background preloader

Nouveau docs a trier et à commenter

Facebook Twitter

Urbanisme - Architecture / Villes de demain. Il est vrai que quand on dispose d’un trésor de plusieurs centaines de milliards de dollars, on peut se permettre des rêves que le vulgum pecus traiterait de mégalomaniaques. C’est le cas des géants de la Silicon Valley, Google et Facebook en tête, qui annoncent se lancer dans des chantiers pharaoniques pour regrouper leurs employés dans leurs propres villes du futur. Les utopistes du XIXe siècle avaient rêvé du rassemblement de communautés humaines dans des phalanstères et autres Fordlandia. Les GAFA, à grand renfort de milliards de dollars, vont beaucoup plus loin. Découvrir cet article dans sa version webdoc La photo saisit deux monstres, les neurones en effervescence, penchés sur le même projet.

Le patron de Facebook Mark Zuckerberg et l'architecte Frank Gehry, devant la maquette d'un projet de campus, à Menlo Park (Californie)- Crédit photo : FACEBOOK / AFP La ville du salarié heureux Alors Zee Town ne serait que le délire d’un patron mégalo ? La cité modulable de Google Bjarke Ingels. Services-Tourisme-Transports - Les transports collectifs contribuent au développement durable du territoire de l'agglomération orléanaise.

Pascale Casamayou, Annie Clerzau, Vincent Monchatre Résumé Les transports en commun jouent un rôle essentiel dans les actions de développement durable de l’agglomération d’Orléans. Ils desservent une population dense, en augmentation, et font d’Orléans une des communes les moins énergivores de sa catégorie en matière de déplacements domicile-travail. Ils sont étroitement liés au développement de l’habitat et favorisent la mixité sociale, en permettant à tous d’accéder aux différents territoires. Les enjeux à venir, inscrits dans le SCoT de l’agglomération d’Orléans, restent importants en termes de politique du logement, des transports, de services à la population afin de poursuivre le développement positif du territoire. Sommaire Publication Densifier raisonnablement l’espace urbain et favoriser les modes de déplacements les moins polluants (transport en commun, déplacements en mode doux) figurent parmi les cinq axes forts du SCoT de la communauté d’agglomération Orléans Val de Loire.

Club innovations transports des collectivités. Faites le plein d'algues ! Autoroutes à vélos : un projet étudié dans l'agglo - Toulouse. Nées en Europe du Nord, les autoroutes cyclables s'implanteront-elles un jour dans l'agglomération toulousaine saturée de voitures ? L'idée est à l'étude. Des pistes cyclables larges d'au moins trois mètres, des feux de circulation réglés sur la vitesse des cyclistes mais aussi des stations de gonflage, des points d'eau… Ce paradis du cycliste existe bel et bien. C'est le cas, par exemple, à Copenhague, la capitale du royaume du Danemark, où, sur des autoroutes cyclables toujours entretenues, le cycliste peut filer à fond de train, sans entrave, oubliant d'autant plus aisément sa voiture au fond du garage… Des autoroutes à vélos pourraient-elles voir le jour dans l'agglomération toulousaine où la voiture règne en maître depuis longtemps ?

L'idée est sérieusement étudiée par la communauté urbaine où l'élu écologiste Philippe Goirand, chargé du dossier vélo, l'a promue. L'association Vélo contre les chicanes L'idée d'autoroutes cyclables n'a pas échappé à l'association Vélo. Le chiffre : 4. Tendances - Les autoroutes cyclables entrent dans les villes. Publié le 25 janvier 2012 Le nord de l’Europe multiplie les projets d’autoroutes cyclables et fait rentrer le vélo dans une nouvelle ère. Passage en revue de ces nouvelles voies express spéciales vélocipèdes ! Avec son projet de quatre voies cyclables de 20 km au sud du royaume, la suède prépare une « autoroute » symbole d’une vraie tendance européenne. En 2020, quand le passager du train reliant la cité côtière de Malmö à la résidentielle Lund (nord-est) regardera par la fenêtre, il aura une pensée pour les accros de la Petite reine masqués par des buissons pas comme les autres.

La quatre voies verte et pionnière va coûter quelque 5 millions d’euros étalés sur huit années de travaux. Paradis pour deux roues, la Suède pédale sur une tendance lancée aux Pays-Bas. Après l’Oranje et avant la Suède, Copenhague a elle aussi ouvert le chantier pour son autoroute spéciale, prévue pour relier les banlieues au centre ville par 13 voies express de 7 à 15 km. Benjamin Adler. Les transports en commun - Développement durable - Ville de Roubaix.

Air France : premier vol vert, vraiment vert ? Jeudi 13 octobre, Air France a affrété son premier « vol vert » commercial entre Toulouse et Paris. Si l’on en croit la compagnie, l’appareil a émis 54 g de CO2 par passager et par km, soit une réduction de 50% par rapport à un vol traditionnel. Pour parvenir à ce bilan, Air France a versé dans le moteur de son avion un mélange de kérosène et de biokérosène. Elle a aussi enseigné à son personnel les vertus de l’éco-conduite (altitude optimisée, descente continue, roulage au sol avec un seul moteur…) La compagnie a enfin réduit au minimum le poids de l’appareil, en installant des sièges plus légers de 40%, en bannissant toute documentation papier et en optant pour des éléments de bord allégés (chariots, armoires, moquette). Mais le vol vert est-il vraiment LA solution ? Adapter la ville aux nouveaux modes de transports. Le projet vise à favoriser de nouvelles formes de mobilité, dans des quartiers aujourd’hui les moins bien desservis par les transports lourds (métro, tramway).

En effet, si l’arrivée du tramway T1 et de la ligne 11 à moyen terme sont d’importants leviers de développement, il est indispensable de prévoir des solutions capables d’améliorer la situation dans la période de transition, tout en limitant le recours aux véhicules individuels. Un travail est entamé pour rendre plus efficace le réseau de bus, qui pose aujourd’hui des problèmes de fréquence et de fiabilité. La Ville mobilise en ce sens le Stif et la RATP pour obtenir des améliorations à court terme, en lien avec les associations d’usagers des transports, comme l’AMUTC. Dans le projet, une attention particulière est portée à la sécurité des cheminements vélo, à la création de nouvelles bandes cyclables sur les grandes avenues.

Sur l’ensemble des nouvelles voies, la priorité est donnée aux circulations douces. La Tour Végétale, un projet qui pousse ! » - Le Blog de Muraflore. Qui n’a pas rêvé un jour de vivre dans une tour verte habillée d’arbres et de plantes vivantes ? De réalisations extravagantes en projets les plus fous, les Tours Végétales apparaissent dans le paysage urbain et surpeuplé des grandes métropoles mondiales. A vocation commerciale (abritant logements, boutiques et locaux d’entreprise), à démarche écologique et sociale (lieu de rassemblement des citadins) ou « simples » constructions audacieuses d’architectes de talent, les Tours Végétales s’inscrivent avant tout dans une démarche de développement durable. Nées de la rencontre des plus grands architectes mondiaux et de non moins célèbres botanistes, ces tours vertes ont pour ambition de redorer le blason des immeubles de grande taille en créant des sites remarquables et d’apporter un poumon d’oxygène et un îlot de verdure indispensables au maintien des habitants en cœur de ville.

TOUR VEGETALE – Paris (Quartier Masséna) - Architecte Edouard François + botaniste Claude Figureau - Logements. Plantation sur les toits, futur de l'agriculture et de l'urbanisme? | Elisabeth Pélegrin-Genel. Après la construction de maisons sur le toit comme possibilité d'offrir des logements supplémentaires et comme source de financement pour entreprendre des travaux conséquents dans son immeuble, restons encore un moment sur les toits plats. On y étend son linge, on y collecte l'eau de pluie et surtout on s'y retrouve dans de nombreux pays méditerranéens.

Le Corbusier dans ses cités radieuses y avait placé une école maternelle, des espaces communs et une pataugeoire. Le toit comme une place publique. Certaines tours d'habitation notamment super-montparnasse à Paris ont installé une piscine au sommet du trentième étage qui sert de réservoir d'eau en cas d'incendie. On croise fréquemment un monsieur en peignoir dans l'ascenseur. Il ne descend pas acheter son pain mais monte à la piscine. Pourtant la culture française s'intéresse peu à cette cinquième façade et c'est dommage.

Aujourd'hui, on lui redécouvre des qualités. Les bailleurs sociaux français s'y mettent. Les espaces verts urbains : étude exploratoire des pratiques et du ressenti des usagers. 1 Cf. l'article Emelianoff C., 2000-2001, L'écologie urbaine entre science et urbanisme, Quaderni, 43 (...) 1Au cours du XXe siècle, les recherches en écologie urbaine1 se sont traduites par un questionnement sur la place de la nature dans le milieu urbain sous l’angle de sa sauvegarde et/ou de sa restauration. Conjointement, architectes et praticiens de la ville ont accordé une place non négligeable à la nature au sein de leurs projets (Bouchain et al., etc.) en particulier dans l’optique d’améliorer le cadre de vie à l’image de la grille de Dupont (1958) qui fixe un ratio espaces verts/bâti pour l’équipement des Zones à Urbaniser en Priorité (ZUP), ainsi que la taille, la nature, la localisation de ces programmes à réaliser.

En 1976, suite à la conférence de Vancouver, l’idée d’utiliser des matériaux écologiques dans l’habitat fait son chemin dans le milieu de l’architecture. En 1977, la revue Urbanisme, publie « L’écologie contre l’urbanisme? Présentation des parcs ZAC Les Capucins. Villes ou agriculture: l’oeuf ou la poule? L’agriculture urbaine, c’est parti ! | Veni Verdi. Des chantiers très réjouissants se préparent dans le 20e à l’initiative de Veni Verdi. Les projets sont verts et beaux et il y aura besoin de bras, de doigts, de gouaille, de sourires, d’yeux brillants et d’autres trucs que vous avez et dont je n’ai pas idée.

UN PREMIER CHANTIER pour se mettre en jambe 100 sacs de terre à monter sur le toit du collège Matisse ! Il faudrait au moins 40 personnes pour pouvoir faire une chaine efficace, auquel cas ce serait plié assez rapidement. Pourquoi une telle mobilisation direz-vous et pourquoi vous donneriez-vous tant de mal ? Et bien pour installer sur le toit en question… un agriculteur ! Votre participation à la chaîne humaine du 12 avril sera d’ailleurs récompensée en dons de douceurs de la ferme sur le toit, dès la première récolte ! Agriculture urbaine : aspirations et enjeux vus par le Huffington Post. Dans quelques mois auront lieu à Paris les Ateliers d’été de l’agriculture urbaine et de la biodiversité.

Ce rendez-vous, imaginé pour permettre rencontres et d’échanges d’expériences avec l’ensemble des acteurs de ce mouvement, sera aussi l’occasion d’aller observer à Paris et en Ile-de-France le multiples initiatives qui témoignent de sa vitalité. Dans son édition du 22 février, le Huffington Post décrypte ci-dessous les ressorts de ce phénomène en analysant ses aspirations et les enjeux. Huffington Post – Agriculture urbaine : ce dont elle est capable (et ce qu’elle ne pourra jamais faire)Qui se souvient encore qu’il y a moins de 150 ans, Paris était encore entourée de fermes, d’élevages, bref d’une ceinture agricole qui nourrissait la ville… Ou encore que deux siècles plus tôt, la capitale était parsemée de champs, et même de pâturages où paissaient vaches et cochons?

Synthese-ville-demain-version_finale_cle12216d. La ville du futur sera campagnarde. » Retrouvez notre dossier «La ville de demain» Un homme en costume, faisant, à grand peine, rentrer sa vache dans un ascenseur. En son temps, cette publicité pour les produits laitiers avait fait beaucoup rire. Car pourquoi donc avoir une vache chez soi quand il suffit d'aller au supermarché pour acheter une brique de lait? Dans la ville de demain, pourtant, les vaches feront peut-être leur réapparition. Comme les basses-cours, les cochons ou les potagers. Après des décennies d'urbanisation des campagnes, les jardins forcent en effet la porte des villes et les champs pénètrent dans les faubourgs.

La ville de demain risque en effet la crise d'inanition. L'Ile-de-France, pourtant réputée pour ses immenses champs de blé, est ainsi en permanence sous la menace du jeûne: elle ne produit que quelques maigres pourcents de sa consommation alimentaire et Rungis, dont 50% environ des approvisionnements viennent de l'étranger, ne dispose que d'environ 3 jours d'autonomie! Des jardins sur les toits.

Les relations ville-campagne Stratégies de développement urbain-rural en Rhône-Alpes. "La ville des Flux" d'Olivier Mongin paraît à point nommé | Erik Orsenna. Si la politique est l'art du possible, ce que je crois, qu' y a-t-il de "possible" dans une ville? Comment améliorer la vie des habitants? Quelques mois avant les municipales, un petit exercice de comparaison n'est pas inutile. Les équipes sortantes défendent leur bilan, que les opposants attaquent. Tous présentent leurs programmes. N'est-ce pas le moment de se demander si, ailleurs qu'en France, on fait mieux (dans des contextes économiques souvent bien plus tendus)?

Quelques chiffres vertigineux, pour rappeler l'ampleur du phénomène: bientôt réunies, les deux mégalopoles de Tokyo et d'Osaka-Kobé seront plus peuplées que le Royaume-Uni ou l'Italie, 60 millions de personnes. Le dernier livre d'Olivier Mongin, La ville des Flux, l'envers et l'endroit de la mondialisation urbaine (éditions Fayard), arrive à point nommé pour nous offrir ce voyage aux pays de l'urbanisation. Il faut dire que cet homme, directeur de la revue Esprit, n'est pas un débutant dans la matière. Olivier Mongin, La ville des flux, l'envers et l'endroit de la mondialisation urbaine. Que dire sur un livre aussi riche, aussi argumenté et fouillé (on sent la pratique des lieux nommés et la grande culture de l'auteur), qui a cependant, sous mon oeil naïf, parfois, un côté fouillis. Plusieurs fois, Olivier Mongin évoque la métaphore de la ville comme une forêt décrite par Claude Levy-Strauss ... son livre m'a semblé être une randonnée en forêt : certains passages sont ardus, pentus, parfois on semble tourner en rond alors que l'on avance réellement, on suit des sentiers plus ou moins balisés (lorsqu'il revient sur l'urbanisation du monde, la conteneurisation : des éléments bien connus des géographes) on entre alors dans des clairières où enfin on voit plus clair.

En effet, à la sortie de la lecture de cet ouvrage si utile et si imposant, il me semble que la ville d'Olivier Mongin est à penser, comme une forêt (ou comme tout objet géographique) à la fois de l'intérieur (comprendre son fonctionnement, son émiettement) et de l'extérieur (lire ses paysages, sa globalité). Voyages : le monde est arrivé à saturation. Avant toute chose, rappelons que la voiture demeure le principal moyen de transport utilisé quotidiennement dans les pays développés. La plupart des ménages n’imagine pas que cette situation évoluera dans l’avenir, comme le soulignait ce sondage sur les pratiques environnementales des Français réalisé par le service de l’observation et des statistiques du Commissariat général au développement durable.

Pourtant, certains signes indiquent qu’il commence à en être autrement. En Grande-Bretagne, rapporte Alex Rayner pour le Guardian , le pourcentage des 17-20 ans ayant leur permis de conduire est passé de 48% dans les années 1990 à 35% en 2010. Le nombre de miles parcouru par habitant et par an, qui augmentait régulièrement depuis 1949, n’a cessé de baisser depuis 2007. Si une partie de l’explication est liée à la crise économique et au prix du pétrole, pour d’autres, les causes de ce changement sont à chercher dans la fin de l’âge d’or de l’automobile.

Un kilométrage annuel qui stagne.