background preloader

Axe 3 Le bonheur passe par la consommation

Facebook Twitter

Société de consommation. Le basculement de la société de production vers la société de consommation La société de consommation a émergé depuis de nombreuses décennies.

Société de consommation

Nous sommes passés progressivement d’une société centrée sur la production à une société de consommation. Méthode AIDA pour optimiser votre publicité et faire mouche. AIDA, pour Attention, Intérêt, Désir et Action, 4 mots pour définir les principes à appliquer lors de la création d’une campagne publicitaire qui fait mouche.

Méthode AIDA pour optimiser votre publicité et faire mouche

Initialement utilisée dans la publicité, cette méthode s’est peu à peu imposée dans la communication commerciale au sens large. Elle est aujourd’hui largement reconnue et utilisée dans le marketing. AIDA est une technique marketing qui réunit les fondamentaux de la communication commerciale. Minutieusement appliquée, cette méthode est rapidement d’une efficacité redoutable. Méthode AIDA, suivez-la pour faire mouche ! L’attention est l’une des composantes les plus importantes de la publicité. La publicité doit ensuite susciter l’intérêt, et cela dès le premier regard. Pour susciter l’intérêt, votre pub doit respecter un ou plusieurs de ces critères : Une fois ces 2 premières étapes de l’AIDA acquises, vous devez provoquer le désir. Le consommateur doit vouloir en savoir plus sur votre offre.

La création du besoin par la publicité. La société de consommation mène t'elle au bonheur ? La « société de consommation », c’est fou comme ce terme s’est progressivement doté d’une connotation vulgaire et insultante.

La société de consommation mène t'elle au bonheur ?

Alors que de plus en plus de voix s’élèvent contre cette société dans laquelle l’achat de biens devient une finalité et contre toutes les dérives compulsives qu’elle engendre, il est particulièrement intéressant de noter que l’INSEE mesure encore son indice de « moral des ménages » sur la seule base du degré de capacité à consommer. Dans nos cultures occidentales, le bonheur pourrait-il être corrélé à cette idéologie mercantile outrancière ? Après tout, nous sommes parfaitement en droit de nous poser la question tant la société de consommation résiste avec brio aux incessantes critiques philosophiques, psychologiques, sociales ou environnementales. La société de consommation nuit-elle à l'homme? - Blog de philosophie de Laurence Bouchet et d'élèves du lycée Xavier Marmier de Pontarlier.

L’Homme évolue dans une société basée essentiellement sur la consommation de masse.

La société de consommation nuit-elle à l'homme? - Blog de philosophie de Laurence Bouchet et d'élèves du lycée Xavier Marmier de Pontarlier

L’Homme est un éternel insatisfait. Il lui faut toujours plus que ce qu’il a déjà. La société lui donne alors accès à des plaisirs et des nouveautés qui lui sont source de confort et de bien-être. En ce sens, la société de consommation ne nuit pas à l’être humain puisqu’elle lui permet d’atteindre un certain bonheur, car ce qu’il obtient de la société est un plaisir dont il jouit. Mais en réalité, ce bonheur est relatif puisqu’il est éphémère et entraîne un style de vie bien défini qu’il faut adopter : la mode. L’Homme est en quelque sorte la « marionnette » de ce mécanisme qui le contrôle dans son quotidien, qui lui montre et lui impose une façon de vivre. Représentation et communication publicitaire. "Donner envie à des gens qui n'en ont pas les moyens d'acheter une nouvelle chose dont ils n'avaient pas besoin dix minutes auparavant...

Représentation et communication publicitaire

" Frédéric Beigbeder, 99francs : Telle est la fonction perverse et en même temps toute la "magie" de la Pub. En période d'offre surabondante (dans les pays dits " riches "), le consommateur, submergé de propositions, doit disposer de critères de choix. Or la plupart des produits mis sur le marché remplissant désormais leurs fonctions, les qualités intrinsèques d'un produit ne suffisent plus à le vendre en masse.

La société de consommation : avantages et inconvénients - Le Petit Rapporteur. La société de consommation ou plutôt société industrielle de consommation dirigée a commencé après la 2nde guerre mondiale et a été développée dans les années 70 pendant l’époque qu'on appelle « Les 30 glorieuses ».

La société de consommation : avantages et inconvénients - Le Petit Rapporteur

Le terme « société de consommation » désigne la société dans laquelle les consommateurs sont poussés à consommer de façon abondante. Mais comment est-ce que cela fonctionne ? D'abord, cette société a vu le jour grâce à la naissance du taylorisme qui a développé le travail à la chaine et qui a lancé la consommation car les produits fabriqués en grand nombre sont devenus moins chers et donc les gens ont pu s'acheter des produits qui leur étaient inaccessibles avant. Puis, il y a la publicité qui nous manipule à travers les affiches, la radio ou la télévision en nous incitant toujours à acheter plus Et enfin, l’apparition du crédit et des grandes surfaces ont facilité le développement de cette société. minimum indispensable comme une gazinière, un réfrigérateur...

III. Limite et critiques de la société de consommation. Alors que la société de consommation entraîne des effets négatifs sur l’environnement elle est également source de manipulation.

III. Limite et critiques de la société de consommation

La publicité est l’instrument principale de la manipulation en effet elle conditionne, apporte une perception subliminale et influence la population inconsciemment. Au fil des années, elle a mobilisé des techniques de manipulations mentales issues des sciences humaines pour pousser le consommateur à acheter. Ces techniques datent du 20eme siècle : à cette époque, il était encore mal vu pour les femmes de fumer et alors est intervenu la publicité qui a fait appel à des féministes afin de les prendre en photo en train de sortir des cigarettes de leur sac main. Il s’agissait là de faire un coup d’éclat par le biais d’une provocation qui a amené une remise en question tel que « les femmes n’auraient-elles pas le droit de fumer comme les hommes ?»