background preloader

Futur du Travail

Facebook Twitter

Rassemblement d'article pour une réflexion sur l'évolution du travail dans une économie numérique.

« L’innovation est un mythe » La lecture de l’économie via des cycles d’innovation est souvent une manière purement idéologique de légitimer des politiques libérales.

« L’innovation est un mythe »

Voir le document C’est ce que montre Edwin Mootoosamy, 28 ans, dans un texte stimulant [PDF], qui lui vaut d’être l’un des trois lauréats du Prix des Talents de la Recherche. Ce concours a été créé par Rue89 et Fabernovel Institute pour mettre en valeur de jeunes chercheurs dont les travaux permettent de mieux comprendre les transformations en cours dans notre société numérique.

Revenu garanti

Révolution numérique : faut-il avoir peur de la Silicon Valley ? INTERVIEW/VIDÉO - Philippe Vion-Dury est l'auteur de La nouvelle servitude volontaire, une enquête sur les dessous de la Silicon Valley, l'eldorado californien des géants du numérique.

Révolution numérique : faut-il avoir peur de la Silicon Valley ?

Il met en garde contre les dérives de la révolution numérique, qui fabrique un monde entièrement prédictible. Philippe Vion-Dury est journaliste et essayiste. Il publie La servitude volontaire (Fyp), une enquête passionnante sur les dessous de la Silicon Valley, l'eldorado technologique des géants du numérique (Google, Apple, Facebook, Amazon, etc.). Derrière la mythologie californienne des bricoleurs de génies qui changent le monde depuis leur garage, se cache une véritable idéologie politique, mélange de capitalisme financier et de libertarisme culturel, qui masque d'un vernis «cool» un projet d'une «société de contrôle» qui anticipe et dirige en douceur les désirs des individus.

Une nouvelle éthique féministe. L'éthique du care, parfois traduite par éthique du soin, du souci, de la sollicitude, de l’attention, place le lien humain, la préservation de l’environnement et des espèces, la prise en compte des vulnérabilités au cœur du projet politique et social.

Une nouvelle éthique féministe

Elle repose sur ce constat : pour que certains parviennent à réaliser l’idéal occidental de l’individu libre, entrepreneur et volontaire, sur lequel repose l’édifice idéologique et économique néolibéral, il faut que d’autres, dans l’ombre, garantissent l’entretien des conditions matérielles de cette réussite. Par le soin aux enfants, aux malades, aux personnes âgées, le souci de l’alimentation, de la santé et de l’hygiène, l’entretien des lieux de vie et de travail, ils libèrent et autorisent l’efficacité de ceux qui produisent les richesses. Ce texte est un extrait du texte publié dans le numéro 307 de la revue Liberté. A World Without Work. 1.

A World Without Work

Youngstown, U.S.A. The changing nature of work. Frances Coppola explores how increasing automation is fundamentally shifting the nature of work away from 'making stuff' towards personal services.

The changing nature of work

One of the most interesting issues to arise in the course of the "comment-athon" on my post "The Golden Calf" was the suggestion that the link between money and work is broken, and indeed that there is no longer a reliable link between "earning" and working. This is a logical consequence of two things: firstly, increased automation of production means the number of people needed to produce enough goods to meet people's basic needs is declining; secondly, an increasing number of people do considerable amounts of pro bono" work that is directly beneficial to society. Arun Sundararajan: The author of "The Sharing Economy" on Uber, China, and the future of work — Quartz. You’ve probably heard: This is the age of the sharing economy.

Arun Sundararajan: The author of "The Sharing Economy" on Uber, China, and the future of work — Quartz

Three in four Americans have now used some type of shared or on-demand online service like Uber or Airbnb, according to a May Pew report. But what is the sharing economy? Only 27% of Americans say they’re familiar with the phrase, not to mention its rivals: the “gig economy,” the “digital economy,” “crowd-based capitalism.” What does it do? Does it help workers or hurt them? Uber ou le douloureux paradoxe du capitalisme banlieusard. Ethnologue, Fanny Parise a conduit de janvier à avril 2016 une étude auprès de chauffeurs Uber à Paris et dans la région parisienne.

Uber ou le douloureux paradoxe du capitalisme banlieusard

Il s’agit d’une enquête qualitative réalisée auprès de 20 chauffeurs par le biais d’entretiens semi-directifs, portant sur le lien entre trajectoires de vie et perceptions du métier de «chauffeur Uber». Elle nous livre les principaux résultats de l'étude. Uber propose à ses chauffeurs une alternative à la fatigue des banlieues françaises: être son propre patron, réussir socialement et avoir tous les signes extérieurs de richesse qui ne semblaient pas accessibles aux classes populaires. Dans le cadre d'une étude anthropologique réalisée au premier trimestre 2016, je me suis intéressée aux trajectoires de vie des jeunes de banlieues qui ont décidé de changer de vie dans l’espoir d’un avenir plus radieux. Double standard de qualité Ils gagnent une misère et travaillent 80 heures par semaine. Portable Benefits Resource Guide - The Aspen Institute. Pourquoi la société salariale a besoin de nouveaux valets, par André Gorz (Le Monde diplomatique, juin 1990)

Depuis le début de l’ère moderne, une question n’a cessé de se poser à l’Occident : dans quelle mesure la rationalité économique est-elle compatible avec ce minimum de cohésion sociale dont une société a besoin pour survivre ?

Pourquoi la société salariale a besoin de nouveaux valets, par André Gorz (Le Monde diplomatique, juin 1990)

Cette question se pose aujourd’hui sous des aspects nouveaux, avec une actualité et une acuité accrues. Le contraste est en effet saisissant entre la réalité et le discours lénifiant de l’idéologie dominante. Dans l’ensemble des pays capitalistes d’Europe, on produit trois à quatre fois plus de richesses qu’il y a trente-cinq ans ; cette production n’exige pas trois fois plus d’heures de travail, mais une quantité de travail beaucoup plus faible. En RFA, le volume annuel du travail a diminué de 30 % depuis 1955. En France, il a baissé de 15 % en trente ans, de 10 % en six ans. Jeremy Rifkin : “Ce qui a permis le succès inouï du capitalisme va se retourner contre lui” - Idées. Pour l’économiste américain Jeremy Rifkin, l’heure de la troisième révolution industrielle a sonné.

Jeremy Rifkin : “Ce qui a permis le succès inouï du capitalisme va se retourner contre lui” - Idées

La société va devoir s’adapter. Il y a vingt-cinq ans, c'était la star du ring, le « boss », vainqueur du communisme par K-O ! Aujourd'hui, le capitalisme est un champion usé par la crise, miné par les contradictions et politiquement à bout de souffle. Support the Deliveroo Strike Fund - donate now. Campaign update: The strike has ended, Deliveroo has currently halted plans for zero-hour contracts and piecemeal rates.

Support the Deliveroo Strike Fund - donate now

We couldn't have achieved this without your solidarity and support and are now able to distribute the Strike Fund to our couriers. We kindly ask that donations now cease.