background preloader

Formation

Facebook Twitter

Aider les élèves les plus faibles est essentiel pour la société et pour l’économie, selon l'OCDE. 10/02/2016 - Dans un nouveau rapport, l’OCDE indique que les pays n’ont, pour la plupart, guère progressé ces dix dernières années en ce qui concerne l’aide apportée aux élèves les plus faibles afin qu’ils améliorent leurs résultats en compréhension de l’écrit, en mathématiques et en sciences.

Aider les élèves les plus faibles est essentiel pour la société et pour l’économie, selon l'OCDE

Cela signifie que trop de jeunes continuent de quitter l’école sans avoir acquis les compétences de base qui sont aujourd'hui nécessaires pour évoluer dans la société et sur le marché du travail, assombrissant ainsi leurs perspectives d’avenir et compromettant la croissance économique à long terme. D’après le rapport intitulé « Low Performing Students: Why they fall behind and how to help them succeed » (« Les élèves en difficulté : Pourquoi décrochent-ils et comment les aider à réussir ?

Le "care" un levier pour changer la donne en éducation ? Venue des Etats-Unis, l'éthique du "care" sera-t-elle l'avenir de l'éducation à la française ?

Le "care" un levier pour changer la donne en éducation ?

La question semble osée pour un système éducatif fortement ancré dans une administration, une culture, des pratiques plus que centenaires. Mais le "care" a lui aussi sa cohérence. Surtout, bien loin d'être une molle bienveillance gentillette, le care est une éthique et une action avec une vraie capacité de subversion. C'est ce que montre un numéro pionnier de la revue Education et socialisation, publiée par le Cerfee. Mixités à l’école : les préconisations du Cnesco. Le Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco) a publié, le 28 mai 2015, deux rapports sur les mixités sociales et scolaire à l’école.

Mixités à l’école : les préconisations du Cnesco

L’un a permis de dresser un état des lieux de la mixité dans les collèges et les lycées français. Il a mis en évidence des phénomènes de ségrégations puissants dès le collège, l’existence de ghettos scolaires ainsi que la présence de classes de niveau dans près de 50% des collèges. L’autre rapport, développé en coordination avec le Conseil Supérieur de l’Éducation du Québec, s’est attaché à présenter des exemples de politiques ayant favorisé la mixité à l’école dans les pays de l’OCDE. Il a, aussi, synthétisé les résultats de la recherche scientifique sur les effets nocifs des ségrégations sociales et scolaires pour les apprentissages et les attitudes des jeunes vis-à-vis de la société et, tout particulièrement de l’altérité. Une réflexion collective. [SE-Unsa] Classes à horaires aménagés, sections sportives : le SE-Unsa demande des dotations complémentaires Article publié le mercredi 3 février 2016.

[SE-Unsa]

[SE-Unsa] Article publié le mercredi 3 février 2016.

[SE-Unsa]

La ministre, interpelée par un parlementaire en juin dernier, affirmait que « Les élèves de SEGPA bénéficieront de la nouvelle organisation du collège, comme tous les autres collégiens, des enseignements pratiques interdisciplinaires et de l’accompagnement personnalisé. » Mixité sociale : 20 départements vont expérimenter de nouvelles règles d'affectation dans les collèges. En novembre dernier, la ministre de l'Education avait annoncé des expérimentations à venir dans des départements volontaires pour la rentrée 2016 pour favoriser la mixité sociale. 20 départements, 10 de droite et 10 de gauche, ont accepté de tester de nouvelles règles d'affectation dans une soixantaine de collèges.

Mixité sociale : 20 départements vont expérimenter de nouvelles règles d'affectation dans les collèges

« L’État ne veut pas donner un vrai pouvoir aux régions et les recteurs ne vont pas donner un vrai pouvoir aux établissements. » Lors du congrès Grand Est de votre syndicat à Nancy, vous avez fait part de votre scepticisme après que le recteur de région académique a présenté l’architecture de sa gouvernance… Où est la valeur ajoutée en termes d’efficacité d’avoir un rectorat de région académique ?

« L’État ne veut pas donner un vrai pouvoir aux régions et les recteurs ne vont pas donner un vrai pouvoir aux établissements. »

Comme si le système n’était pas déjà assez complexe. Qui décide de quoi, entre le recteur de région académique et les autres recteurs ? Cette organisation sera forcément source de conflit. Un seul rectorat de région aurait été préférable ? Non, un seul rectorat aurait posé des problèmes techniques considérables, un effet masse difficile à gérer. Quels enseignants pour demain ? Goigoux : Pour une autre formation des enseignants. Laïcité, école et complexité... "L'institution scolaire est-elle encore à la hauteur de sa mission fondatrice, former le citoyen ?

Laïcité, école et complexité...

", se demande l'AFAE en éditorial du dernier numéro de sa revue Administration & Education (n°4 2015). Commission des affaires culturelles : Refondation de l'école de la République (rapport) - Mercredi 13 janvier 2016. Loi de refondation : et maintenant du concret. Alors que selon un rapport parlementaire, la loi de refondation de l’école peine à trouver des traductions concrètes en matière de priorité au primaire, pour le SNUipp-FSU, il est urgent de passer à la vitesse supérieure.

Loi de refondation : et maintenant du concret

Communiqué Priorité au primaire diluée par la réforme des rythmes et par des créations de postes en grande partie absorbées par une forte démographie non anticipée, retard dans la mise œuvre des nouveaux programmes, formation des enseignants à la peine : le rapport parlementaire du comité de suivi de la Loi de refondation de l’école publié ce jour pointe clairement un certain nombre d’insuffisances.

Il n’est pas normal par exemple que les nouveaux programmes de maternelle, qui sont de qualité, ne fassent pas l’objet d’un grand plan de formation continue pour les 80 000 enseignantes et enseignants concernés. Nous ne sommes pas surpris du constat. Une loi, quelle qu’elle soit, ne suffit pas à changer l’école. Paris, le 13 janvier 2016. Instaurer un Jour de Mémoire. Allez au contenu, Allez à la navigation Proposition de loi visant à instaurer un Jour de Mémoire pour perpétuer notre histoire, sensibiliser les jeunes aux sacrifices de leurs anciens et aux valeurs républicaines de la nation française : Objet du texte.

Instaurer un Jour de Mémoire

Enseigner plus explicitement : l'essentiel en quatre pages. "Enseigner plus explicitement" semble être un levier efficace pour les apprentissages de tous les élèves, et particulièrement ceux les plus scolairement fragiles, les plus dépendants de l’action du maître, si on en croit les textes récents de l’institution scolaire, mais aussi plusieurs courants de la pédagogie ou de la recherche. "L’explicitation" contribuerait à réduire les inégalités scolaires. Encore faut-il savoir de quoi il s’agit, et quelles controverses ce terme peut susciter. Commission des affaires culturelles : refondation de l'école de la République (point d'étape) - Mercredi 18 mars 2015. Le CSP et le CNESCO déjà menacés de recadrage.

L'indépendance à l'éducation nationale est un combat constant. AFAE. L’autonomie, pour quoi faire ? A quoi servent les vacances. « Le farniente est une merveilleuse occupation. Dommage qu’il faille y renoncer pendant les vacances, l’essentiel étant alors de faire quelque chose », écrivait l’écrivain français Pierre Daninos en 1958 dans Vacances à tout prix, en regrettant l’oisiveté assumée des bourgeois du XIXe siècle dans leurs villégiatures. Avec l’instauration des premiers congés payés par le Front populaire en 1936 – deux semaines, portées à cinq semaines en 1982 –, puis la mise en place des 35 heures, les Français n’ont jamais eu autant de temps libre… Et ce temps libre n’a jamais été aussi actif ! Une conquête encore récente « Des vacances où l’on ne fait rien, cela n’a jamais existé », affirme le sociologue Jean Viard1, spécialiste du sujet et auteur du livre Le Triomphe d’une utopie.

C’est une période où l’on sort du quotidien, où l’on vit donc de nouvelles expériences et des interactions sociales différentes. Pourtant, partir en vacances n’a pas toujours été une évidence. Le décrochage c'est quoi ? Le décrochage scolaire chez un élève est la résultante d'un processus qui s'est amorcé bien souvent en amont pour de multiples raisons qui s'inscrivent dans une histoire personnelle, familiale, psychologique ou sociale. Le décrochage scolaire est un enjeu collectif national et international (consulter la page Enjeux) et il impose une mobilisation importante de tous les acteurs (consulter la page L'innovation au service de la lutte contre le décrochage et la page Acteurs, partenaires et territoires). MENH1528933C. Lettre trimestrielle PSE n°22, juillet 2015. TRIBUNE - Olivier Tercieux : Mobilité - comment un nouvel algorithme pourrait bénéficier à des centaines d’enseignants chaque année. École et associations : une alliance pour la réussite éducative.