background preloader

Melou08

Facebook Twitter

EXPOSE LIMINAIRE MINISTRE DU TOURISME OK. Relance du tourisme: La création d’offices régionaux en vue. L’IMPACT INDIRECT DU TOURISME : UNE ANALYSE ECONOMIQUE. Par le Professeur François VELLAS Université de Toulouse – TED AFL 3ème réunion des Ministres du Tourisme du T20 FRANCE, Paris, 25 Octobre 2011 Synthèse Le principal objectif de ce rapport est de montrer l’importance et le rôle des effets économiques indirects du tourisme à la fois sur la croissance et le PIB, sur l’emploi et sur le commerce extérieur.

L’IMPACT INDIRECT DU TOURISME : UNE ANALYSE ECONOMIQUE

Le rôle du tourisme dans l’économie est souvent perçu comme limité au seul secteur des CHR (Cafés, hôtels et restaurants) ainsi qu’aux agences de voyages, réceptifs et transporteurs, qui constituent dans de nombreux pays le premier secteur des services. La mise en évidence de ces impacts indirects du tourisme est considérée comme prioritaire par les pays du T20 ainsi que par l’OMT qui a produit des outils méthodologiques avec les CST (Comptes Satellites du Tourisme). La première partie examine le dispositif méthodologique actuellement disponible pour mesurer les impacts indirects du tourisme sur l’économie.

Côte d'Ivoire : Les incontournables. Découvrir la basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.

Côte d'Ivoire : Les incontournables

Passer des gratte-ciel du Plateau au luxe de Cocody, puis ralentir devant les étals colorés du marché de Marcory à Abidjan. S'engouffrer dans la végétation des lagunes et y découvrir les villages de pêcheurs et les cimetières de bateaux. Sentir les lianes sous ses pieds nus en traversant les ponts de Man. Aller à la rencontre des buffles et des éléphants des parcs nationaux de Taï et de Comoé. Déguster l’alloco, plat à base de banane plantain, avec une sauce pimentée et boire un verre dans un maquis. Entre architecture ultra-moderne et plages de sable fin, le « Manhattan des tropiques », toujours animé, qui ne cesse de surprendre Le Beverly Hills d'Abidjan : un quartier huppé et résidentiel, aux bâtiments coloniaux, fastueux ou commerciaux, habité par des riches propriétaires ou des expatriés. Le tourisme en Côte d'Ivoire. Aujourd’hui, et ce depuis le milieu des années 80, la Côte d’Ivoire est un pays très apprécié pour le tourisme d’affaires mais beaucoup moins pour le tourisme de loisir.

Le tourisme en Côte d'Ivoire

En effet, en raison de la hausse du niveau de vie, de nombreux bâtiments de qualité ont pu être construits en Côte d’Ivoire permettant ainsi d’accueillir des personnes venues pour affaires. En revanche, les différentes crises qui s’y sont succédé et la dangerosité ambiante ont fortement ralenti le développement du tourisme en Côte d’Ivoire, celui-ci restant néanmoins l’un des principaux objectifs du pays. La Côte d’Ivoire n’est ainsi pas la destination la plus appréciée des touristes bien qu’elle ait beaucoup à offrir. Le Tourisme en Cote d'Ivoire. Le développement extrêmement rapide du Tourisme est un des faits dominants de l'évolution économique et humaine du 20è siècle.

Le Tourisme en Cote d'Ivoire

Dès son accession à l'indépendance, la Côte d'Ivoire a fait de l'agriculture un secteur prioritaire de son développement. De ce fait, le Tourisme a occupé une place secondaire. A cette époque, les investissements se limitaient à la réalisation de l'Hôtel Ivoire construit en 1963 et qui était une esquisse du développement du Tourisme dans le futur. A l'intérieur du pays, il existait quelques campements administratifs. MINISTERE DU TOURISME. La Côte d'Ivoire investit massivement dans le tourisme - Afrik.com : l'actualité de l'Afrique noire et du Maghreb. La Côte d’Ivoire veut développer le tourisme dans le pays.

La Côte d'Ivoire investit massivement dans le tourisme - Afrik.com : l'actualité de l'Afrique noire et du Maghreb

Avec près de 140 milliards de FCFA injecté dans ce secteur, entre 2012 et 2014, le gouvernement a décidé d’investir massivement. Le gouvernement ivoirien a investi près de 140 milliards de FCFA, entre 2012 et 2014, dans le secteur du tourisme. L’annonce a été faite, ce jeudi 12 février 2015, par le Directeur général de Côte d’Ivoire Tourisme, Jean-Marie Somet, au cours d’une conférence de presse au ministère du Tourisme. « Les investissements globaux du secteur privé, sur 2012 à 2014, sont estimés à environ 140 milliards de FCFA ayant servi à la construction de 114 réceptifs hôteliers de moyen standing, de 1 à 3 étoiles » pour une capacité de 14 315 chambres, a déclaré le Jean-Marie Somet, selon un communiqué officiel du ministère repris par Abidjan.net.

Le tourisme en Côte d'Ivoire. Aujourd’hui, et ce depuis le milieu des années 80, la Côte d’Ivoire est un pays très apprécié pour le tourisme d’affaires mais beaucoup moins pour le tourisme de loisir.

Le tourisme en Côte d'Ivoire

En effet, en raison de la hausse du niveau de vie, de nombreux bâtiments de qualité ont pu être construits en Côte d’Ivoire permettant ainsi d’accueillir des personnes venues pour affaires. En revanche, les différentes crises qui s’y sont succédé et la dangerosité ambiante ont fortement ralenti le développement du tourisme en Côte d’Ivoire, celui-ci restant néanmoins l’un des principaux objectifs du pays. La Côte d’Ivoire n’est ainsi pas la destination la plus appréciée des touristes bien qu’elle ait beaucoup à offrir. Certains touristes se rendent toutefois en Côte d’Ivoire pour y pratiquer le tourisme culturel, le tourisme balnéaire et l’écotourisme entre autres.

Quand aller en Côte d'Ivoire ? En Côte d’Ivoire, le climat et les températures varient fortement en fonction des saisons et de l’endroit où l’on se situe. Accueil. La Côte d'Ivoire veut faire du tourisme un moteur de développement. Alors que la Côte d'Ivoire a connu une croissance record ces dernières années, elle veut faire du tourisme un moteur de développement… La Côte d'Ivoire va mieux : elle a enregistré un taux de croissance de 9,8% en 2012 et de 9,1% en 2013.

La Côte d'Ivoire veut faire du tourisme un moteur de développement

Cette année le pays parie même sur une croissance à deux chiffres de l'ordre de plus de 10% a assuré le Ministre du Tourisme, Roger Kacou, lors de son passage à Paris. «La Côte d'Ivoire a repris sa place dans le concert des nations où chacun peut vivre en toute tranquillité. Nous avons relevé 3 défis: la sécurité, l'économie et la réconciliation» explique le Ministre.