background preloader

11/10-langue

Facebook Twitter

Délirons à toutes plumes !: Le langage SMS, Internet, et la langue française. C’est un phénomène qui n’a rien de nouveau et pourtant éducateurs, parents et linguistes ne cessent de s’étonner devant le développement de ce qu’on pourrait appeler le nouveau code secret des jeunes.

Délirons à toutes plumes !: Le langage SMS, Internet, et la langue française

Il s’agit d’un langage spécifique qui leur permet de communiquer d’une manière simple, rapide et efficace sans se soucier des normes. Bien que les adultes s’en servent aussi, les adolescents et les jeunes adultes sont probablement les usagers les plus fidèles et les plus prolifères. Mais en quoi consiste ce langage ? Avant de l’analyser plus profondément, il convient de définir ce que nous entendons par « langage sms ». Nous estimons qu’il est important de faire un bref rappel de ce que nous appelons un sociolecte et par conséquent déterminer en quoi le langage sms en est un exemple. Commençons par la définition de langage sms. En deuxième lieu, il existe un fond de « secret », voire d’initiation, derrière l’utilisation du langage sms. Lingua non grata Structure d’une langue. L’image, nouveau langage des ados.

« Les jeunes photographient comme ils respirent », estime Thu Trinh-Bouvier qui décrypte le phénomène du « Parlimage ».

L’image, nouveau langage des ados

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Pascale Krémer Les adolescents ont développé un langage qui leur est propre et qui présente l’avantage de les rendre incompréhensibles des adultes. Ils communiquent en images. Dans Parlez-vous Pic speech ? (Editions Kawa), publié fin janvier, Thu Trinh-Bouvier, spécialiste de la communication digitale, responsable nouveaux média chez Vivendi, décrypte ce phénomène, offrant un précieux sous-titrage aux parents.

Vous expliquez que les jeunes gens nés depuis 1995, donc avec Internet, et connectés en permanence via leur téléphone portable, ont développé une nouvelle langue. Les ados manient désormais une langue particulière que j’appelle le pic speech (pour picture speech), un langage des images au sens large, qu’on pourrait aussi appeler « Parlimage ». Pourquoi ce recours massif aux images dans l’expression des ados ? Comment les adolescents utilisent les réseaux sociaux ? Les adolescents, qui intéressent beaucoup les marques pour leur qualité de consommateurs, ont une place très importante dans l’écosystème des réseaux sociaux.

Comment les adolescents utilisent les réseaux sociaux ?

Quelles sont leurs habitudes ? Les ados et les réseaux : vaste sujet qui fait souvent polémique aussi bien sur les sujets négatifs tels que la vie privée, de l’âge auquel on les laisse y avoir accès, la cyberintimidation ect et d’un autre côté, l’enrichissement personnel, l’accessibilité à l’information, les échanges avec les autres. Tout le monde se pose beaucoup de questions, sans entrer dans la polémique, restons factuels avec quelques chiffres d’usage et une infographie très intéressante sur les habitudes des 13-19 ans sur les réseaux sociaux pour accompagner les analyses.

D’une manière générale, parents, futurs parents, amis, il est important de surveiller les activités de vos enfants sur le net, de les accompagner et de leur expliquer les dangers et les aspects bénéfiques des réseaux. *Source de l’infographique présentée : Grandes dates de la langue française. De l'attrait des médias sociaux pour l'apprentissage des langues – Regard sur l'état de l'art. 1Désireux d'explorer les potentialités de technologies prometteuses et d'évaluer leur valeur ajoutée pour l'apprentissage des langues, chercheurs en Alao (apprentissage des langues assisté par ordinateur) et praticiens montrent depuis quelque temps un intérêt croissant pour le web social.

De l'attrait des médias sociaux pour l'apprentissage des langues – Regard sur l'état de l'art

En dehors des raisons pour lesquelles la communauté Alao s'intéresse de plus en plus aux réseaux sociaux (que ce soit en raison de l'attrait exercé par ces technologies sur des groupes d'apprenants dont le fort degré d'acculturation intrigue les enseignants, ou par un mouvement de curiosité intellectuelle envers les affordances pédagogiques d'artefacts qui n'ont pas été créés pour des besoins éducatifs), il est indéniable que les réseaux sociaux génèrent enthousiasme, scepticisme, attentes et même illusions, et ce depuis que, en 2004, Tim O'Reilly et ses collègues (Musser et al., 2007) ont inventé le terme "web 2.0". 3Pour commencer, nous donnons quelques définitions préliminaires dans la section 2.