background preloader

Acquisitions de novembre 2015 pour adultes ; prix litteraires et

Facebook Twitter

Prix Renaudot 2015. « Que le roman soit certifié réel ou non ne le rend pas meilleur. »Si Delphine de Vigan a un message à faire passer, c'est bien celui-là!

Prix Renaudot 2015

De multiples situations l'amène à en débattre au cours du récit. Et fort à propos puisque la narratrice Delphine, en couple avec François, est une auteure célèbre, qui se heurte fréquemment à son auditoire de fans à propos de cette question : avez-vous dit ou non la vérité? Et le roman lui-même est une sorte de démonstration de ce débat : entre le réel est l'imaginaire, est-ce à l'auteur de faire le choix, ou plutôt au lecteur de décider à sa guise? Le coeur du récit est fascinant : j'aime particulièrement les histoires de harcèlement, d'emprise, avec cette lente transformation de la relation dans le couple bourreau-victime, dont l'un manipule l'autre, dans une relation duelle mortifère. Prix roman Fnac 2015. L'éclate absolue!

Prix roman Fnac 2015

Quel romaniste, quel linguiste, quel philologue n'a pas rêvé dans son moi le plus intime, dans son for le plus intérieur, dans son jardin le plus secret, de mettre aux prises les descendants de Jakobson dans un jeu de massacre bien ordonné et de les envoyer se faire ...lanlaire avec les fonctions référentielle, expressive, phatique, métalinguistique, conative (non, ce n'est pas une grossièreté!) Et enfin poétique du langage...quitte à en imaginer une septième, de fonction, qui les sublime toutes: la fonction "magique" qui confère à son utilisateur la maîtrise absolue dudit langage. Le pouvoir par le verbe. L'arme de séduction massive, la bombe H (HhH) des politiques aux dents longues...ou limées!! Un amour impossible est l'histoire d'amour de Rachel pour Pierre, la secrétaire d'origine modeste et le traducteur nommé à la base Américaine de la Martinerie, Pierre, un pur intellectuel de culture bourgeoise, l'homme de passage et la jeune fille de la petite ville qui n'a pas fait d'études....

Lui, le fils de famille refuse de l'épouser mais ils font un enfant.... L'amour maternel devient alors pour Rachel et Christine le socle d'une vie heureuse. Pierre voit très peu sa fille, des années plus tard, Rachel apprend qu'il la viole,le choc est immense. Un sentiment de culpabilité s'immisce petit à petit entre la mére et la fille. Christine repousse sa mére aprés l'avoir adulée pendant son enfance. . . . . . + Lire la suite. Prix Nobel de litterature 2015 : Svetlana Alexievitch née en Ukraine en 1948, dénonce livre après livre, la guerre, la violence, le mensonge dont fut tissée l’histoire de l’ancien empire soviétique.

"Ce livre ne parle pas de Tchernobyl, mais du monde de Tchernobyl" , prévient l'auteure.Svetlana Alexievitch laisse la parole aux anonymes.

Prix Nobel de litterature 2015 : Svetlana Alexievitch née en Ukraine en 1948, dénonce livre après livre, la guerre, la violence, le mensonge dont fut tissée l’histoire de l’ancien empire soviétique

Ce qu'ils ont à dire édifie. Prix Goncourt 2015, cliquez en haut à gauche sur babelio ou sur l'image pour lire le résumé. Ce livre est digne des Mille et une nuits, mille et une nuits condensées en une seule nuit d’insomnie, un périple au long cours où se bousculent les souvenirs de Franz Ritter musicologue, malade, angoissé par la mort peut-être proche, qui revit ses voyages en Orient, ses rencontres multiples, sa passion pour Sarah, femme flamboyante et libre.

Prix Goncourt 2015, cliquez en haut à gauche sur babelio ou sur l'image pour lire le résumé

Les personnages fictifs se mêlent aux personnages réels pour nous offrir toute la magie de l’Orient, avec ses parfums, sa sensualité et sa beauté, sa cruauté aussi, orient réel ou rêvé. . « Berlioz n'a jamais voyagé en Orient, mais était, depuis ses vingt-cinq ans, fasciné par Les Orientales d'Hugo. Il y aurait donc un Orient second, celui de Goethe ou d'Hugo, qui ne connaissent ni les langues orientales, ni les pays où on les parle, mais s'appuient sur les travaux des orientalistes et voyageurs comme Hammer-Purgstall, et même un Orient troisième, un Tiers-Orient, celui de Berlioz ou de Wagner, qui se nourrit de ces œuvres elles-mêmes indirectes.

Prix Médicis 2015, pour lire le résumé cliquez en haut à gauche sur Pol editeur.com ou sur l'image. Quand on parle d’amour en France, Racine arrive toujours dans la conversation, à un moment ou à un autre, surtout quand il est question de chagrin, d’abandon.

Prix Médicis 2015, pour lire le résumé cliquez en haut à gauche sur Pol editeur.com ou sur l'image

On ne cite pas Corneille, on cite Racine. Les gens déclament ses vers même sans les comprendre pour vous signifi er une empathie, une émotion commune, une langue qui vous rapproche. Racine, c’est à la fois le patrimoine, mais quand on l’écoute bien, quand on s’y penche, c’est aussi du mystère, beaucoup de mystère. Autour de ce marbre classique et blanc, des ombres rôdent.Alors Nathalie Azoulai a eu envie d’aller y voir de plus près. Elle a imaginé un chagrin d’amour contemporain, Titus et...