background preloader

Situation pro 1 stage

Facebook Twitter

Gratification minimale d'un stagiaire - professionnels. La gratification est due lorsque la présence du stagiaire dans l'organisme d'accueil est supérieure à 2 mois, soit l'équivalent de 44 jours (sur la base de 7 heures par jour), au cours de l'année d'enseignement (scolaire ou universitaire).

Gratification minimale d'un stagiaire - professionnels

Pour le calcul de la présence du stagiaire, ouvrant droit à gratification, 1 mois correspond à une présence effective de 22 jours, consécutifs ou non, et 7 heures de présence, consécutives ou non, comptent pour 1 jour. Cela signifie que la gratification est obligatoire dès lors que le stagiaire est présent à partir de la 309e heure incluse, même de façon non continue. Les jours de congés et d'autorisations d'absence en cas de grossesse, de paternité ou d'adoption, ainsi que ceux prévus dans la convention de stage, sont assimilés à du temps de présence pour le calcul déclenchant l'obligation de gratification. En dessous de ce volume horaire, la gratification reste facultative pour l'employeur, mais doit être versée au montant minimal.

Le statut du stagiaire. Statut, convention, durée et gratification du stage : tout ce que doit savoir le futur stagiaire, qu’il soit collégien, lycéen ou étudiant.

Le statut du stagiaire

Sous statut scolaire Quel que soit le niveau de formation suivi, un stagiaire demeure avant tout un élève (de collège, de lycée professionnel) ou un étudiant (d'université ou d'école). Quel est le statut de l'étudiant qui effectue un stage ? Accueil > International > Partir à l'étranger > Stages Le statut Dans certains pays, le stagiaire est accueilli au sein de l'entreprise en qualité d'étudiant dans le cadre de sa formation universitaire.

Quel est le statut de l'étudiant qui effectue un stage ?

L'entreprise est libre de lui verser ou non une rémunération, une gratification, et/ou une indemnisation pour compenser ses frais de séjour. Le stagiaire non salarié garde le bénéfice de son statut d'étudiant et de la protection sociale qui s'y rattache (régime étudiant d'assurance-maladie, et couverture accident du travail) en vertu de la convention de stage. Dans d'autres pays, la notion même de stage est inconnue, et l'entreprise ne peut recruter que dans le cadre d'un emploi occasionnel ou temporaire, avec toutes les obligations inhérentes au contrat de travail, notamment celle de verser un salaire. Stagiaire : le guide du statut de stagiaire.

Guides, modèles de lettre, fiches pratiques...

Stagiaire : le guide du statut de stagiaire

On vous laisse la carte. Faites votre choix ! Salarié, stagiaire : quelles différences ? Il est lié à l’employeur par un contrat de travail ce qui l'engage à effectuer un travail.

Salarié, stagiaire : quelles différences ?

En contrepartie, il reçoit une rémunération, bénéficie de congés et autres avantages liées en fonction de l'entreprise. Les relations entre employeur et salarié sont régies par le code du travail et par la convention collective applicable à l’entreprise. Stages : les obligations de l'employeur - professionnels. Un stage correspond à une mise en situation temporaire en milieu professionnel permettant à l'élève ou l'étudiant d'acquérir des compétences professionnelles en lien avec sa formation et de se voir confier des missions conformes au projet pédagogique de son établissement d'enseignement. En l'absence de contrat de travail, un stage d'étudiant ne doit pas être proposé pour : remplacer un salarié en cas d'absence, de suspension de son contrat de travail ou de licenciement,exécuter une tâche régulière correspondant à un poste de travail permanent (le stagiaire n'a pas d'obligation de production comme un salarié),faire face à un accroissement temporaire d'activité,occuper un emploi saisonnier.

Sont interdits les stages hors cursus pédagogique, c'est-à-dire non inscrits dans un cursus scolaire ou universitaire.