background preloader

Luxe et Digital

Facebook Twitter

« La visibilité est cruciale » Rompu aux médias internationaux et à la publicité digitale, Rachid Ait Addi, Industry Director Luxe de Teads revient sur l’histoire d’amour entre médias et luxe.

« La visibilité est cruciale »

Comment la vidéo séduit aujourd’hui grâce à sa faculté à raconter des histoires ? Comment le mobile révolutionne encore la donne ? Ou encore comme se façonne l’avenir. Le tour de la question. Quels principaux changements observez-vous, cette décennie, dans la manière dont les marques de luxe achètent du média ? Ces cinq dernières années, les marques de luxe n’ont cessé d’intensifier leurs achats en publicité digitale, mais elles ont mis plus de temps à s’en emparer que d’autres secteurs. Quelles ont été les innovations les plus déstabilisantes ? La publicité vidéo en ligne est une innovation majeure qui continue à déstabiliser le secteur. À quels grands défis les marques de luxes sont-elles aujourd’hui confrontées lorsqu’elles planifient leur mix marketing ? Rien que s’imprégner du paysage médiatique est parfois compliqué. Le digital veut consommer le luxe différemment.

La cosmétique séduit en numérique. Studio de tournage pour les blogueuses, cabines à selfies, écrans tactiles qui analysent la peau...

La cosmétique séduit en numérique

Plus ou moins gadgets, les outils digitaux investissent les parfumeries. Dans le quartier de Covent Garden, à Londres, un groupe de jeunes filles entrent dans la Beauty Box de Burberry et se précipitent sur le bar à ongles digital. Chacune choisit sa couleur de peau sur l’écran puis pose le flacon de laque sur l’engin pour visualiser le résultat. « Place ta main ici et ne bouge plus, j’essaie de faire une photo pour Instagram », réprimande l’une d’elles, visiblement énervée par le manque de collaboration de ses copines. A New York, le salon de manucure Paintbox a carrément installé une machine à selfies afin que les clientes puissent partager une photo de leurs ongles fraîchement vernis sur les réseaux sociaux.

En moins d’une seconde, on reçoit le cliché par e-mail, estampillé du logo de la boutique, au cas où la cliente oublierait de publier le bon hashtag en guise de légende. Tendances Luxe & Digital: deux mondes qui s’opposent et pourtant… Tendances Luxe & Digital: deux mondes qui s’opposent et pourtant… L’industrie du luxe a souvent été perçue comme réservée et prudente par rapport au digital.

Tendances Luxe & Digital: deux mondes qui s’opposent et pourtant…

En règle générale, on observe que les acteurs du luxe sont moins digitalisés que les autres secteurs d’activité: ils ont toujours été parmi les dernières grandes marques a adopter le web, le mobile, les réseaux sociaux…Mais les voila qui investissent la toile, en laissant de coté leurs hésitations des débuts. Arrêt sur l’histoire d’un secteur profondément en « contradiction » avec le monde numérique, et qui pourtant dompte chaque jour plus le marketing digital. Quelles sont les causes profondes qui ont ralenti l’adoption du digital dans le luxe? > Digital et Luxe: deux mondes qui s’opposent a l’origine Quand on compare l’essence du luxe et du digital, on constate aux premiers abords de nombreuses divergences entre ces deux mondes: Par définition, le luxe vend de la rareté. > Des ventes qui restent encore limitées sur Internet. Top 8 des stratégies digitale du luxe : à chacun son histoire. Si l’industrie du luxe, fondée sur l’exceptionnel et la rareté, a longtemps hésité à investir le numérique, le secteur a désormais plongé dans l’océan du digital.

Top 8 des stratégies digitale du luxe : à chacun son histoire.

Souvent avec intelligence. Les marques sont parvenues à maintenir sur la toile un caractère exclusif et ont réussi le tour de force de faire des millions d’internautes qu’elles ciblent des clients privilégiés, VIP du web, chouchoutés des réseaux sociaux. Chacun racontant son histoire à sa façon, de la stratégie la plus fermée à celle qui ouvre grand les portes de l’imaginaire des maisons de luxe. Première démonstration avec Saint Laurent Paris, Victoria Beckham, Cartier et Tiffany&Co.

A peine nommé directeur artistique de la maison Saint Laurent en mars 2012, Hedi Slimane marque son territoire, notamment sur le web. Technique de communication qui adopte la forme narrative du conte et du récit, le strorytelling a pour objectif de faire adhérer l’internaute aux valeurs et à la vision des marques. Posté par Gabriel Dabi-Schwebel. [Tribune] Comment les marques de luxe s’approprient le digital? Si les maisons de luxe ont toujours affiché une volonté très claire de fasciner le grand public et d’imposer leurs propres règles de communication, toutes n’entendent pas prendre le virage du numérique à la même vitesse.

[Tribune] Comment les marques de luxe s’approprient le digital?

Erreur ou avant-gardisme ? Ronan Pelloux, expert du digital et co-fondateur de la plateforme participative Creads, analyse les meilleurs usages du digital par les marques de luxe. Quels défis à relever pour les marques de luxe ? Il ressort que la clientèle de luxe est ultra-digitalisée et même plus que la moyenne. Au quotidien, nous constatons qu’il est impératif de concevoir les sites web en responsive design puisque 50% des recherches ayant trait au luxe sont réalisées sur mobile et le marché des tablettes ne fait que croître avec les nouveaux usages(1).

L’enjeu est donc de taille pour les marques de luxe qui doivent affronter une concurrence accrue, conquérir un consommateur toujours plus digitalisé et faire bonne figure auprès de la clientèle asiatique. Sources : Luxe et Premium Brands : Brand Content, e-commerce, mobile, social media, innovation, économie, …