background preloader

AI

Facebook Twitter

Le rire. III) Les bienfaits du rire - Le rire au service de la médecine. En effet, même si on ne s’en rend pas forcément compte, le meilleur moyen de bien digérer un gros repas : c’est bien de rire !

III) Les bienfaits du rire - Le rire au service de la médecine

En effet le rire, grâce à la contraction des muscles abdominaux, brasse le tube digestif en profondeur, lieu où s’élabore la nutrition de l’organisme. Cet étrange phénomène provoque aussi des contractions saccadées de l’estomac et de l’intestin, grâce au mouvement du diaphragme. Ainsi l’estomac, le côlon, l’intestin grêle, ou encore le duodénum… sont massés, et leur motricité digestive est optimalisée.

Ce phénomène explique aussi pourquoi le rire lutte contre la constipation. De plus, le rire a des conséquences sur le système parasympathique, et engendre une augmentation de la sécrétion de la salive et des sucs digestifs, nécessaire à la digestion. Les organes glandulaires annexes du tube digestif sont également touchés par le rire : - Le pancréas bénéficie lui aussi du brassage caractéristique du rire. 4) Le rire : un antidouleur puissant : Lee S. Les effets sur l'organisme. Les effets du rire sur l'organisme sont nombreux et divers.

Les effets sur l'organisme

En effet on a récemment prouvé que ce phénomène avait des conséquences sur la digestion, le système immunitaire, sur le système respiratoire… On peut donc se demander comment ses spécificités agissent sur le corps. Lorsqu’on rit, le rythme cardiaque est tout d’abord accéléré, mais ralentit par la suite et à long terme. Cela est dû au relâchement et à la dilatation muscles lisses des artères qui sont des fibres musculaires qui se contractent lentement et involontairement.

Il s’exerce alors un travail sur le rythme cardiaque mais aussi sur l’élasticité des poumons. Les échanges pulmonaires sont aussi plus importants puisque les inspirations sont amplifiées, les expirations saccadées et le temps s’écoulant entre ces deux actions est plus long. Le système digestif est lui aussi touché. Plus surprenant encore, le rire a une action remarquable sur l’immunité d’un individu. Les effets du rire ai. Définition de la thérapie par le rire. Dès notre plus jeune âge, on rirait jusqu’à 300 fois par jour, sans raison, par pur plaisir.

Définition de la thérapie par le rire

À l’âge adulte, ce serait moins de 20 fois par jour1,2. Même si tous les chercheurs ne s’entendent pas sur ces données, il semble bien que l’école, le travail et les conventions sociales nous incitent peu à peu à devenir plus sérieux et à perdre notre capacité de rire spontanément. Dommage, car il est désormais démontré que l’humour et le rire sont excellents pour la santé, et constituent, entre autres, un bon antidote contre le stress3. Les effets physiologiques Le rire permet d’oxygéner l’organisme, de réduire les tensions musculaires, de masser les côtes en plus de faire travailler le diaphragme. Cependant, il ne faudrait pas croire, comme le laissent sous-entendre plusieurs sites Web consacrés à l’humour, que la rigolade est un remède miracle pour à peu près tous les maux. Les effets psychologiques Rod Martin souligne aussi que l’humour peut également être utilisé de façon malsaine.

À l’action.

AI

Le rire, une source inépuisable de santé: le rire améliore la digestion ... - Raymond Abrezol. Terminalf. Le "body art" ou l'art esthétique de modification corporelleFrançais,anglais Audrey Villaret Maitrise LEA - 2005 / 2006 - Paris III Responsable : Loïc Depecker Sommaire RemerciementsIntroduction Abréviations spécifiquesTermes traités dans ce mémoire Bibliographie Remerciements Je tiens dune part à remercier Missdy, pierceuse et passionnée de modification corporelle, qui, grâce à son « blog » (page personnelle sur Internet) dune grande richesse dinformations ma permis de répondre à bon nombre de questions sur le domaine du piercing, de la scarification et des implants.

Terminalf

Je tiens également à remercier les pierceurs et tatoueurs du studio Tintin Tattoo qui mont permis de cerner le sujet du tatouage qui, du fait de son ampleur terminologique, a été épineux à traiter, principalement dans le choix des termes sélectionnés pour létude terminologique de ce domaine. Ainsi on dénombre aujourdhui pas moins de quatre types de modifications corporelles, esthétiques ou encore sociales :