background preloader

Publicité digitale

Facebook Twitter

Publicité digitale, RTB, Display, Adwords...

Jean-Marc Diviki sur Twitter : "Publicité display :  La visibilité tombe à 44% via @viuzfr @CathCervoni #publicité #digital. Publicité display :  La visibilité tombe à 44% Credits Shutterstock Cherednychenko Ihor D’après la dernière étude d’ Integral Ad Science , la visibilité à chuté de 5% en un an passant de 49,4% à 44,4%.

Publicité display :  La visibilité tombe à 44%

Les logiciels anti-pub coûtent très cher aux sites Internet. WEB Les pertes se chiffrent en milliards de dollars et risquent d'augmenter...

Les logiciels anti-pub coûtent très cher aux sites Internet

Nicolas Beunaiche Adblock et les autres menacent-ils le Web? L’utilisation par les internautes de logiciels bloquant les publicités en ligne pourrait faire perdre aux sites Web 21,8 milliards de dollars cette année à l’échelle mondiale, et plus de 41 milliards en 2016, selon une étude publiée lundi. Le nombre d’internautes utilisant ce type de logiciels a bondi de 41 % sur les douze derniers mois pour atteindre 198 millions, d’après l’étude, réalisée par l’éditeur de logiciels américain Adobe et la société irlandaise PageFair, spécialisée dans la récupération de ces revenus perdus. Liquidation judiciaire de Têtu: la publicité a-t-elle peur des médias LGBT? MÉDIAS - Mika sera-t-il la dernière personne à avoir posé en couverture de Têtu?

Liquidation judiciaire de Têtu: la publicité a-t-elle peur des médias LGBT?

Le magazine gay créé par Didier Lestrade et Pascal Loubet en 1995 a été placé en redressement judiciaire le 1er juin. Mais depuis, tout s'est accéléré. Face aux grosses difficultés financières de la revue, le tribunal de commerce de Paris pourrait bien prononcer ce jeudi 23 juillet sa liquidation judiciaire. Siècle Digital sur Twitter : "La #Pub sur le #Web : pratiques et exemples.

Comment optimiser les campagnes de retargeting pour bien préparer le rush de Noël ? Par Eric Gueilhers, Managing Director France de myThings La période précédent Noël est aujourd’hui l’une des plus importantes pour les acteurs de l’e-commerce.

Comment optimiser les campagnes de retargeting pour bien préparer le rush de Noël ?

Une saison faste dont la progression à 2 chiffres continue de croitre comme l’indique les dernières étude d’IBM. Avec un smartphone ou une tablette à portée de main, l’e-shopping est plus que jamais accessible. Mais, l’environnement est également plus complexe avec des consommateurs qui zappent aussi bien de sites que de devices, les rendant très difficiles à identifier : une durée d’attention en baisse, des taux de rebonds élevés, moins de pages par visite et moins de temps passé sur les sites. Le retargeting cannibalise vos autres campagnes.

Tout le monde le dit, la logique le prouve : le retargeting ne fait que retoucher les internautes déjà venus sur un site, donc c’est évident : il “profite” du travail réalisé par les canaux apporteurs de trafic pour générer ses ventes.

Le retargeting cannibalise vos autres campagnes

Mais est-ce vraiment si évident, n'apporte-t-il vraiment aucune valeur ? Reposons le sujet : le retargeting, késako ? Le retargeting, c’est lorsqu’on va recibler un internaute qui est déjà venu sur votre site. C’est tout. A partir de là, on peut imaginer le type de reciblage, la campagne de retargeting, de ses rêves. Retargeting, la partie immergée de l'iceberg, par Stéphane Gorre, Directeur Associé d'Agence79. Si le retargeting s’apparente à une technique de ciblage publicitaire dont la mission consiste à convertir les internautes n’ayant pas acheté ou souscrit au cours de leur première visite sur un site, faut-il pour autant recibler l’ensemble de ces derniers pour accroître les performances d’une campagne ?

Retargeting, la partie immergée de l'iceberg, par Stéphane Gorre, Directeur Associé d'Agence79

Certainement pas. Au-delà de la destruction d’image, le risque encouru et peu connu des annonceurs n’est autre que la destruction de valeur. Du lead incrémental Par essence, le retargeting touche une audience qui connaît une marque, un service, un produit ou une offre. Il est ainsi impératif de pouvoir déterminer quelle est la part de cette audience déjà captive pour mesurer avec précision les «vrais» leads incrémentaux d’une action marketing.

Pour se faire, il convient d’observer l’évolution du comportement des internautes suite à la diffusion d’un message. Sans titre. Huitième Parallèle sur Twitter : "La #Publicité sur le #Web : pratiques et exemples via @Siecledigital... Quand la publicité marche sur web. 7 Ways to Get More Out Of Your Content Marketing Strategy. You’ve decided to pursue a content marketing strategy.

7 Ways to Get More Out Of Your Content Marketing Strategy

You have an outstanding piece of content you’ve spent hours creating, putting your heart and mind into the piece and that is great. Then, you published it. Yet after sometime, you begin to get the feeling, “Maybe I could have gotten more out of my outstanding piece of content.” What could you have done? Sometimes it is hard to realize that content you like and have created with care and thoughtfulness will not get the attention you think it deserves. 1.

Whatever outlet you choose – your own blog, a guest blog, a publishing platform – you must be aware of the audience present in that space and choose accordingly. 2. There are multiple opportunities to reuse content you have already published (be careful if you published as a guest post and promised unique content). Pourquoi utiliser le Branding narratif ? Le programmatique est-il approprié pour les campagnes de branding ? Mardi 9 juin 2015 12:12 eMarketer estime que les dépenses en programmatique sur le display aux Etats-Unis vont atteindre 14,88 Mds $ soit 55% du total des dépenses en display pour l’année 2015.

Le programmatique est-il approprié pour les campagnes de branding ?

Alors que, pour l’instant, la plupart de ces investissements sont affectés à la publicité directe, il semblerait que les dépenses vont croître sur les campagnes de branding dans les années à venir (selon une étude de Quantcast et Econsultancy, avril 2015).