background preloader

Religion - Spiritualité

Facebook Twitter

Tollé en Suède: une police «islamique» oblige les filles de s’asseoir à l’arrière d’un bus scolaire et raille leur jupe. L’émission de télévision nommée « Kalla Fakta » (Faits rudes) et diffusée sur la chaîne suédoise TV4 a ainsi dévoilé en caméra cachée des comportements inhabituels dans la banlieue nord de Stockholm, la capitale de la Suède.

Tollé en Suède: une police «islamique» oblige les filles de s’asseoir à l’arrière d’un bus scolaire et raille leur jupe

Comme le révèle le quotidien suédois Aftonbladat, le reportage fait notamment état de nombreuses interdictions morales et autres intimidations adressées à certaines personnes dans des quartiers chauds de la capitale, notamment de la part d’individus se revendiquant de la « police de la morale islamique ». L’une des réalisatrices du reportage a ainsi réalisé plusieurs visites dans des cafés, toujours en caméra cachée. À plusieurs reprises, des hommes lui ont ainsi demandé d’aller s’asseoir à un autre endroit de l’établissement, là où des hommes ne peuvent pas la voir.

Une autre femme, une réfugiée venue de Syrie, explique pour sa part qu’elle a été la cible de nombreuses intimidations depuis l’été dernier, principalement lors de la dernière période de Ramadan. Que dit le Coran et que ne dit-il pas sur la violence? Faut-il réduire l’Etat islamique (Daesh) à un gang de criminels mafieux qui n’a rien à voir avec l‘islam?

Que dit le Coran et que ne dit-il pas sur la violence?

Ce qualificatif le plus souvent appliqué, y compris par les musulmans modérés, aux auteurs des exactions commises à la frontière syro-irakienne et, depuis l’exécution d’Hervé Gourdel, jusqu’en Algérie, correspond sans doute à la plus exacte réalité. Elle ne peut pourtant pas faire l’économie d’une réflexion sur la violence et le sacré dans l’islam.

Certes, l’amalgame souvent fait entre islamisme et islam, entre djihadisme et impératif sacré, est condamnable. Mais les références criminelles de ces terroristes au Coran sèment le trouble. Et la dénégation de tous ceux qui, de très bonne foi, assurent que l’islam n’a rien à voir avec des dérives religieuses aussi perverses que tragiques suscite un malaise et du scepticisme. Déjà, au XIXe siècle, Alexis de Tocqueville admettait ceci: Pourquoi les intellectuels ne croient pas en Dieu? Devons-nous croire en Dieu?

Pourquoi les intellectuels ne croient pas en Dieu?

Non, pour la plupart des professeurs de philosophie des grandes universités. Selon une étude menée dans 99 universités anglo-saxonnes, seulement 14% des philosophes interrogés ont la foi. Et la situation est encore plus nette chez les scientifiques. Les membres de l’Académie nationale des sciences des Etats-Unis sont seulement 7% à avoir une croyance religieuse! Surprenant dans un pays où il existe encore sept Etats où vous ne pouvez occuper une fonction officielle si vous n’êtes pas croyant! Il y a trois siècles, la croyance en Dieu était universelle y compris parmi les savants et les instruits.

How to Be Edgy. Steps Part 1 Getting the Attitude <img alt="Image titled Be Edgy Step 1" src=" width="728" height="546" class="whcdn">1Be adventurous.

How to Be Edgy

Edgy people are always willing to try new things. You don't have to go sky diving if it's not your thing, but you should be up for accepting invitations by people you're just getting to know, trying a new cuisine you didn't even know existed, or taking a last-minute road trip to hike a beautiful mountain. Comment les adolescents français voient la religion. BALLAST Le voile — halte à l’hystérie nationale. Article inédit pour le site de Ballast Faut-il interdire le voile à l'université ?

BALLAST Le voile — halte à l’hystérie nationale

Doit-on dévoiler les nounous ? Le député UMP Éric Ciotti, la secrétaire d'État chargée des droits des femmes, Pascale Boistard, ainsi que des membres du Parti radical de gauche relancent la polémique. Depuis plus de vingt-cinq ans, le foulard musulman suscite en France des controverses à répétition et génère des tensions pour le moins irrationnelles.

Laïcistes fiers-à-bras et partisan.e.s étriqué.e.s d'un féminisme policier se donnent la main pour « émanciper » et « libérer », de force plus que de gré, les filles ou les femmes qui jurent pourtant agir en toute conscience. On l'appelle voile, foulard, hijab, mais aussi tchador, jilbeb ou khimar. Chasse à courre On pourrait (et certains auteurs anti-impérialistes le font) remonter à l'Algérie coloniale et au rapport que les autorités entretenaient avec le voile. Christine, Ronan, Jocelyne : pourquoi ils se sont convertis à l'islam. Les musulmans seraient 5 millions en France.

Christine, Ronan, Jocelyne : pourquoi ils se sont convertis à l'islam

Au moins 100.000 d'entre eux seraient des convertis. En 2013, le ministère de l'Intérieur évoquait 4.000 à 5.000 conversions par an. Un chiffre approximatif qui, selon les sources, peut varier du simple au double, la loi française interdisant le recensement des populations sur critères ethniques ou religieux. Pour M'hammed Henniche, président de l'Union des Association musulmanes de Seine-Saint-Denis, le phénomène est réel sur le terrain : “Les personnes qui se présentent dans les mosquées pour se convertir sont toujours plus nombreuses depuis le début des années 2000. Ce sont ceux que nous voyons.

Christine, 45 ans : “On peut aisément s'y inventer une nouvelle vie” TgprGAW.jpg (JPEG Image, 1318 × 912 pixels) - Scaled (77%)