background preloader

PDUC

Facebook Twitter

Projet de développement de l'unité Commerciale

Chômage. Un nouveau record en mars  - France. Economie - Chômage. Nouveau record. L'embellie n'aura été que de très courte durée.

Economie - Chômage. Nouveau record

Le chômage est reparti à la hausse en septembre (+0,6 %), atteignant le record de 3,43 millions d'inscrits sans activité à Pôle emploi. En Bretagne, l'augmentation est encore plus importante : + 1,3 % ! Un nouveau record du chômage pour la mi-mandat de François Hollande. En septembre, 3,43 millions de demandeurs d'emploi sans activité pointaient à Pôle emploi en métropole. Soit une hausse de 0,6 %. Pas de répit pour les chômeurs de longue durée, inscrits à Pôle emploi depuis plus d'un an : +1,5 % sur un mois, +10,0 % sur un an.

Population - Projections démographiques à l’horizon 2040 en Bretagne - Une croissance forte, un vieillissement inéluctable (Octant Analyse n°10) Frédérique Deschamps-Collet Résumé S'appuyant sur les tendances récentes, les projections de population placeraient la Bretagne parmi les régions françaises les plus dynamiques jusqu'en 2040.

Population - Projections démographiques à l’horizon 2040 en Bretagne - Une croissance forte, un vieillissement inéluctable (Octant Analyse n°10)

L'Ille-et-Vilaine se distinguerait des autres départements bretons en maintenant un solde naturel positif associé à un apport migratoire moyen. Les trois autres départements connaîtraient à brève échéance un déficit des naissances sur les décès, se combinant à un fort apport migratoire. La part des 60 ans et plus augmenterait de façon significative : 1 habitant sur 3 en 2040. Sommaire Haut de page Introduction Au 1er janvier 2007, la Bretagne compte un peu plus de 3 120 000 habitants. La Bretagne conserverait ainsi, dans les scénarios central et haut, son rang de 7e région métropolitaine française en nombre d'habitants ; selon le scénario bas, elle serait susceptible d'être plus peuplée que l'Aquitaine et de prendre ainsi le 6e rang. La Bretagne parmi les régions les plus dynamiques démographiquement.

Chiffres clés : les clients de la téléphonie mobile en France. Ce qu'annonce la fusion SFR-Numericable pour les clients. Téléphonie mobile : le marché bascule de plus en plus vers le low cost. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Cécile Ducourtieux Le low cost prend une part toujours plus grande du marché hexagonal des télécommunications.

Téléphonie mobile : le marché bascule de plus en plus vers le low cost

Mercredi 29 mai, Orange a annoncé qu'il allait lancer, à partir du 13 juin, de nouvelles offres couplant les abonnements peu chers et sans subvention du téléphone de sa marque Sosh, à ses offres classiques "triple play" (accès à Internet haut débit, télévision, voix sur Internet). L'ex-monopole, toujours numéro un du secteur en France, inaugure ainsi ses premières offres "quadruple play" (fixe + mobile) low cost.

Les clients ne pourront en effet contracter que sur Internet, et le service après vente-dépannage sera également virtuel. Les prix démarreront à 34,90 euros, soit un rabais de presque 5 euros par rapport aux deux offres Sosh et Live Box - le triple play d'Orange -, contractées séparément. Désormais, Mme Ernotte-Cunci - comme beaucoup d'autres professionnels du secteur - voit le marché "passer à 50% de low cost dans quelques années". The Phone House va supprimer 246 emplois en France - L'Express L'Expansion. Dans un marché des télécoms bouleversé depuis l'arrivée de Free Mobile, les petits acteurs peinent de plus en plus à conserver leur clientèle, captée par les grands du secteur.

The Phone House va supprimer 246 emplois en France - L'Express L'Expansion

La part de responsabilité de Free fait débat. Mais le dernier à en faire les frais, c'est le spécialiste de la distribution The Phone House, qui a confirmé mercredi la suppression de 246 postes et la fermeture de 79 magasins lors d'une première réunion d'information du comité d'entreprise (CE), a-t-on appris auprès du syndicat Force ouvrière. "La direction nous a confirmé aujourd'hui (mercredi) la mise en place d'un projet de plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) avec la suppression de 246 postes et la fermeture de 79 de ses magasins", a affirmé Gregory Etienne, délégué syndical FO et élu au CE. La direction n'a pas pu être jointe. The Phone House compte 265 magasins en France avec près de 1.200 salariés.