background preloader

FOODTECH

Facebook Twitter

Lutte anti-gaspi : les doggy-bags se développent dans les restaurants - France 3 Provence-Alpes. Solution anti-gaspi : depuis le 1er janvier, les restaurateurs sont invités à proposer à leurs clients un « doggy bag » pour qu’ils puissent repartir avec ce qu’ils ont laissé dans leur assiette.

Lutte anti-gaspi : les doggy-bags se développent dans les restaurants - France 3 Provence-Alpes

Une recommandation servie par la loi sur les biodéchets de 2011. Par Laure Bolmont Publié le 12/02/2016 | 15:49, mis à jour le 12/02/2016 | 16:30 © Xavier Schuffenacker. Le Gourmet bag sur la table du restaurant - 05/03/2016 - ladepeche.fr. Le Syded poursuit sa lutte contre le gaspillage alimentaire.

Le Gourmet bag sur la table du restaurant - 05/03/2016 - ladepeche.fr

Il s'est associé aux Bonnes Tables du Lot pour promouvoir le concept du «Gourmet bag» dans une vingtaine de restaurants. Les clients pourront repartir avec les restes de leur repas. Aux États Unis, les clients des restaurants ont l'habitude d'emporter les restes du repas dans un «doggy bag». Codes de start ups. La "foodtech" rapproche le petit plat du smartphone. "Ce qui s'est passé dans le tourisme avec Airbnb ou le transport est en train d'arriver dans la restauration, qui est le plus grand marché de détail du monde", prévoit Patrick Asdaghi, 39 ans, fondateur de FoodChéri, qui aime comparer son entreprise à "un restaurant virtuel, un restaurant dans une app'".

La "foodtech" rapproche le petit plat du smartphone

Partant du constat que les actifs urbains n'ont pas toujours un frigo très rempli le soir quand ils rentrent chez eux, ce diplômé de Harvard propose, via un site web et une application, au choix, l'un des deux plats cuisinés le matin même par ses cuisinières, livré froid en moins de 20 minutes grâce à des livreurs à vélo géolocalisés. Le tout pour "moins d'une dizaine d'euros".

Comme beaucoup de "foodtechs", Patrick Asdaghi se positionne sur des plats frais, "faits maison" qu'il veut le plus "équilibrés" possible. En France, la levée de fonds de 8 millions d'euros réalisée en juin par la plateforme en ligne "La Ruche qui dit Oui! " Trois générations de start-up. Food tech : Handpick repense la façon de faire ses courses. Les start-up de la food tech vous souhaitent bon appétit. Le Gourmet bag pour lutter contre le gaspillage alimentaire - 02/12/2015 - ladepeche.fr.

Le Gourmet bag, l'équivalent du doggy bag, arrive sur Montauban.

Le Gourmet bag pour lutter contre le gaspillage alimentaire - 02/12/2015 - ladepeche.fr

Une opération menée par le Sirtomad (Syndicat mixte de traitement des ordures ménagères et autres déchets) dans le cadre de la semaine européenne de la réduction des déchets (21 au 29 novembre). Le principe ? Que le client qui a trop mangé et a laissé une partie de son repas, peut le rapporter chez lui dans une petite boîte en carton. Une tendance très répandue dans les pays anglophones mais beaucoup moins en France. 22 restaurants montalbanais ont tout de même tenté l'expérience depuis le 23 novembre.

Démarche pratique et citoyenne «Depuis lundi dernier, j'ai eu quelques clients qui sont repartis avec un Gourmet bag, raconte Gianni Dotta, gérant de XXL. Le chiffre : 230 Grammes>De gaspillage alimentaire. Article exclusif réservé aux abonnés Voir l’offre Digital Votre crédit de bienvenue en cours : 20 articles. #FoodTech : 4 startups qui changent notre façon de nous nourrir et de nous approvisionner. Se nourrir demain, ce ne sera pas s’abreuver de Soylent, cette mixture censée couvrir tous nos besoins nutritionnels et que son créateur présente comme une alternative à la nourriture, la vraie, celle qui titille les papilles.

#FoodTech : 4 startups qui changent notre façon de nous nourrir et de nous approvisionner

La nourriture de demain se prépare aujourd’hui, avec une évolution des circuits d’approvisionnement mais aussi une adaptation à nos modes de vie. Avec Kelbongoo, Wikeeps, Cavacave et Lyophilisé & Co, l’évolution est en marche. Kelbongoo Kelbongoo (« Quel bon goût ! « )est une entreprise sociale proposant aux consommateurs, à des prix de supermarchés, des produits frais, locaux tout en rémunérant équitablement les producteurs des petites fermes familiales, en Picardie. Wikeeps Wikeeps est un système innovant qui permet de conserver et de servir les bouteilles de vin au verre et ce jusqu’à 20 jours après ouverture.

CavaCave Lyophilise & co Lyophilise & Co propose des plats, réalisés par des traiteurs, en utilisant le principe ancestral de la stérilisation. Food Tech : OptiMiam, l’appli qui veut en... Le "Tinder du sucré-salé" : c’est ainsi que définit Valerian, utilisateur d’OptiMiam, une application mobile géolocalisée qui connecte en temps réel les commerces alimentaires de proximité aux consommateurs.

Food Tech : OptiMiam, l’appli qui veut en...

Le principe de l’appli, disponible sur iOs et Android : informer le client des excédents alimentaires périssables en quantité limité, comme les croissants ou les yaourts, disponibles chez les commerçants proches de chez lui pour profiter de promotions. "OptiMiam est une façon efficace de lutter contre le gaspillage alimentaire des produits frais, qui une vrai problématqiue pour les commerces de proximité", explique Alexandre Bellage, cofondateur d’OptiMiam.

Ce jeune homme diplômé d’économie et de gestion lance à l’automne 2014 sa société avec Raodath Aminou, ingénieur de formation et diplômée d’un master en innovation. Leur but : aider les petits commerçants à s’organiser pour gérer leurs stocks tout en en faisant profiter le consommateur.