background preloader

Historique

Facebook Twitter

Mega : Kim Dotcom présente en images son projet de cloud. MEGA - Liberation by innovation — Kim Dotcom (@KimDotcom) Décembre 7, 2012 À la fin du mois de septembre, Kim "Dotcom" Schmitz publiait une vidéo donnant un aperçu du look et des fonctionnalités du futur MegaBox.

Mega : Kim Dotcom présente en images son projet de cloud

Depuis lors, le créateur de MegaUpload s'est montré avare en nouvelles informations. En fin communicant, c'est au compte-goutte que l'Allemand publie des détails sur ses futurs projets. Assez pour attiser la curiosité et alimenter le buzz, mais sans jamais trop en révéler. Mega : les premières images du service qui remplacera MegaUpload. Alors que le lancement officiel du nouveau Mega approche, Kim Dotcom poursuit son teasing autour du service amené à remplacer MegaUpload.

Mega : les premières images du service qui remplacera MegaUpload

Hier sur Twitter, il a posté une série de captures d’écran qui dévoilent son interface. On découvre notamment le système de gestion des fichiers qui a des airs d’Explorateur Windows. Le répertoire principale qui se nomme Cloud Drive contient aussi bien des images, que des documents Word, PDF, des vidéos et des fichiers Zip. Le système semble calqué sur les services cloud que proposent Google, Microsoft ou encore Dropbox avec notamment la possibilité de créer des dossiers et des arborescences. On découvre également des dossiers « Inbox » et « Contacts » qui laissent penser que Mega proposera une messagerie intégrée.

Comme l’avait expliqué Kim Dotcom, Mega utilisera un système de chiffrement AES reposant sur des clés dont l’une sera transmise à l’utilisateur qui aura seul la responsabilité de sa diffusion. Megaupload : Kim Dotcom peut accéder aux fichiers des espions néo-zélandais. La Haute Cour de Nouvelle-Zélande vient d'autoriser Kim Dotcom, le fondateur de feu Megaupload, à accéder aux enregistrements réalisés par le Government Communications Security Bureau (GCSB) dans le cadre d'écoutes depuis jugées illégales.

Megaupload : Kim Dotcom peut accéder aux fichiers des espions néo-zélandais

Une nouvelle étape avant que Dotcom puisse éventuellement poursuivre à son tour les autorités en justice. En janvier 2012, la fermeture de Megaupload et l'arrestation de son fondateur Kim Dotcom ont fait couler beaucoup d'encre. Tout au long de l'année, de nombreux éléments ont révélé des vices de procédure, aussi bien du côté américain que du côté néo-zélandais. C'est d'ailleurs en Nouvelle-Zélande que Kim Dotcom a élu domicile, en attendant son éventuelle extradition début 2013. En juin dernier, la perquisition et la saisie dans le cadre du raid, réalisé en janvier dans le manoir de Dotcom, ont été jugés illégales par la Haute Cour de Nouvelle-Zélande : Kim Dotcom souhaite depuis poursuivre en justice les autorités ayant participé à l'opération.

Une étude pointe les effets négatifs de la fermeture de MegaUpload. Les conclusions d'une étude menée par deux chercheurs tendent à démontrer que les revenus du box-office étaient plus importants lorsque MegaUpload et MegaVideo fonctionnaient.

Une étude pointe les effets négatifs de la fermeture de MegaUpload

Relevant ainsi un impact négatif de la fermeture des plateformes de Kim Dotcom, hormis sur les blockbusters, les auteurs de ces travaux pointent le rôle joué par le bouche à oreille. MegaUpload : extradition encore différée pour DotCom. Barack Obama parle de Kim Dotcom. Mega : réouverture du site sur Mega.co.nz. Le Gabon n'a pas voulu de Me.ga ( voir notre actualité ).

Mega : réouverture du site sur Mega.co.nz

Kim Dotcom doit donc faire le deuil d'un nom de domaine qui seyait parfaitement à l'identité de Mega. C'est ainsi l'activation d'un plan de repli pour se tourner vers le domaine de la Nouvelle-Zélande. Mega.co.nz vient de faire son apparition en ligne. Petit subtilité à connaître, l'extension .nz est accessible à tous mais via diverses sous-extensions comme co.nz. Toujours aussi sûr de lui, Kim Dotcom qui est actuellement en liberté surveillée en Nouvelle-Zélande, annonce : " la Nouvelle-Zélande sera la maison de notre nouveau site Mega.co.nz – Propulsé par la légalité et protégé par la loi A priori, il ne s'attend donc pas à un rebondissement comme avec Me.ga. La renaissance de Megaupload ne passera pas par le Gabon. Kim Schmitz, alias Kim Dotcom, fondateur du défunt Megaupload.© Simon Watts/Reuters Poursuivi par la justice américaine, le fondateur de l'ancienne plateforme de partage de fichiers Megaupload, Kim Dotcom, voulait faire renaître son site - rebaptisé "Mega" - sous une forme plus discrète en utilisant un nom de domaine ".ga", géré par le Gabon.

La renaissance de Megaupload ne passera pas par le Gabon

Las, Libreville s'y est vivement opposé. Le Gabon ne veut pas entendre parler de Kim Dotcom, le fondateur de Megaupload, et de son projet de faire renaître, le 19 janvier prochain, sa plateforme de téléchargement illégal avec une adresse Internet utilisant le nom de domaine « .ga », géré par le Gabon. « J'ai instruit mes services afin que le site soit immédiatement suspendu », a affirmé mardi 6 novembre, le ministre gabonais de la Communication et de l'Économie numérique, Blaise Louembé, soulignant vouloir « protéger les droits en matière de propriété intellectuelle » et « lutter efficacement contre la cybercriminalité ». Affaire Megaupload : vos données dans le cloud ne vous appartiennent plus. 01net. le 09/11/12 à 08h04 Le cloud est le dernier argument technologico-mercatique pour vous séduire.

Affaire Megaupload : vos données dans le cloud ne vous appartiennent plus

Vos données sont partout, tout le temps, bien plus en sécurité que sur votre bon vieux disque dur… Mais la fin de Megaupload, qui était un service dans les nuages, même si on a tendance à l’oublier, a prouvé que tout n’était pas aussi parfait. L’affaire qui a suivi sa fermeture par le FBI met en avant certaines limites inquiétantes. Limites mises en exergue par les requêtes qu’un américain, Kyle Goodwin, soutenu par l’Electronic Frontier Foundation (EFF) a fait devant la justice américaine. Bataille d’argumentaires Il y a une quinzaine de jours, il a demandé, toujours avec l’appui de l’EFF, qui agit en son nom, à ce que les documents officiels liés à son affaire soient rendus public, notamment les mandats autorisant les saisies. « Rendre publics les documents judiciaires dans cette affaire est non seulement important pour M.

Mega : et si Kim Dotcom se moquait du monde ? Ca y est, c'est fait.

Mega : et si Kim Dotcom se moquait du monde ?

Comme l'a annoncé dans une déclaration solennelle le ministre gabonnais de l'Economie Numérique, le nom de domaine me.ga a été supprimé des serveurs du TLD .ga, sur ordre du gouvernement. Ce n'est désormais qu'une question d'heures avant que les internautes qui tentent d'accéder au site n'aient plus aucune réponse. Ce faisant, le Gabon réalise une première mondiale peu glorieuse : supprimer un site internet avant même qu'il soit créé, pour une simple suspicion d'illégalité future.

Et ce alors-même que MegaUpload, auquel Mega est censé succéder, n'a encore jamais été déclaré illégal par la justice américaine (la procédure est encore en phase d'instruction, et donc la présomption d'innocence est censée s'appliquer). Mais déjà, à l'instar de quelques uns de nos lecteurs, certains se demandent si Kim Dotcom n'avait pas prédit qu'un tel évènement pourrait se produire. Mega : le site de Kim Dotcom hacké par des "vrais pirates". A moins que. MegaUpload : le Gabon suspend déjà Mega ! Megaupload: nom de domaine suspendu. Le Gabon a suspendu le site "www.me.ga" pour éviter son utilisation par Kim Schmitz, alias Kim Dotcom, le fondateur de Megaupload.com, site de partage de fichiers fermé début 2012, a annoncé le ministre gabonais de la Communication et de l'Economie numérique.

Megaupload: nom de domaine suspendu

"J'ai instruit mes services (...) afin que le site www.me.ga soit immédiatement suspendu", a affirmé le ministre, Blaise Louembé, soulignant vouloir "protéger les droits en matière de propriété intellectuelle" et "lutter efficacement contre la cybercriminalité". Le site "me.ga" est, à 20h, toujours accessible. La semaine dernière, Kim Schmitz, dit Kim Dotcom, le fondateur de Megaupload.com, réclamé par les Etats-Unis pour violation de droits d'auteur, a indiqué vouloir rouvrir son site Megaupload le 20 janvier 2013, un an jour pour jour après son arrestation en Nouvelle-Zélande.

Kim Dotcom va doubler le débit Internet de Nouvelle Zélande. Kim Dotcom, le papa de Megaupload continue la provoc et vient d'annoncer monde entier qu'il allait tirer une énorme fibre optique sous-marine entre la Nouvelle-Zélande et les États-Unis !

Kim Dotcom va doubler le débit Internet de Nouvelle Zélande

Pour réaliser cette prouesse, il va ressusciter le projet de la société Pacific Fibre, abandonné il y a quelque temps par manque de financement. S'il y arrive, cela doublera le débit internet des Néo-Zélandais pour un coût identique à ce qu'ils payent déjà à leur FAI. En effet, Kim veut mettre à disposition gratuitement cette fibre aux FAI de son pays. Vu que Me.ga et Megabox seront des services Néo-Zélandais, je me demande si ce n'est pas un moyen de prendre directement les habitants de son pays en otage afin d'éviter justement une coupure de service par le gouvernement américain. C'est très malin. Alors, que de la gueule ou va-t-il vraiment y arriver ? Affaire à suivre ! Source. « Ils vont chercher des poux à Me.ga, mais ils n’y arriveront pas. » Vous ne récupérerez jamais vos données sur MegaUpload. Depuis que MegaUpload a fermé ses portes, il y a eu de nombreuses spéculations pour savoir ce qu’il allait advenir des données stockées sur les serveurs.

Aujourd’hui, les procureurs fédéraux proposent une procédure qui empêchera n’importe quelle personne normale de récupérer ses données. Selon Wired, une avocate de l’Electronic Frontier Foundation représentant un ex-utilisateur de MegaUpload, Julie Samuels, a été informée que la récupération des données « pourrait nécessiter le témoignage de nombreux témoins, ce qui inclurait potentiellement des experts ». C’est la décision qui a été prononcé pour l’unique cas à avoir atteint la cour concernant la récupération de données. Samuels a expliqué à Wired que « c’était presque un obstacle insurmontable pour un individu ou une petite entreprise ». En d’autres mots, même si récupérer ses données saisies par la justice est théoriquement possible, la réalité veut que la complexité de la procédure rende cette tache impossible. MEGA. Avec Mega, Kim Dotcom risque gros. Kim Dotcom, fondateur de Megaupload A quelques jours de la date annoncée du lancement de Mega, la plateforme de Kim Dotcom, la pression juridique se ressert autour du fondateur de Megaupload.

Si celui-ci ne revenait pas sur ses projets, sa liberté conditionnelle pourrait bel et bien être remise en cause. Les USA menacent Kim Dotcom d'un retour en prison s'il sort Megabox. Lors de la fermeture de MegaUpload, et de l'arrestation de son fondateur Kim Dotcom, des rumeurs au ton paranoïaque avaient attribué l'opération musclée à l'imminence de la sortie de MegaBox, présenté comme un service légal de musique en ligne. "MegaBox aurait pu être une plateforme alternative au célèbre iTunes d'Apple par exemple, puisqu'il s'agissait d'un service de téléchargement de chansons et de films en ligne, sur lequel les artistes auraient été rétribués à hauteur de 90% sur leurs ventes", résumait à l'époque Melty.

"Le service, en bêta, aurait pu compter sur des partenaires importants comme Amazon, Rovi, Gracenote ou 7Digital. Les labels musicaux les plus puissants auraient pris peur, et auraient donc précipité la fermeture de Megaupload et l'arrestation de Kim Dotcom". Faute d'éléments concrets, il nous a toujours paru hasardeux de relayer de telles rumeurs. Mega, le nouveau Megaupload, pourrait être le cauchemar d’Hollywood.

01net. le 19/10/12 à 07h47 Dans une interview exclusive à Wired, et après avoir commencé à en dévoiler les contours en août 2012, Kim Dotcom est allé dans le détail de ce qui sera son prochain service, le nouveau Megaupload. Il s’appellera Mega, ou en tout cas, c’est comme ça qu’il est nommé pour l’instant, comme on raccourcit le nom de quelqu’un qu’on aime bien. Megaupload : l’emprise américaine s’étend, Échelon en tête. Kim Dot Com a-t-il été surveillé via le réseau Échelon ? La bête noire des majors en a la certitude après les récentes déclarations des autorités néozélandaises.

Radomes at Menwith Hill, Yorkshire. Photo taken November 2005. Matt Crypto. Les avocats de MegaUpload échouent à faire annuler la procédure. MegaUpload : la situation des données personnelles pourrait se débloquer. Après la fermeture brutale du service MegaUpload, la saisie des serveurs par le FBI et l’arrestation musclée du PDG Kim Dotcom, les utilisateurs ont parfois été coupés de données importantes. Pourtant, le succès d’une procédure lancée par un professionnel ouvre la porte à une récupération à plus large échelle des informations perdues.

#MEGAUPLOAD: Retour sur la prostitution politique entourant l’affaire. Des têtes vont-elles tomber? MegaUpload : la Nouvelle-Zélande reconnait des surveillances illégales. Orange sort blanchi dans l'affaire MegaUpload. Megaupload : la récupération des données pas les utilisateurs toujours figée. Le co-fondateur de The Pirate Bay arrêté pour avoir piraté un serveur. Les raisons pour lesquelles le cofondateur de The Pirate Bay Gottfrid Svartholm, alias Anakata, a été arrêté au Cambodge et prochainement expulsé commencent à faire surface. Ce n'est pas sa condamnation en 2009 dans le cadre du procès de The Pirate Bay qui a été le principal moteur de cette décision, mais le piratage d'un serveur de l'entreprise Logica, qui travaille avec Stockholm. Logica fournit des services à l'administration fiscale suédoise, indique Torrentfreak. Kim Dotcom : Déblocage de 48.3 millions de dollars.

Le nouveau MegaUpload sera un "réseau global" sans Américains. We are building a massive global network. All non-US hosters will be able to connect servers & bandwidth. Get ready. — Kim Dotcom (@KimDotcom) August 28, 2012 Fermé en début d'année suite à l'opération de police menée conjointement par le FBI et la Nouvelle-Zélande, MegaUpload va être relancé dans les prochaines semaines ou les prochains mois, sans doute sous un nouveau nom.

MegaUpload : le FBI devra bien communiquer toutes ses pièces. Megaupload : le FBI pensait que Kim Dotcom avait une machine à effacer les preuves. MegaUpload : l'opération musclée montrée pour la 1ère fois en vidéo. Que s'est-il vraiment passé le 19 janvier, lorsque la police est intervenue pour arrêter le fondateur de MegaUpload ? Depuis huit mois, des doutes planent sur les conditions dans lesquelles sont intervenues les forces de l'ordre. La police néo-zélandaise est en effet suspectée d'avoir utilisé un mandat irrégulier, qu'elle aurait tenté ensuite - et sans succès - de remplacer rétroactivement. Dotcom accuse la police de l avoir brutalisé. Kim Dotcom accentue son offensive médiatique contre Barack Obama. Kim Dotcom écrit une lettre ouverte à Hollywood. Megabox arrive dans 4 à 6 mois. Megaupload : Kim Dotcom se dit prêt à se rendre aux Etats-Unis.

MegaUpload : l'audience d'extradition de Kim Dotcom reportée à mars 2013. Kim Dotcom promet une renaissance de MegaUpload. Vidéo riposte de MegaUpload. MegaUpload : les utilisateurs français bientôt inquiétés ? Megaupload porte plainte contre universal. Dépot de plainte. YouTube donne raison à Megaupload. MegaUpload retire sa plainte contre Universal Music. Megaupload au Sénat. Les Etats-Unis font fermer Megaupload ! Acte d'accusation de Megaupload. Le dossier du procureur. Dorcel mise sur le porno. Dorcel fait son beurre sur le dos de Megaupload. Grégory Dorcel: «Le sexe doit avoir un environnement haut de gamme» Saisie des Supercars de MegaUpload ! Offre légale et théorie du complot.

Entretien / responsable technique du site fermé par le FBI. Vidéo : "L'internet vit une dérive fasciste" Le fondateur de MegaUpload piégé par un spyware du FBI ? Les premiers mots du fondateur de Megaupload à sa sortie de prison. MegaUpload : Kim Dotcom croit en une victoire. Les USA demandent l'extradition. KD conteste les accusations du FBI. KD veut récupérer sa fortune. KD pourrait récupérer ses biens. Une start-up lyonnaise allait légaliser le partage de films de Megaupload. MegaUpload préparait-il une entrée en bourse ? MegaUpload : la police cache la vidéo de l'arrestation de Kim Dotcom. Le procès de MegaUpload pourrait ne jamais avoir lieu. La menace sur les serveurs de MegaUpload devient surréaliste. MegaUpload : et le FBI sort la carte de la pédopornographie. MegaUpload : l'accès aux fichiers licites demandé en justice. MegaUpload : les producteurs de films craignent un "coup de bluff" Affaire Megaupload : l'hébergeur Carpathia bientôt poursuivi ?

MegaUpload : Kim Dotcom (re)fait le malin en musique. Nouvelle plainte pour des millions de dollars. Kim Dotcom (Megaupload) retrouve 750.000 $ et ses voitures. Le fondateur de MegaUpload prépare un album ! Kim Schmitz reste en prison. Libération sous caution " fondateur MU " Les Etats-Unis veulent renvoyer KD en prison. PayPal ferme le compte de RapidGator. Des membres du gouvernement étaient inscrits sur Mégaupload.

MegaUpload : Les données utilisateurs préservées. L'armée, le FBI, la Nasa, le Sénat... tous utilisaient Megaupload - Le Nouvel Observateur. Les contenus seront effacés. Plainte collective pour récupérer des fichiers. Une ONG se mobilise pour sauver les fichiers légaux. L’EFF veut aider les utilisateurs à récupérer leurs données. Megavideo taxé en france ? Le vice-président US à la manœuvre contre MegaUpload. MegaUpload : la perquisition jugée illégale par la justice néo-zélandaise. MegaUpload fermé, Kim Dotcom lance Megabox. MegaUpload : le FBI doit restituer les données copiées. Megaupload : les USA refusent de payer la note de la récupération des fichiers légaux. Kim Dotcom, fondateur de Megaupload, accuse le FBI de 'clonage illégal.

Voir le forum - Discutions internes. MegaUpload demande l'abandon des charges pour piratage aux Etats-Unis. MegaUpload : les USA ont ordre de communiquer les preuves à la défense.