations Y et Z ou ceux nés après 1986 -comme vous voulez- trouvent le moyen de se distinguer.

Toutefois ne les idéalisons pas trop vite. Les millennials, des gens comme les autres y compris au travail... Un principe qui se vérifie dans pas mal d’autres thèmes abordés. De même, la diversité, les relations intergénérationnelles ou les enjeux organisationnels liés au digital (flexibilité, moins de hiérarchie...) sont des qualités moins attendues, y compris parmi les moins de 30 ans. ... et qui ne veulent pas d'un traitement spécifique.

BNP Paribas et the Boson Project publient la première étude sur la Génération Z « La Grande InvaZion » - BNP Paribas. La grande InvaZion : Cette grande enquête réalisée par BNP Paribas et The Boson Project décrypte la vision du monde de l’entreprise de plus de 3 200 Français âgés de 15 à 20 ans. 40 % citent le « bon réseau » comme LA clé de réussite L’entreprise les stresse pour 36 % d’entre eux et seuls 23 % se disent attirés Enfants de la crise, d’un avenir incertain, ils veulent profiter à fond du présent au niveau perso, comme au niveau pro Après avoir fait couler beaucoup d’encre et bousculé bon nombre de managers, la génération Y se fait concurrencer par une autre génération : la génération Z. Mais qui sont ces Z qui font de l’ombre à leurs ainés ? Petite sœur de la génération Y, enfants des X, les Z sont nés après 1995, ils ont moins de 20 ans et sont aujourd’hui aux portes de l’entreprise.

The Boson Project et BNP Paribas ont souhaité à travers cette enquête leur donner directement la parole et décrypter, sans aucun a priori, leurs aspirations professionnelles et leur regard sur l’entreprise. La révolution Y ? Une enquête internationale sur la génération Y - Mazars - France. L'innovation digitale au service de la formation: Digital learning - Une question d'âge (génération X, Y, Z) ou de genre ? Autre idée reçue, pour certains observateurs, l’appréhension du digital en formation serait une question d’âge ou de genre et seules les jeunes générations seraient à l’aise avec le numérique. Faisons quatre constats. Selon le site Créative Québec, la génération X, née entre 1960 et 1980, n’était pas ou peu connectée. Pour cette génération, la télévision représentait l’avancée technologique par excellence. “Cette génération n’est pas encore dépassée, car pour elle, tout ce remue-ménage se tassera bien vite. Internet et l’ordinateur, c’est fait pour les ingénieurs de la NASA et les illuminés.”

[CreativitéQuebec, 2013]. La génération Y ou génération internet (NetGen) se caractérise par la rapidité, vitesse, temps réel… mais elle a besoin de contextualisation de l’information, de lien social avec le groupe et l’enseignant. Chez les publics jeunes (-35 ans) les femmes utilisent autant que les hommes la vidéo pour se former, s’informer et approfondir leurs connaissances. Famille EGGER: L’ABC des générations X Y Z. D’un point de vue démographique, historique et sociologique, de nombreuses choses opposent ces générations.

Nous allons dans cet article nous focaliser sur l’aspect marketing et managérial de l’opposition inévitable qui force ces 3 générations à collaborer sans pour autant se comprendre. Génération X Gen X Personne née entre 1960 et 1980 disciplinée, conservatrice, équilibrée La génération X désigne, selon la classification de William Strauss (en) et Neil Howe (en), la génération sociologique des Occidentaux nés entre 1960 et 1980. Le terme « génération X » a d’abord été utilisé en démographie, puis en sociologie et en marketing. Plusieurs choses caractérisent cette génération. Située juste après les baby-boomers (environ 1943-1959), cette génération a vécu un creux de vague au niveau professionnel, trouvant difficilement des emplois stables et bien rémunérés. En France, on parle de « Bof génération ».

La génération X regroupe les personnes qui sont nées entre 1960 et 1980. Génération Y Gen Y. Génération Z, ultra connectée - L'Express Styles. A l'âge de 16 ans, George Stewart-Lockhart, un lycéen londonien passionné de street art, décide de monter sa propre galerie en ligne. Il trouve le format des blogs trop limité, et apprend seul dans son coin les rudiments du langage HTML, par le biais de tutoriaux sur YouTube. Aujourd'hui, il a 21 ans, est étudiant en histoire de l'art au Courtauld Institute, à Londres, et il est également commissaire d'expos. A ses heures perdues, il travaille au label de musique qu'il a monté tout seul. Ce workaholic en culottes courtes est l'une des figures de proue de ce qu'on se plaît à appeler la "génération Z". Ces jeunes nés entre 1990 et 2000 sont les petits frères des "genY" ou "millennials". Ils ont hérité de l'esprit d'entrepreneuriat, de la mobilité et de l'hyperconnectivité de ces derniers, mais ils les poussent encore plus loin.

Sur les plans professionnel, social et amoureux, ils vivent une symbiose parfaite entre la vie réelle et le monde numérique. Comment entrevoyez-vous votre futur? Après la génération Y, les entreprises vont devoir intégrer la génération Z. L'édition 2014 des trophées RH récompense agences et employeurs dans six catégories. Intégrer les usages liés aux nouvelles technologies, attirer les jeunes générations… font partie des nouveaux défis des entreprises. Plus de 80 dossiers ont été présentés par les 14 agences membres de l'Association des agences conseil en communication pour l'emploi (ACCE) pour l'édition 2014 du grand prix de la créativité RH, organisé par l'Association des agences conseils en communication pour l'emploi en partenariat avec Le Figaro économie, Cadremploi, l'Association nationale des DRH (ANDRH) et Communication & Entreprise.

Vous utilisez un bloqueur de publicité Pour poursuivre la lecture de nos articles, nous vous proposons deux solutions : Tout Le Figaro en illimité Le journal en numérique dès 22h Le site Premium, sans publicité L’information sur tous les écrans 1 MOIS D’ESSAI GRATUIT «Les entreprises doivent valoriser la marque employeur en ces périodes difficiles. Un contact direct avec les managers. Les jeunes du XXIe siècle changent le visage de la société de consommation. Voyages, sorties, expériences : la génération des "millennials" privilégie les services à l'achat de biens matériels et commence à modifier visiblement l'économie. © da-kuk/iStock On sait depuis quelques années maintenant que le portrait-robot économique du millennial, ce jeune né entre les années 1980 et l'an 2000, n'a strictement rien à voir avec celui de ses aînés.

Enfant de la crise financière, nourri au lait amer de la désillusion, le millennial est en train de se bâtir un système de valeurs à l'opposé de celui qui faisait jusqu'au XXIe siècle figure de dogme. "Choose life. Choose job. Le site Bloomberg a décelé les prémices tangibles de la révolution à venir dans les résultats boursiers de 600 entreprises européennes entre 2011 et 2016 en étudiant l'index Stoxx 600, qui voit les sociétés de service de loisirs et de voyage – des "fournisseurs d'expériences" – créer l'écart avec les marchands de biens de consommation. Science, tech, culture numérique et galéjades. Après les générations Y et Z, place à la "génération K" Après une étude menée pendant dix-huit mois auprès d’adolescentes âgées de 13 à 20 ans nées aux États-Unis et au Royaume-Uni, l’auteure et économiste britannique Noreena Hertz dresse le portrait de ce qu’elle nomme la “génération K”.

Explications. Photo tirée du film The Smell of Us de Larry Clark Dans une tribune publiée le 19 mars dans le quotidien britannique The Guardian, Noreena Hertz revient sur son enquête menée auprès de 2 000 jeunes filles occidentales nées entre 1995 et 2002, soit celles qu’elle considère être le dernier cru des millennials, en passe de devenir les femmes qui façonneront le monde de demain. Pour les définir, elle utilise la métaphore du personnage de Katniss Everdeen dans la trilogie littéraire Hunger Games. “En quoi croyez-vous ?”

… s’est enquise l’auteure à travers un questionnaire détaillé. Terrorisme et austérité Les millennials sont nés avec la technologie dans le berceau. Son avenir l’angoisse Elle compte avant tout sur elle-même. La génération Y se met-elle trop la pression pour aller bien ? Pour le jeune entrepreneur et consultant britannique Emerson Csorba, spécialisé dans les questions intergénérationnelles, le défi de notre génération est de se détacher de la comparaison systématique avec les autres, ce que l’hyperconnexion ne favorise pas. Après une centaine d’entretiens menés auprès de millennials (des gens d’une vingtaine d’années) au Royaume-Uni, Emerson Csorba publie les résultats de son enquête dans la revue américaine Harvard Business Review. Membre du réseau de contributeurs Global Shaper rattaché au Forum économique mondial, il s’interroge sur sa génération et lui donne la parole à travers cette nouvelle série de rencontres.

Emerson Csorba décrit le défi majeur de la génération Y à travers la remarque de l’un d’entre eux : “Nous sommes une génération qui se compare impitoyablement, tant entre nous qu’avec nos modèles. Les réseaux sociaux comme miroirs déformants (© Statista) Le modèle destructeur du millennial milliardaire L’incertitude face à l’hyperchoix. La génération Z passée aux rayons X.

Ces derniers jours, une nouvelle expression s’est imiscée dans les médias : celle de "génération Z". Une nouvelle catégorie sociologique qui chasse la génération Y du devant de la scène. Mais que représente-t-elle vraiment ? Et quelles sont ses caractéristiques ? Décryptage. Après les générations X et Y, voici venu le temps de la génération Z. Inventée il y a environ trois ans, cette formule désigne l'ensemble des individus nés à partir de 1995 qui ont grandi avec les technologies de l'information, Internet et ses réseaux sociaux. Si les enfants de la génération Z font aujourd'hui leur apparition dans les médias, c'est qu’ils atteignent l'âge adulte, et ne vont donc pas tarder à faire leur entrée sur le marché du travail.

Au vu de son hyperconnectivité constante, les prophéties au sujet de cette génération se succèdent. Le second, tout juste âgé de 16 ans, appartient à cette génération Y. Des incompétents ? "Vous me suivez ou je dégage" Le plaisir, condition sine qua non. Génération X, Y, Z, et après ? | Sciences, environnement, technologies. Générations X, Y et Baby Boomers. D'une génération à l'autre ... Baby-Boomers, X, Y, Z et plus.

Synthèse de Alain Rioux Québec, Québec, Canada | Voir ma page Psycho-Ressources | "La nouvelle génération est épouvantable. J'aimerais tellement en faire partie ! " D’une génération à l’autre… Souvent présenté comme étant en conflit, les générations se suivent… Chaque génération est le reflet de l’époque qui l’a vue grandir. Même s'il peut être utile de classer les personnes dans des «cases» pour mieux les définir et les comprendre, il faut garder à l'esprit que l'être humain reste beaucoup plus complexe. Emmanuelle Duez - Positive Economy Forum - Le Havre 2015 - Français.

Les Z, ces esthètes décomplexés. Comment évolue la génération Z au quotidien et quelles sont ses grandes aspirations ? Radioscopie du phénomène avec une série d’articles sur la mode, le numérique et les relations au travail. Avec les Z, c’est tout ou rien. D’un côté, ils rejettent les codes prédéfinis pour sortir des cases en affirmant un style basique, neutre et discret.

De l’autre, ils vont dans l’excès, l’exubérance et l’autodérision afin de prendre de la distance et sortir de l’atmosphère morose dans laquelle ils sont nés. Le style, expression identitaire par excellence Une culture de l’esthétique Pour tous les ados, la mode -et le style en général- tient une place importante dans leur quotidien. Une multiplicité de looks Fini le total look, place au jeu sur les marques et les époques. Simplicité, neutralité et discrétion Besoin de rien ou presque Ne voulant surtout pas être stigmatisés par des étiquettes, les Z s’émancipent des codes vestimentaires de leurs prédecesseurs. Ni fille, ni garçon De la légèreté avant tout. Les Z, ces « digital intuitives » La facilité d’accès aux supports numériques, le rapport intuitif aux nouvelles technologies et la familiarité fascinante avec le web social des membres de la génération Z redéfinissent les moyens de communication dans leur vie quotidienne. De plus, ils leur offrent de nouvelles perspectives d'expression personnelle.

La plupart des experts les font naître après 1995, ce qui leur donnerait aujourd'hui moins de 22 ans, alors que d’autres les situent après les attentats du 11 septembre 2001... Dans les deux cas il s’agit bel et bien de cette nouvelle génération de consommateurs qui auront toujours connu les Technologies de l'Information et de la Communication (TIC), amenant les américains à les surnommer les « digital intuitives » pour les distinguer de leurs aînés de la génération Y, les « digital natives ».

Une connectivité permanente et aliénante Le smartphone est, en 2016, le roi des supports numériques chez les jeunes. Le web social des jeunes : participatif, créatif et fun. Les Z, ces indomptables du travail. La génération Z est en train de bouleverser les méthodes et l’organisation du travail en profondeur. Exigeants, autonomes et créatifs, ils plébiscitent les formations alternatives à l’école, forcent les entreprises à offrir plus de flexibilité et font grimper la côte de popularité des statuts indépendants. La place du travail Une valeur travail forte mais une réussite professionnelle en second plan De manière générale, les jeunes sont toujours attachés à la notion de travail, de contrat avec la société.

C’est un moyen identitaire qui demeure important pour eux; ils ne sont pas dans la logique de refuser de travailler. Globalement, la valeur travail s’est plutôt renchérie dans une période de pénurie et de conditions difficiles. La précarité du marché redéfinit le mode de vie Cette génération, née dans un contexte de crise économique et financière - que les Y étaient en train de subir dans le même temps - a été bercée dans une atmosphère morose et pessimiste. La fin des diplômes.