background preloader

Romans

Facebook Twitter

La lettre de Queenie - Rachel Joyce (suite de La lettre qui allait changer le destin de Harold Fry.." Mon premier billet de 2014 était consacré à la lettre d'Harold qui m'avait transportée (si vous voulez une session de rattrapage sur mon ressenti, c'est ICI). J'avais été touchée par cet homme, sa marche, ...

En ne connaissant que sa version de l'histoire, et en continuant à me demander qui était Queenie dont on ne savait pas grand chose au final.Et puis, bien plus tard, arrive ce roman. Arrive la version de Queenie. Plus tard, bien plus tard, comme de vieux souvenirs que l'on pensait oubliés et qui refont surface. Queenie mais qui êtes-vous chère Queenie? LE SOUFFLE DES FEUILLES ET DES PROMESSES, Sarah McCoy. Libertango de Deghelt Frédérique - un hymne à la musique... Coup de cœur d’Alice Breniaux de la librairie Les Arcades, Le Progrès « Libertango est un roman lumineux porté par une écriture tout à la fois sensuelle, poétique et puissante.

Sensible et érudit, le dernier livre dc Fréderique Deghlet restera mon coup de coeur de l'été et j'e gage qu'il sera aussi le vôtre ! » Mieux pour moi « Une histoire d'amour et de hasard dont la mélodie vous envoûtera. » Marc Gadmer, Femme actuelle « Ne passez pas à côté de ce magnifique roman. Chloé Belleret , Femme Majuscule « Puissant.

Jeanne de Ménibus, Elle « Récit d’une résilience par la grâce de l’art, « Libertango » est aussi un livre sur le dépassement de soi et un plaidoyer pour la différence. Nicolas Bondeau , Le Progrès « Avec Libertango, la romancière Frédérique Deghelt, a créé un magnifique personnage de chef d’orchestre handicapé qui nous fait voyager dans le temps, l'espace… Et la musique. » Notre Temps Jeanne Thiriet , Pleine vie Sud Ouest. Danser au bord de l'abîme. Les larmes de Cassidy - Amy Wane Loth. Mon avis:Amatrice de romans historiques, dramatiques, sous fond de secrets de famille, et encore plus quand l'histoire se déroule au début du XXème siècle, Les larmes de Cassidy avec sa sublime couverture, ne pouvait évidemment que m'attirer. Je remercie donc les Editions Charleston de me l'avoir envoyé.C'est un roman qui nous captive dès les premières pages, car nous faisons la connaissance d'une jeune femme, Cassidy, qui se réveille subitement d'un coma long de six ans, après avoir été renversée par une voiture.

Qui-est-t-elle? Que faisait-elle toute seule à errer en pleine rue complètement désorientée? C'est ce qu'elle va tenter de se rappeler au fil des jours avec l'aide du médecin Matthew Alban-Wilson qui n'a jamais cessé de veiller sur elle pendant sa longue convalescence. Nous allons ainsi remonter le fil de sa vie depuis sa naissance, au fur et à mesure que sa mémoire lui revient. Retrouvée nue, dans la neige, par Aurélia, la fille de grands propriétaires bourgeois de l'Angleterre victorienne alorsqu'elle n'était qu'un tout petit bébé, Amy Snow a grandi dans l'ombre d'une cuisine sans savoir quoi faire de sa vie.

Son amitié avec Aurélia l'a protégée un temps de la méchanceté du maitre et de la maitresse de maison, mais maintenant que son amie est décédée suite à une insuffisance cardiaque, Amy doit désormais quitter le manoir pour suivre son propre chemin... Ou plutôt celui qu'Aurélia lui a réservé en organisant une chasse au trésor qui, de lettres en lettres, va conduire la jeune fille sur les traces d'un terrible secret...L'Oiseau des Neiges ne correspond en rien aux lectures que j'ai l'habitude de dévorer. Ici pas de meurtre ni de régime politique à combattre, juste un parcours initiatique qui entraîne le lecteur dans l'univers mondain de l'époque victorienne anglaise. La lanterne des morts - Janine Boissard. Lors de la neuvième éditions de Saint-Maur en Poche qui s'est déroulée les 24 & 25 juin 2017, Gérard Collard a reçu sur le plateau de la Griffe Noire deux auteurs françaises Peggy d'Hahier et Janine Boissard pour parler de leurs derniers ouvrages...Les petites histoires de Mademoiselle Peggy : Brèves de vies ordinaires de Peggy d' Hahier et Régis Boyer aux éditions DigobarPeggy est infirmière libérale.

Elle exerce son activité au sein de son cabinet infirmier qu'elle a créé il y a maintenant 10 ans et se déplace également à domicile. Peggy a bien les deux pieds dans la vie. Elle n? Est pas qu? Infirmière, elle est aussi mère de famille et épouse. Les brèves de vie que vous allez lire viennent de l? Expérience vécue au quotidien. . + Lire la suite. Tropiques amers - broché - Virginie Brac, Myriam Cottias, La fille de la forêt - André Besson - Babelio. Avant, le soir, pour me détendre, je faisais des croquis, avec règle et compas, comme on me l’a appris pendant mes études de dessin industriel. Maintenant j’écris sur un cahier volé dans la maison d’en face, désertée par ses occupants. Je me suis toujours fait l’effet d’un homme sans histoires. Ce qui m’a pris d’entrer dans cette maison, je ne saurais l’expliquer.

La poussière qui s’accumulait sur la voiture garée devant, la boîte aux lettres qui débordait de publicités ont dû me faire craindre un événement dans le genre des faits divers dont parlent parfois la télévision ou les journaux. Ce que j’y ai découvert n’avait rien de spectaculaire. Pourtant, ce cahier que j’y ai ramassé dans une chambre d’enfant allait bouleverser mon existence.

Thierry Beinstingel est l’auteur de plusieurs romans très remarqués, parmi lesquels Retour aux mots sauvages (Fayard, 2010), Ils désertent (Fayard, 2012) et Faux nègres (Fayard, 2014). Avec ce roman, on peut dire que 2016 commence bien côté lecture ! C'est le deuxième livre que j'ai lu en janvier (le premier, c'était la suite de In The After, je vous en reparlerai bientôt) et il s'agit déjà d'un coup de coeur. Voilà, comme ça vous êtes prévenus ! En passant, vous pouvez aussi admirer le magnifique coup de griffe de Disco (une espèce de gros chat poilu, bedonnant et maladroit) sur la couverture. Il a été privé de croquettes une bonne semaine (je plaisante, n'appelez pas Brigitte Bardot)(elle me fait peur).Grania, en pleine détresse sentimentale, décide de quitter New-York pour retourner se ressourcer en Irlande, chez ses parents. §. C'est l'histoire attachante de trois générations de sages -femmes : Neva, vingt -neuf ans, née pour "être sage- femme", très réservée, qui s'apprête à annoncer sa grossesse "sans papa" à sa mére Grâce ,exubérante et sa grand-mère Floss, quatre -vingt trois ans, qui ne dit mot.......

Un ouvrage actuel, humain, émouvant, authentique, pétri d'émotions, de suspense, de mystère et de secrets .......sur l'amour maternel, la transmission, la douleur du travail de l'accouchement, l'allaitement, l'immense générosité de ces femmes qui procèdent à des naissances à domicile au lieu d'exercer dans un hôpital, sans médecins prêts à intervenir à grand renfort de forceps , ni malades susceptibles de tousser sur ces précieux nouveaux- nés.........j'ai oublié de préciser que ceci se passe entre l'Angleterre des années 50 et les Etats-Unis d'aujourd'hui ..........je n'en dirai pas plus sauf à en dévoiler trop.

En finissant ce roman j'ai tout suite pensé à une question qu'il fallait que je soulève. Croyez-vous au destin ? Les Rives de la terre lointaine est une belle fresque romanesque qui met en scène des personnages très touchants et vivants. Kathleen et Michael sont plus amoureux que jamais, la jeune femme est enceinte et ils ont tout les deux l'envie de rejoindre les Amériques, mais le jeune homme est arrêté pour vol et leur rêve d'une vie heureuse s'en voit floué.

Les événements vont s'enchaîner rapidement, Michael embarque pour une destination inconnue pour y purger sa peine. Kathleen, elle, elle est malheureuse de voir son amour lui être arraché si brutalement. Une autre version de la vie et la mort de Van Gogh par la femme qui l'a aimé. Que de trésors en cette rentrée littéraire 2016 ! ...Pour ne citer que mes tout derniers coups de coeur: "Le Garçon" de Marcus Malte, "Continuer" de Laurent Mauvignier et ce roman de Jean-Michel Guenassia que je lis pour la première fois..avec délectation !.

Le sujet ne pouvait que m'"accrocher": les derniers jours de Vincent van Gogh, à Auvers-sur-Oise. Hormis la version stupéfiante de l'écrivain mais plausible ou du moins comportant moins d'invraisemblable , et de clichés grossiers, que la réalité officielle...le roman se lit aisément, entre les extraits d'actualités de l'époque, dont ceux de la Lanterne, ainsi que des extraits de la correspondance de van Gogh à son frère Théo, alternant avec la voix centrale de la fille du Docteur Gachet, Madeleine !! Un style réjouissant pour décrire les toiles de Vincent, sa manière de peindre...sa personnalité attachante, loin des images toutes faites, tant véhiculées, sans aller plus avant.... Sandro est professeur de philosophie à l'université. Mais il est surtout en deuil : son épouse est morte, offerte en sacrifice par une tribu primitive d'Amazonie dans laquelle elle effectuait un reportage. Le meurtre a eu lieu il y a presque un an, mais le deuil, malgré tous les bons conseils trouvés dans les livres de philosophe, ne se fait pas.

Pour continuer à vivre, Sandro ne voit qu'un seul moyen : se venger ! Mais pas n'importe comment. Il veut que les membres de la tribu souffrent autant que lui souffre de la disparition de sa bien-aimée. Quand mon beau-frère m'a proposé ce livre, j'ai dit : "bof merci mais non tu sais, j'ai plein de trucs sur ma table de chevet et sur mes étagères". Comme il insistait et disait que c'était à la fois génial et hyper drôle, je l'ai embarqué avec moi. Ce n'est pas si simple. Souviens-toi, le secret, c'est d'aimer. Un roman léger et agréable, une histoire d'amour tendre. Marguerite, septante-huit ans, enterre son mari, Me Delorme, le notaire de Maisons-Laffitte. Sa vie s'arrête là. Elle erre dans sa belle maison trop bien rangée.

C'est qu'Henri lui avait aménagé une vie réglée comme du papier à musique. Tout était prévu. Orchestré. Millimétré. Pas question de faire un pas de côté. Légende - Sylvain Prudhomme. Ouvrage reçu dans le cadre du dernier Masse Critique, je tiens tout d'abord à remercier Babelio ainsi que les éditions Gallimard qui m'ont cependant mise au supplice en me recommandant de ne pas apposer ma critique sur quel site que ce oit avant ce jour, mais j'ai réussi à tenir ma promesse. J'avais eu l'occasion de rencontrer Sylvain Prudhomme à l'occasion de sa venue à la médiathèque de ma ville pour la sortie de son roman "Les grands".

J'avais alors non seulement apprécié le roman mais également l'auteur pour sa simplicité et sa proximité avec le public. Ici, l'n retrouve ce ton de légèreté dans l'écriture malgré les thèmes assez rudes qu'il aborde.Tout part d'une histoire banale : reconstituer une époque, un mode de vie en faisant un film sur une ancienne boîte de nuit très en vogue quelques années auparavant : la Chou.

Trois femmes puissantes - Marie NDiaye. Marie NDiaye ajoutait en 2009, un nouveau et étonnant récit à une oeuvre déjà très riche, confirmée par l'envoûtant Rosie Carpe. Un roman, où trois textes juxtaposés, intimement liés les uns aux autres, dessinent les portraits de trois femmes, Norah, Fanta et Khady Demba, aux aspirations de liberté ardemment assumées.Avec Trois Femmes puissantes, nous sommes aussi en présence d'un essai littéraire, volontairement novateur. Un roman fracturé, comme la vie entravée de ces trois femmes qui ont toutes connues, une césure violente, de celles dont on ne se relève mal, qui gangrènent tout le reste de la vie.

Je viens de vivre trois jours hors du temps, dans une bulle aux côtés de la famille monoparentale Hunt. Et le moins qu'on puisse dire c'est que la vie avec eux n'est pas de tout repos. Jacob qui a maintenant 18 ans accapare toute l'attention. Il faut dire qu'avec sa pathologie, il est un peu comme une bombe à retardement, susceptible de partir en crise à la moindre contrariété. Emma, la mère, sait comment gérer cela, mais il n'en reste pas moins qu'elle doit rester à l'affût 24h sur 24. Lien : Petit par la taille mais profond pour l'analyse et la reflexio. Cliquez sur l'image pour lire le resumé. Annette répond à l'annonce de Paul. Elle est de Bailleul, lui du Cantal. Il est célibataire, elle a un enfant et un passé. Une belle histoire trés bien écrite avec finesse et délicatesse. Grand prix du Roman Métis 2011. Anse-à-foleur petit village de pêcheurs paisible, un incendie, deux morts... deux êtres bien différents que l'on découvre au fil des pages.

Cruel roman d'amour. §.