background preloader

Microsoft

Facebook Twitter

Cinq raisons qui expliquent l'échec de Windows 8 - ZDNet. Les défenseurs de Windows protesteront, mais les chiffres de Net Applications pour les systèmes d'exploitation des ordinateurs de bureau ne mentent pas. Les chiffres catastrophiques de l'adoption de Windows 8 par les utilisateurs ne sont même pas à la hauteur de ceux déjà déplorables de Vista. L'utilisation de Windows 8 n'arrive même pas au niveau des piètres chiffres de Vista. (Données de Net Applications) Les chiffres parlent d'eux-mêmes. L'échec de Windows 8 est en réalité plus grand qu'il n'y paraît. L'an dernier, j'avais prédit l'échec assuré de Windows 8, mais son fiasco est encore pire que ce que j'avais imaginé. 1.

Je le dis et je le répète : Metro, ou quel que soit le nom que vous voulez lui donner, peut être une interface correcte pour une tablette, mais elle est laide et inutilisable sur un système de bureau. 2. Pouvez-vous me citer une nouvelle chose que Windows 8 a apporté au système de bureau et qui était vraiment innovante ? 3. 4. 5. Microsoft doit en prendre note.

Chez Microsoft, la mobilité des salariés est une force. Lauréat de la catégorie plus de 500 salariés du palmarès Great Place to Work, la filiale française du géant américain fait évoluer un quart de ses salariés sur un poste différent tous les ans. Coiffé sur le poteau en 2012 par Pepsico, Microsoft prend sa revanche cette année en arrivant en tête de la catégorie des plus de 500 salariés du classement français Great Place to Work. Parmi les bonnes pratiques qui ont fait la différence, la capacité du géant des logiciels à faire bouger ses salariés en interne et donc contribuer à leur «développement professionnel». Sur les 1500 personnes employées par la filiale française du groupe américain, «entre 20 et 25% évoluent tous les ans sur un poste différent». Pour Alain Crozier, président de Microsoft France, «un grand nombre de salariés connaissent plusieurs facettes de l'entreprise et développent ainsi leurs compétences.

Passer de la vente au marketing et inversement par exemple est assez classique. C'est ce qui fait, au final, notre richesse». Microsoft : le nouveau PDG, Satya Nadella, bien plus apprécié que Steve Ballmer. Le groupe Microsoft a connu peu de PDG. Après Bill Gates et Steve Ballmer, Satya Nadella a pris la direction en février 2014. De profil différent de son successeur, ce nouveau PDG doit améliorer les activités, mais aussi convaincre les salariés. Y parvient-il ? Selon le site d'études anonymes de la satisfaction des employés, Glassdoor, Satya Nadella convainc à 85 % les salariés de Microsoft.

Un résultat très positif et bien supérieur à ce que réalisait Steve Ballmer en 2013/2014, à savoir 39 % de satisfaction. Microsoft est un groupe informatique qui s'est bâti une notoriété internationale très importante. Seulement le troisième dirigeant de Microsoft depuis sa création en 1975, Satya Nadella doit convaincre les actionnaires, les clients, mais aussi motiver les salariés. En place depuis peu de temps, il reste à voir si son profil, son approche et son management plaisent aux salariés ou s'il s'agit de l'effet de la nouveauté. Crédit photo: Microsoft Seras-tu Elfe ou Humain ? Microsoft : enquête sur l'exploitation d'ouvriers en Chine.

L'organisation américaine National Labor Committee ( NLC ), dont la mission est de défendre les droits des travailleurs dans le monde, a épinglé dans un rapport l'usine KYE Systems qui est établie en Chine. Cette dernière exploite des adolescents qui sont recrutés pendant leurs vacances d'été. Elle leur impose des conditions et cadences de travail infernales : " Nous sommes comme des prisonniers... Nous n'avons pas de vie, seulement le travail ", a déclaré l'un d'entre eux. Âgés de 16 à 17 ans, ces centaines à près d'un millier d'adolescents qui ne sont pas titulaires de leur poste, travaillent 15 heures par jour à raison de six à sept jours par semaine.

En 2009, NLC rapporte que les employés ont passé 83 heures par semaine dans l'enceinte de l'usine pour y travailler 68 heures. Avant la période de récession mondiale, il s'agissait de 97 heures par semaine pour 80,5 heures de travail. Lorsqu'ils travaillent, ces adolescents sont tout bonnement privés de toute liberté de mouvement. Pourquoi Microsoft licencie 18.000 salariés. Jamais dans son histoire Microsoft n'avait procédé à un plan social aussi lourd: 18.000 emplois supprimés, soit 14% de sa main d'oeuvre. Annoncée depuis plusieurs jours dans la presse américaine, cette restructuration, présentée officiellement jeudi 17 juillet, a cependant surpris par son ampleur.

Et a ravi les financiers de Wall Street: sur un marché en forte baisse, l’action de Microsoft a gagné 1%, pour clôturer la séance à son plus haut niveau depuis 14 ans. “Il est important de noter que nous éliminons des postes dans certains domaines, mais que nous en ajoutons dans d'autres, plus stratégiques”, a souligné Satya Nadella, le directeur général de l’éditeur du système d'exploitation Windows. Nommé en février, il a remplacé Steve Ballmer, l’ami du cofondateur Bill Gates, en poste depuis janvier 2000 mais poussé vers la sortie. Sur les 27.000 anciens salariés du groupe finlandais, 12.500 ne seront pas conservés. Mais M. “L’industrie change à un rythme effréné. Depuis son arrivée, M.

1 an après le rachat de Nokia, Microsoft toujours invisible dans le mobile. Satya Nadelle, CEO de Microsoft, et Stephen Elop, vice-président exécutif de Microsoft Devices Group, l'année dernière à l'occasion de l'annonce du rapprochement. (crédit : D.R.) Microsoft comptait beaucoup sur le rachat des activités terminaux de Nokia - pour 7,2 milliards de dollars - pour doper sa présence sur le marché des smartphones. Un an après, les difficultés sont toujours là même si la firme de Redmond fonde beaucoup d'espoir dans Windows 10 pour donner un coup d'accélérateur à son activité mobile. C'était un mariage d'intérêts pour deux géants IT dont les succès passés ne les avaient pas aidés sur le bouillant marché des smartphones. Un an plus tard, il est difficile de dire que l'acquisition de l'activité terminaux mobiles de Nokia par Microsoft a produit les résultats escomptés par ses partisans.

Mais Microsoft ne jette pas l'éponge et fonde beaucoup d'espoirs sur Windows 10 pour relancer son business mobile. Atteindre 10% dans les OS mobiles pour continuer à exister. Le rachat de Nokia par Microsoft. Microsoft prend en compte l'humain dans l'organisation du travail. Extrait du livre « L'humain dans l'entreprise, un capital à préserver » de Sacha Genot et Philippe Tallois (Editions Eyrolles) Extrait du compte-rendu d'un entretien avec Yves Grandmontagne, le DRH de Microsoft France.

Des locaux différenciants et compétitifs : la création du Campus d'Issy-Les-Moulineaux (...) De nouveaux locaux, c’est bâtir quelque chose de mieux, de plus compétitif, de stimulant, de motivant pour les salariés et de collaboratif parce que tous sont impliqués. Une très grande proportion de salariés, les partenaires sociaux, ainsi que la direction ont été impliqués sur le projet progressivement. Au début, ils se sont impliqués sur la question de la répartition des bureaux, se posant très précocement la question des équilibres entre les open spaces et les espaces fermés pour aboutir à un équilibre presque de 50/50. La visite du "Campus" Microsoft d'Issy-les-Moulineaux Le nomadisme et le travail à domicile (...)

Le stress et la santé Auteurs : Sacha Genot et Philippe Tallois. Microsoft se réorganise. Cette nouvelle organisation est censée améliorer les performances de l'entreprise au moment où le marché du PC ralentit. Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le Le groupe informatique Microsoft, qui cherche à regagner du terrain face à ses rivaux Apple et Google, a annoncé jeudi une refonte de son organisation interne.

"Nous nous regroupons derrière une stratégie unique en tant qu'entreprise unique. Pas une collection de stratégies dans des divisions", a indiqué le directeur général, Steve Ballmer, dans un courriel à tous les salariés rendu public par le groupe. Microsoft comptait jusqu'ici une série de divisions structurées autour de ses produits (le système d'exploitation Windows, la suite de bureautique Office, le moteur de recherche Bing, la console de jeux vidéo Xbox...), avec chacune ses équipes d'ingénierie, de marketing ou de finance.

M. La réorganisation du groupe entre aussi dans le cadre du recentrage de Microsoft vers les services et les appareils électroniques.