background preloader

BNF (Bibliothèque nationale de france)

Facebook Twitter

La BnF récompensée pour son innovation avec Gallica. Les bibliothèques de l'université de Stanford, située dans la Silicon Valley aux États-Unis.

La BnF récompensée pour son innovation avec Gallica

Handicap visuel. Une bibliothèque numérique francophone. BnF : Un gouvernement socialiste restreint le domaine public. Dans l'ensemble des articles que nous avons pu faire paraître dans les colonnes d'ActuaLitté, il a été pointé à de multiples reprises les enjeux d'une numérisation du domaine public, destiné à être commercialisé.

BnF : Un gouvernement socialiste restreint le domaine public

La Fondation Copernic, qui travaille depuis 1998 à « remettre à l'endroit ce que le libéralisme fait fonctionner à l'envers », vient de faire paraître un papier fleuve, qui marque une fois de plus les errances de la BnF et surtout, met dans un contexte historique impressionnant. Nous le reproduisons ici dans son intégralité. « Le livre, comme livre, appartient à l'auteur, mais comme pensée, il appartient — le mot n'est pas trop vaste — au genre humain.

Toutes les intelligences y ont droit. L'actualité possède ceci de remarquable que chaque nouvelle information éclipse immédiatement la précédente. Buck, (CC BY-SA 2.0) L'organisation légale du vol des terres communales dans l'Angleterre du XVIIIe [2] L'enclosure au XXIe siècle. Un pas vers le numérique. La bibliothèque nationale de France (BNF) vient donner un coup de pouce à sa cousine alsacienne, la bibliothèque nationale et universitaire (BNU) de Strasbourg.Toutes deux ont signé un partenariat en vue du développement numérique du monument strasbourgeois. « La BNF met à notre disposition des infrastructures techniques pour éditer une bibliothèque numérique et donc diffuser nos propres documents numérisés », explique Frédéric Blin, directeur de la conservation et du patrimoine à la BNU. 600 000 pages numérisées Inspirée de Gallica (la bibliothèque numérique de la BNF), cette plateforme strasbourgeoise – nommée Numistral – sera ouverte au public le 15 septembre 2013* avec un fonds d'environ 60 000 documents (lire encadré) consultables, soit près de 600 000 pages, que la BNU numérise depuis plus d'une dizaine d'années. « Il ne nous manquait que les outils techniques pour diffuser nos documents en ligne de manière conviviale », souligne Frédéric Blin.

Un pas vers le numérique

Alexia Ighirri. La Hadopi favorable à un dépôt légal sans DRM à la BNF, mais limité. La BnF met son véto aux Copy Party en bibliothèques. En décernant son 1e prix à une Copy Party, ces rendez-vous où chacun ramène son propre dispositif pour copier des documents en prêt dans les bibliothèques, l'I-expo 2012 a peut-être, sans le savoir, encouragé une pratique illicite.

La BnF met son véto aux Copy Party en bibliothèques

C'est en tout cas l'avis de la Bibliothèque nationale de France, qui, au détour d'un avis rendu à la commission de l'Hadopi, condamne la pratique de la Copy Party. Jumpin'Jack, CC BY-SA 2.0 Non, les Copy Party ne sont pas de gigantesques fêtes rassemblant les pirates du monde entier : il s'agit plutôt d'une alliance de grands consommateurs de produits culturels, plus que jamais désireux de respecter, et de faire respecter la loi. 100 chefs d'œuvre de la photographie à la BNF. Refuser la privatisation du domaine public par la BnF. Depuis le début de la semaine, et l'annonce d'un double accord signé par la BnF avec deux acteurs de la numérisation, ActuaLitté a fait état des risques et dangers liés à ce projet.

Refuser la privatisation du domaine public par la BnF

Il s'agit bien de privatiser des milliers d'oeuvres du domaine public, qui seront commercialisées par la suite, à travers de BnF Partenariats, sa filiale marchande. ActuaLitté publie ce jour une tribune signée de plusieurs organisations, révoltées par le projet, l'assentiment reçu du ministère de la Culture et le silence des autorités. Nous publions leur communiqué dans son intégralité. BigPilou, (CC BY-NC-ND 2.0) BnF: suppression du second exemplaire du dépôt légal éditeur? La baisse des subventions de la part du Ministère de la culture et de la Communication a entraîné la décision de faire des économies à la BnF, à hauteur de 4,4 millions d'euros.

BnF: suppression du second exemplaire du dépôt légal éditeur?

Parmi les mesures proposées, on trouve la suppression du second exemplaire du dépôt légal éditeur. Le patrimoine numérique de la BnF en passe d’être monnayé. La BnF, bénéficiaire du dépôt légal, s’est lancée depuis plus de dix ans dans la numérisation de ses fonds, tant littéraires que sonores.

Le patrimoine numérique de la BnF en passe d’être monnayé

Ce mouvement s’est accéléré en 2005, avec l’entrée dans la danse de Google et de son projet Google Books. L’information nous a été personnellement transmise par le service de presse du Ministère de la Culture. La BnF numérise donc, à un rythme soutenu, des ouvrages tombés dans le domaine public, c’est-à-dire dont l’auteur est décédé depuis plus de 70 ans. Ces oeuvres libres de droits (à l’exception du droit moral qui reste inaliénable) peuvent donc être reproduites et diffusées gratuitement. La BNF va numériser 200 000 disques vinyles et 70 000 livres. Le ministère de la Culture a annoncé hier que deux nouveaux partenariats ont été conclus pour numériser et diffuser 200 000 disques vinyles et 70 000 vieux livres.

La BNF va numériser 200 000 disques vinyles et 70 000 livres

Le premier accord a été signé entre la BNF (Bibliothèque Nationale de France) et la société ProQuest, éditeur de bases de recherches historiques et culturelles. 70 000 livres anciens français datant de 1470 à 1700 vont être numérisés. Un projet qui concerne tous les exemplaires imprimés avant 1500 et un exemplaire par édition pour les imprimés des XVIe et XVIIe siècle. Il s’inscrit dans le programme européen « Early European Books », auquel participent quatre grandes bibliothèques européennes, et qui a pour projet la création d’une bibliothèque numérique virtuelle rassemblant les principaux ouvrages d’avant 1700.

Numérisation : La BnF signe avec deux acteurs privés. Numérisation : La BnF signe avec deux acteurs privés La Bibliothèque nationale de France a noué deux partenariats avec des acteurs privés dans le cadre du programme Investissements d’avenir et suite à un appel d’offres lancé en 2011.ProQuest, éditeur de bases de recherches historiques et culturelles, sera chargé de la numérisation de 70 000 livres anciens français datant de 1470 à 1700.

Numérisation : La BnF signe avec deux acteurs privés

Le projet concerne tous les exemplaires des incunables imprimés avant 1500 et un exemplaire par édition pour les imprimés des XVIe et XVIIe siècle. Cet accord s’inscrit dans le programme européen «Early European Books», auquel participent quatre grandes bibliothèques européennes. L’objectif est de créer une bibliothèque numérique virtuelle rassemblant les principaux ouvrages d’avant 1700. « Une sélection de 3500 ouvrages, choisis par la BnF, sera en libre accès immédiat sur Gallica. Le second partenaire est Believe Digital et Memnon Archiving Services. La privatisation du domaine public à la BnF, symptôme d’un désarroi stratégique.

Vendredi, une déclaration commune a été publiée par La Quadrature du Net, SavoirsCom1, Creative Commons France, L’Open Knowledge Foundation France et Communia pour s’opposer aux partenariats de numérisation envisagés par la Bibliothèque nationale de France et validés par le Ministère de la Culture en début de semaine.

La privatisation du domaine public à la BnF, symptôme d’un désarroi stratégique

Depuis, plusieurs organisations ont souhaité se rallier à ce texte : Framasoft ; Regards Citoyens ; Veni, Vivi, Libri ; Libre Accès, le Parti Pirate Français et Vecam. La déclaration sur le site de SavoirsCom1 Un large front se dessine pour refuser cette dérive vers une privatisation du domaine public en France, comme l’a dénoncée Philippe Aigrain sur son blog. Il explique également sa position dans cet article sur Actualitté, de même qu’Hervé Le Crosnier le fait sous un angle différent d’après son expérience d’éditeur. Je tiens au passage à saluer le boulot remarquable accompli sur cette affaire par Actualitté depuis maintenant des mois.

Les profs disent le domaine public. BnF : Vendre le domaine public n'est pas le rôle de ses gestionnaires. Le silence du ministère de la Culture a quelque chose... de prévisible. Alors que la BnF a annoncé que deux accords étaient signés pour la numérisation de 70.000 livres et 200.000 disques vinyles, d'aucuns y voient l'aboutissement d'un vieux projet porté par Bruno Racine, président de la BnF. Le successeur de Jean-Noël Jeanneney avait annoncé dans un livre, qui répondait à celui du précédent directeur, son intention de passer par les entreprises du Web pour assurer la numérisation. À l'époque, Google avait toutes ses faveurs. Aujourd'hui, il semble bien que la BnF ait mis le ministère au pied du mur... La BnF BigPilou, (CC BY-NC-ND 2.0) Le ministère de la Culture accusé de vouloir monétiser le domaine public. Gallica, la bibliothèque en ligne de la BNF, gagne en popularité. La Bibliothèque Nationale de France (BNF) annonce que sa bibliothèque numérique Gallica a gagné 15 % de fréquentation supplémentaire en 2012, avec 11 millions de visites.

Un chiffre qui reste extrêmement modeste au regard des investissements et de l'importance que devrait avoir le site internet, mais qui devrait encourager la BNF à poursuivre ses efforts de numérisation et de mise à disposition des oeuvres sur Gallica. A titre de comparaison, les lieux publics de la Bibliothèque Nationale de France (Bibliothèque François Mitterrand, Richelieu, Louvois, Arsenal et Opera) avaient reçu 945 000 visites en 2010. "Ce succès s’explique par l’enrichissement constant de Gallica en nouveaux documents qui sont désormais 2 millions en libre accès, 20 fois plus qu’il y a cinq ans", explique la BNF, qui se réjouit aussi du succès de son application pour iPad et Android.

Le Labo BNF ouvre aujourd'hui son nouveau comptoir de lecture enrichie. C’est aujourd’hui 3 décembre que le Labo BNF ouvre officiellement son nouveau comptoir de lecture enrichie. En cette période de fêtes, il fera la part belle au livre jeunesse. Comme expliqué sur le blog du Labo BNF, le livre se réinvente, et désormais il faut compter sur la vidéo, les jeux, le son, mais aussi sur des animations et interactions qui feront partie un jour de notre quotidien de lecteur. Ces enrichissements vont considérablement modifier la manière dont nous lisons, tout en ayant pour objectif de nous aider à nous immerger dans la lecture. La BNF réussit son pari. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Nathaniel Herzberg. Observatoire du dépôt légal : véritable reflet de l'édition. Ce lundi, la Bibliothèque nationale de France a annoncé via communiqué de presse la mise en ligne de sa première publication annuelle : l'Observatoire du dépôt légal.

Il s'agit d'une importante source de documentation, destinée aux chercheurs comme à un plus large public, qui rassemble des informations sur les évolutions de l'ensemble des secteurs de l'édition française... et ce, en s'appuyant sur plusieurs siècles de veille. Cour de cassation et BNF deviennent partenaires. Les Rothschild exposés à Paris. «C'est une famille très unie qui va créer avec quelques autres la haute finance au XIXe siècle et dont la branche française va contribuer à moderniser la France», explique Claude Collard, commissaire de l'exposition avec Melanie Aspey, directrice des archives Rothschild à Londres.

Intitulée Les Rothschild en France au XIXe siècle, elle rassemble près de 200 tableaux, manuscrits, photographies et documents d'archives autour d'une figure centrale, James, l'un des cinq frères de la famille Rothschild (originaire de Francfort et anoblie par l'empereur d'Autriche en 1822), arrivé à Paris à l'âge de 20 ans en 1812. La collaboration BnF-Orange rend Candide tout numérique. La première après-midi du Forum d'Avignon, censé proposer des « raisons d'espérer » pour le domaine de la Culture, se termine par la présentation de quelques innovations technologiques. Capture de votre site Web par le robot de la BnF. Vous avez été renvoyé sur cette page car votre site est actuellement collecté automatiquement par la Bibliothèque nationale de France (BnF). La Cour de Cassation signe une convention avec la BNF. Gallica : la Bibliothèque nationale de France met ses contenus sur iPad. La Cour de Cassation signe une convention avec la BNF.

Partenariat public-privé à la BnF : exploitation du domaine public. Depuis plusieurs mois, ActuaLitté a dévoilé à l'occasion d'un grand dossier, plusieurs questions soulevées par les méthodes de numérisations à la BnF, et l'utilisation des données recueillies.