background preloader

Polar / SF

Facebook Twitter

Les prix littéraires en science-fiction, fantastique et fantasy. Découvrez cette deuxième édition des prix littéraires en SF, fantasy et fantastique, présentant les primés de 2011 à 2016 ! Ces livres sont présents à la Médiathèque, pour certains en jeunesse, pour les autres en secteur adulte ! Comment ça marche ? Vous trouverez un sommaire des prix au début de la sélection, indiquant les auteurs qui l’ont reçu. Chaque prix renvoie à la page de sa présentation. Vous avez ensuite l’ensemble des auteurs primés classés par ordre alphabétique. L’ensemble des prix reçus depuis 2011 est indiqué au dessus de chacune de leurs oeuvres concernées.

Cette sélection est consultable en ligne via le lecteur calaméo ou téléchargeable en pdf. Pour plus de confort de lecture, cliquez sur le bouton carré de la barre des tâches : Par ailleurs, vous pouvez retrouver les précédentes sélections de 2011 et de 2013. LA NOVELA NEGRA ESPAÑOLA : le roman noir et policier espagnol. Partez à la découverte du roman noir et policier espagnol ! Les spécialistes du roman policier s’accordent à dire que le grand tournant pour le roman policier espagnol s’amorce au milieu des années 70, avec la publication par Jaume Fuster du premier roman noir catalan « Petit à petit l’oiseau fait son nid » pour se concrétiser à la fin de l’année 74 lorsque Manuel Vazquez Montalban fait paraître « Tatouage », considéré comme la première des multiples enquêtes du détective Pepe Carvalho dans Barcelone et l’Espagne post-franquiste. Une œuvre qui s’efforce de chroniquer épisode après épisode l’histoire de la transition démocratique espagnole, de la mort de Franco en 1975 jusqu’à l’entrée de l’Espagne dans le marché commun en 1986 et plus loin.

Pour Vazquez Montalban, le roman noir explore le sous-sol de la société. Il sera rejoint sur ce terrain par Andreu Martin, Juan Madrid, et Francisco Gonzalez Ledesma avec son inspecteur barcelonais Ricardo Méndez. NORDIK : les romans policiers du Nord. Le roman policier à la sauce nordique a toujours le vent en poupe, et cela fait bientôt 10 ans que ça dure ! Pour preuve, notre sélection Nordik est passée de 48 pages début 2011 à 76 pages aujourd’hui consacrées uniquement à la littérature policière scandinave !! Le polar nordique, c’est d’abord Maj Sjöwall et Per Walhöö, considérés comme les pionniers du genre policier scandinave, puis, plus tard, mais progressivement, est apparu le nom d’Henning Mankell et de son taciturne inspecteur de police Kurt Wallander, encore un auteur suédois. Dans sa foulée, on a découvert Gunnar Staalesen, avec son privé Varg Veum, un best seller norvégien ; Ake Edwardson, suédois et inventeur du commissaire Eric Winter, dont les aventures, curieusement, viennent de se terminer en même temps que celles de Kurt Wallander.

C’est dans cette collection que l’on voit arriver une nouvelle best-seller suédoise : Camilla Läckberg et son héroïne Erica Falck. Quelques liens pour en savoir plus : Bonne lecture ! Krimi : le roman policier allemand. Le kriminalroman, ou plus simplement krimi, c’est le roman policier en version allemande. De plus en plus d’ouvrages sont aujourd’hui traduits, avec une variété de romans qui reflète bien la nouvelle diversité du polar de langue allemande. Voici donc une sélection des romans policiers germanophones (allemands mais aussi suisses ou autrichiens) disponibles à la Médiathèque de Bagnolet. « Original et souvent d’une grande qualité littéraire, le krimi, qui compte plus d’une centaine d’auteurs, la plupart inédits en France, n’a pas fini de nous surprendre. » Claude Mesplède (Dictionnaire des Littératures Policières.

Ed. Joseph K, 2007) Vous pouvez aussi consulter l’article "Les Teutons flingueurs" paru en 2013 sur le site du Nouvel Obs. A noter la parution en avril 2014 de Krimi : une anthologie du récit policier sous le 3ème Reich paru aux éditions Anacharsis. Bonnes découvertes et bonnes lectures ! Giallo #01 Polar Italien : Introduction et carte Google. Le roman policier italien à la Médiathèque de Bagnolet ! Retrouvez une carte interactive des polars italiens ! Le terme giallo (littéralement « jaune ») est le nom utilisé en Italie pour désigner le roman policier. Il tire son origine de la collection "Libri Gialli" (les livres jaunes), une collection de romans policiers des éditions Mondadori créée en 1929. Le nombre d’auteurs noirs italiens a explosé au milieu des années 2000 avant d’être plus ou moins éclipsée par la vague nordique. A l’heure où l’Italie traverse une crise politique et économique d’envergure, le polar reste une manière de jeter un regard souvent noir et cynique sur la société italienne.

Petit tour d’horizon donc de l’ensemble de la production policière italienne loin d’être uniforme comme nous l’expliquait déjà en 2002 Gérard Meudal pour Le Monde : Afficher Giallissimo ! Tous les livres présents sur cette carte sont empruntables à la Médiathèque. La fin du monde : une sélection thématique. La Fin du monde : une peur ancestrale et le spectre de 2012. Selon certains, la fin du monde aurait été prévue par les Mayas pour le 21 décembre 2012… Il suffit d’ailleurs de taper "2012" dans un navigateur Internet pour se rendre compte de l’ampleur du phénomène.

Il faut dire que ce n’est pas la première fois que la fin du monde est annoncée, comme le montre cette page de wikipédia : déluge, tsunamis, astéroïde, désastre nucléaire, etc. Tous les scénarios ont été envisagés… et aucun n’a eu lieu. Rassurons-nous, scientifiques et historiens ont démontré qu’il ne s’agissait là que d’une croyance et aucune théorie scientifique ou historique n’étaye la thèse d’un tel cataclysme . Les Mayas eux-mêmes avaient prévu des évènements postérieurs à 2012, puisque la date ne marque en réalité pour eux pas la fin du monde, mais la fin d’un cycle… Même la NASA y a été de son démenti (texte en anglais), comme l’explique cet article du Monde.

La fin du monde en littérature. Vampires, vampires... Après une petite sélection sur les zombies, il était grand temps de rendre justice à leurs cousins aux dents longues, qui ont beaucoup fait couler d’encre (rouge, bien sûr)... D’après Wikipédia : « Le vampire est une créature morte vivante qui, suivant différents folklores et selon la superstition populaire, se nourrit du sang des vivants afin d’en tirer sa force vitale.

La légende du vampire puise ses origines dans des traditions mythologiques anciennes et diverses, et se retrouve dans toutes sortes de cultures à travers le monde. » Les vampires, ça vient d’où ? Les légendes Si deux livres cultes ont popularisé l’image des vampires, Dracula (1897) de Bram Stocker et Le Vampire de Polidori (1819), le mythe est bien plus ancien. On parle aussi d’une maladie, la porphyrie, dont les symptômes -pâleur extrême, hypersensiblité à la lumière, déformation de la dentition- auraient contribué à entretenir la légende. Les vampires historiques Des figures historiques parsèment la légende. H.P. E.T.A. Les prix littéraires SF #2. Les Prix littéraires SF #1.

Bien que la production de romans de science-fiction soit quelque peu marginale -contrairement au fantastique qui grimpe-, les prix récompensant ces deux genres sont nombreux et variés de par le monde. Nous vous proposons donc d’explorer plus avant fantastique et science-fiction, notamment au travers des prix internationaux qui leur sont dédiés. Science-fiction et fantastique : définitions La science-fiction est un genre narratif, principalement littéraire et cinématographique, structuré par des hypothèses sur ce que pourrait être le futur et / ou les univers inconnus (planètes éloignées, mondes parallèles, etc.), en partant des connaissances actuelles (scientifiques, technologiques, ethnologiques, etc.).

La science-fiction se distingue du genre fantastique, qui inclut une dimension inexplicable, du Merveilleux (fantasy), et qui parle de mondes magiques. (source:wikipedia) Pour aller plus loin... L’Index critique de la littérature fantastique regroupe théories, textes, auteurs, etc.