background preloader

Acquisitions mai 2015

Facebook Twitter

Rivalités inexpiables au pays de la Sardane.

Dans les Pyrénées-Orientales, à la fin du XIXe siècle. Sennen etLaurent ont grandi ensemble dans le quartier populaire du Moulinà Saint-Laurent-de-Cerdans, un village perdu dans la montagne. Sennen travaille avec son père, fabricant de clous. Laurent vit dela taille des châtaigniers, dont on tire des piquets pour les vignes. Autant Sennen est timide, autant Laurent est séducteur, mais tousles deux convoitent la même jeune fille : Marthe. Votre nouveau roman s’ouvre sur une citation de Stephen King et le premier chapitre nous présente un décor très « kinguien ».

C’est par une douce nuit du début juillet, en cette année depuis longtemps envolée, que les Intéressants se réunirent pour la première fois.

« Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés.

Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. « Alors que j’étais inconsolable, il m’avait mise sur le chemin du deuil de mon mari.

J’avais fini par me sentir libérée de lui aussi. J’étais prête à m’ouvrir aux autres. » Depuis son retour d’Irlande, Diane a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de son ami Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux Gens heureux lisent et boivent du café, son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Pourtant, un événement inattendu va venir tout bouleverser : les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé, vont s’effondrer les unes après les autres.

Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ? Agnès Martin-Lugand est l’auteur des best-sellers Les gens heureux lisent et boivent du café et Entre mes mains le bonheur se faufile. Les Dédicaces Mars. Ce roman est comme le sujet qu'il traite délicieux et gourmand, Sarah Vaughan nous plonge dans le monde de la pâtisserie et c'est un régal.

L'histoire se déroule de nos jours lors d'un grand concours de cuisine pour trouver la nouvelle figure de la marque Mrs Eaden, dont la créatrice du même nom et décédée l'année précédente. Cette grande pâtissière a révolutionné cette discipline en publiant un livre en 1966, l'art de la pâtisserie dont des extraits en début de chaque chapitre et la vie de l'auteur alterne avec le récit du concours de cuisine. On suit donc la vie et la création de cette bible de la cuisine par la narratrice Kathleen et on en apprend plus sur la création de la chaine, sa vision de la pâtisserie et de la famille idéale.

Les descriptions des recettes donnent d'ailleurs l'eau à la bouche et le personnage de Kathleen véritable figure protectrice pour certaines participantes du concours donnent de la profondeur au récit. Lien : Quatre amies dans le Paris branché et bobo du 9e.Mathilde est cadre dans une grosse firme pleine de mâles qui l’attendent au tournant.

Mère de deux petits garçons, elle jongle avec les emplois du temps dans une culpabilité constante.Son amie Alice seconde un restaurant en vue de la capitale et peine à se remettre de sa séparation, malgré le soutien de son ado. Vous avez raté des informations ?

Voici un récapitulatif de ce qu’il faut savoir. Nom : LindgrenPrénom : MinnaNationalité: finlandaise (née en 1963)Profession : journaliste freelance et chroniqueuse, écrivain Quelques parutions clés : elle a écrit des ouvrages de non-fiction sur la musique classique et a obtenu le prestigieux Bonnier Journalism Prize pour son article sur le décès de son père.Caractéristiques : Minna Lindgren est reconnue dans son travail pour ses écrits fantasques sur des thèmes aussi variés que l’opéra ou la mort. Avant d’écrire, elle a travaillé à la radio-télévision publique nationale de Finlande. Les deux premiers volets de sa trilogie des Petits vieux d’Helsinki ont connu un vif succès dans son pays et le dernier tome paraîtra en 2015 en Finlande.

Pour connaître un peu mieux Minna Lindgren, voici des extraits de son interview par Anna-Leena Ekroos, journaliste freelance, pour le journal Books from Finland, 14 novembre 2013. Pour lire le résumé du tome 1. « L’Afrique noire, je la porte au plus profond de moi, à fleur de peau comme un tatouage.

A vingt ans, j’ai quitté le continent africain et depuis, il ne s’est pas passé une semaine sans qu’un parfum, un livre, une voix, un film et même une cérémonie me renvoient à elle. « J’ai rêvé la nuit dernière que je retournais à Manderley. » C’est par cette phrase que commence Rebecca, le roman de Daphné du Maurier porté à l’écran par Alfred Hitchcock.

Depuis l’âge de douze ans, Tatiana de Rosnay, passionnée par la célèbre romancière anglaise, fait de Daphné du Maurier un véritable personnage de roman. Loin d’avoir la vie lisse d’une mère de famille, qu’elle adorait pourtant, elle fut une femme secrète dont l’œuvre torturée reflétait les tourments.