background preloader

Affaires Etrangères

Facebook Twitter

Marine Le Pen refuse d’associer son image au FN belge. Marine Le Pen : "l'Europe de Bruxelles" au coeur de son discours d'investiture. Marine Le Pen vient de réussir sa première grande étape politique dans sa campagne pour la présidentielle de 2012 en obtenant la présidence du Front National à la place de son père. Dans son discours d'investiture, dimanche 16 janvier 2011, elle fait à l'Europe une grande place puisqu'environ 20% de celui-ci est utilisé à jeter l'anathème sur la construction européenne. Marine Le Pen dénonce "L'Europe de Bruxelles" comme l'ennemi de l'Etat-nation français, à l'instar des discours traditionnels de l'extrême-droite française. Elle rejette également la mondialisation et parle même "d'européo-mondialisme". Retour sur son discours. Le discours d'investiture s'organise en plusieurs parties : Comme on le voit dans cette répartition, l'Europe serait l'ennemi qui empêche la Nation de pouvoir retrouver son cadre naturel qu'est l'Etat.

L'Europe comme responsable de tous les maux Si l'Etat français est défaillant, c'est la faute de l'Europe. L'Europe outil du complot mondialiste. La Côte-d’Ivoire, nouveau terrain de jeu de l’extrême droite française? - Droite(s) extrême(s) - Blog LeMonde.fr. La crise en Côte-d’Ivoire qui oppose Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, n’a pas que des enjeux africains. La partie se joue aussi en France où la communauté ivoirienne est importante et où les partisans des deux camps font monter la tension.

Explicaition rapide. M. Gbagbo refuse de céder le pouvoir après le second tour de l’élection présidentielle du 28 novembre 2010, qui a vu la victoire d’Alassane Ouattara selon des résultats reconnus par la communauté internationale. Depuis, le pays est au bord de l’embrasement. La situation est compliquée. Laurent Gbagbo et son parti le Front populaire ivoirien appartiennent à l’Internationale socialiste (IS), tout comme le PS français. Ainsi, dans le personnel politique, Henri Emmanuelli, tenant de l’aile gauche du PS, soutient ouvertement M. “Nous sommes en Côte d’Ivoire devant deux légitimités contradictoires, condition suffisante pour une guerre civile. Surtout, derrière M. Autre soutien de Laurent Gbagbo, Marcel Ceccaldi.

Front National » Politique étrangère. Front National » Europe. Front National » Outre-mer.