background preloader

Nouvelles

Facebook Twitter

Julio Cortázar. Œuvres principales Julio Florencio Cortázar Descotte ( Biographie[modifier | modifier le code] À la naissance de Julio en 1914, son père travaille à la délégation commerciale de la mission diplomatique argentine à Bruxelles. La famille, issue d'un pays neutre dans le conflit qui commence, peut rejoindre l'Espagne en passant par la Suisse, et passe dix-huit mois à Barcelone. Après des études de lettres et philosophie, restées inachevées, à l'université de Buenos Aires, il enseigne dans différents établissements secondaires de province. En 1932, grâce à la lecture d'Opium de Jean Cocteau, il découvre le surréalisme. En 1938, il publie un recueil de poésies, renié plus tard, sous le pseudonyme de Julio Denis.

En 1951, opposé au gouvernement de Perón, il émigre en France, où il vivra jusqu'à sa mort. Ses trois épouses successives furent Aurora Bernárdez (1920-2014), Ugné Karvelis (1935-2002) (qui a traduit de l'espagnol quelques-uns de ses inédits) et l'écrivaine Carol Dunlop. Roald Dahl. Œuvres principales Compléments Ses œuvres les plus célèbres sont Charlie et la Chocolaterie (Charlie and the Chocolate Factory, 1964), adapté plusieurs fois au cinéma, ainsi que des recueils de nouvelles : Bizarre !

Bizarre ! (Someone Like You, 1948) qui obtint le prix Edgar-Allan-Poe en 1954, et Kiss Kiss (1959). Biographie[modifier | modifier le code] Enfance[modifier | modifier le code] Premiers emploi et début de la guerre en Afrique[modifier | modifier le code] Cette escadrille est équipée d'avions obsolètes, les biplans Gloster Gladiator (les monoplans modernes type Hurricane ou Spitfire sont alors réservés à la défense des îles britanniques), et combat en Égypte contre des escadrilles italiennes équipées de biplans Fiat CR 42 Falco tout aussi démodés.

Guerre en Grèce et en Égypte[modifier | modifier le code] Dahl évacue la Grèce avec les restes de son escadrille, ayant plusieurs victoires aériennes à son crédit. Diplomatie et premiers récits[modifier | modifier le code] Anna Gavalda. Anna Gavalda , 2018. Anna Gavalda est une femme de lettres française, née le 9 décembre 1970 à Boulogne-Billancourt. Biographie[modifier | modifier le code] Elle est mère de deux enfants et vit à Paris. Œuvre[modifier | modifier le code] Troisième roman de la romancière, 35 kilos d'espoir s'adresse à un public jeunesse. Paru chez Bayard jeunesse en octobre 2002, le roman raconte l’histoire de Grégoire, 13 ans, un as du bricolage qui déteste l’école. Ma vie, un poil plus belle raconte l’histoire de Vincent, un garçon de 13 ans, qui se lie d’amitié avec Jojo, le clochard qui loge sous son abribus et qui a adopté une petite chienne trouvée dans une poubelle. L'Échappée belle paraît le 4 novembre 2009, un an et demi après La Consolante, vendu à 655 000 exemplaires selon l’éditeur.

En juin 2010, elle reçoit le prix Tortignole pour L'Echappée belle, prix qui « récompense un livre qui a fait l’objet d’une envahissante médiatisation qui n’a pas paru totalement justifiée au jury[6]. » Henry James. Henry James en 1890. Œuvres principales Henry James voulait convaincre les écrivains britanniques et américains de présenter leur vision du monde avec la même liberté que les auteurs français. Son usage imaginatif du point de vue narratif, du monologue intérieur et du narrateur mensonger dans ses propres nouvelles et romans apporta une nouvelle profondeur et un regain d'intérêt à la fiction réaliste, et préfigure les œuvres modernes du XXe siècle.

Outre son imposante œuvre de fiction, cet auteur prolifique produisit également de nombreux articles, des livres de voyage, de biographie, d'autobiographie et de critique littéraire, mais aussi des pièces de théâtre, dont certaines furent montées de son vivant avec un succès relatif. Biographie[modifier | modifier le code] Dans sa jeunesse, James voyage en permanence entre l'Europe et l'Amérique, éduqué par des tuteurs à Genève, Londres, Paris, Bologne et Bonn. Sa mère meurt en janvier 1882, alors que James séjourne à Washington.

Henning Mankell. Œuvres principales Henning Mankell, né le 3 février 1948 à Stockholm et mort le 5 octobre 2015 à Göteborg[1], est un romancier et dramaturge suédois, tout particulièrement connu comme auteur d'une série policière ayant pour héros l'inspecteur Kurt Wallander du commissariat d'Ystad, une ville de Scanie, près de Malmö, dans le sud de la Suède. Mankell a également publié des ouvrages de littérature d'enfance et de jeunesse. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code] Ses parents ont divorcé alors qu'il avait un an[2]. Il partage ensuite sa vie entre la Suède et le Mozambique où il a monté une troupe de théâtre, le « Teatro Avenida ». Après quelques romans, il développe sa carrière d'écrivain pour « se consacrer au théâtre en signant de nombreuses pièces »[6] pour la scène et pour la radio. Wallander et le succès[modifier | modifier le code] Henning Mankell reçoit le prix Nils Holgersson en 1991.

Vie privée[modifier | modifier le code] Alice Munro. Portrait d'Alice Munro par Andreas Vartdal Elle écrit principalement des nouvelles, parfois liées entre elles et centrées autour de personnages féminins, dans l'Ontario ou la Colombie-Britannique des années 1940 à aujourd'hui. Favorite depuis plusieurs années au prix Nobel de littérature selon la critique littéraire[1], elle reçoit cette récompense le 10 octobre 2013 pour être « la souveraine de l’art de la nouvelle contemporaine », comme l'explique l'Académie suédoise. Biographie[modifier | modifier le code] Elle se fait connaître d'un large public grâce à la publication de ses nouvelles dans des magazines comme The New Yorker et The Atlantic Monthly[5],[6]. Sa nouvelle L'Ours traversa la montagne, qui évoque la maladie d'Alzheimer, a été adaptée au cinéma en 2006 par Sarah Polley sous le titre Loin d'elle (Away from Her), avec Julie Christie qui est nommée à l'Oscar de la meilleure actrice pour ce rôle[5].

Analyse de l'œuvre[modifier | modifier le code] Œuvre[modifier | modifier le code] Bernard Werber. Œuvres principales Son œuvre, traduite dans une trentaine de langues, fait se rencontrer spiritualité, science-fiction, polar, biologie, mythologie, etc. L'auteur qualifie parfois son style de « philosophie-fiction »[1]. Biographie[modifier | modifier le code] Après douze années de démarchage infructueux d'éditeurs, Albin Michel décide de publier son roman sur les fourmis, dégraissé, mettant à profit ses connaissances scénaristiques pour la construction et auquel il rajoute les articles de L'Encyclopédie du savoir relatif et absolu.

À la suite du livre L'Arbre des possibles, il a lancé le site Web du même nom, un « projet pour rechercher ou imaginer les futurs possibles de l’humanité[7] ». Il réalise en outre trois courts métrages : La reine de nacre en 2001, Nos amis les humains en 2003 et À dormir debout en 2016. Le premier long métrage de cinéma réalisé par Bernard Werber, Nos amis les Terriens, est sorti en avril 2007, et a été produit par Claude Lelouch. CD[modifier | modifier le code]