background preloader

Biocarburants

Facebook Twitter

Premier pétrole renouvelable et réducteur de CO2. Article du 11 janvier 2011 mis à jour le 29 mars 2011 Après 5 années de recherche menées en coopération étroite avec les universités d’Alicante et de Valence, BFS a mis au point le premier « procédé de conversion énergétique accélérée » qui permet de transformer les rejets excessifs de CO2 en un pétrole de qualité.

Premier pétrole renouvelable et réducteur de CO2

Ce système repose sur les effets conjugués de la photosynthèse, de l’énergie lumineuse et des propriétés organiques du phytoplancton, mobilisé comme puissant catalyseur, pour obtenir un carburant comparable au pétrole fossile et offrant les mêmes possibilités de produits dérivés (plastiques, polymères…). La culture intensive de phytoplancton s’opère dans des photobioréacteurs verticaux à partir de souches sélectionnées pour leur teneur en lipides et cela sans prélèvement sur la biodiversité. Pour produire 1 baril de pétrole, BFS absorbe 2.168 kg de CO2 et neutralise définitivement 937 Kg de C02 après combustion.

Le procédé biotechnologique. Premier pétrole renouvelable et réducteur de CO2. Article du 11 janvier 2011 mis à jour le 29 mars 2011 Après 5 années de recherche menées en coopération étroite avec les universités d’Alicante et de Valence, BFS a mis au point le premier « procédé de conversion énergétique accélérée » qui permet de transformer les rejets excessifs de CO2 en un pétrole de qualité.

Premier pétrole renouvelable et réducteur de CO2

Ce système repose sur les effets conjugués de la photosynthèse, de l’énergie lumineuse et des propriétés organiques du phytoplancton, mobilisé comme puissant catalyseur, pour obtenir un carburant comparable au pétrole fossile et offrant les mêmes possibilités de produits dérivés (plastiques, polymères…). La culture intensive de phytoplancton s’opère dans des photobioréacteurs verticaux à partir de souches sélectionnées pour leur teneur en lipides et cela sans prélèvement sur la biodiversité.

TPE Evolution des droits des femmes espagnoles. Alors, quelle partie vous n'avez pas compris ?

TPE Evolution des droits des femmes espagnoles

Jeanne 1ère ES3 au lycée Victor Hélène Basch Constitution du groupe : BAROUDI Laurie, AUBREE Maelys et moi même. PUECH2011. Diapo1. La fabrication de biocarburants - Les filières classiques / Les filières du futur. Regime-acido-basique-échelle-ph-acide-alcalin-aliments-boissons-e1438690327468 - Regimes Minceur. Avertissement de redirection. Images Site Web pour cette image.

Avertissement de redirection

La maison aux algues – Symbiose 6. Dans le cadre de la semaine du développement durable, initiative soutenue par le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, voici l’exemple d’un projet innovant et hors du commun à l’interface entre l’architecture et la science : un immeuble capable d’auto-générer de l’énergie à partir d’algues vertes.

La maison aux algues – Symbiose 6

Étrange non? L’Algenhaus, ou « la maison aux algues », de son nom officiel BIQ-House est un projet pilote qui a vu le jour en avril 2013 à Hambourg, en Allemagne, est issu de la collaboration entre le cabinet d’architecture Splitterwerk et la société d’ingénierie Arup. Dans le quartier de Wilhelmsburg, plusieurs bâtiments alliant développement durable et prouesses architecturales ont été construits, mais l’Algenhaus, est une première mondiale. Façade de l’Algenhaus (www.iba-hamburg.de J.Arlt) Les algues se multiplient et lorsqu’elles deviennent trop nombreuses, elles sont évacuées par les conduits des bio-réacteurs vers la salle des machines. Réflexion sur la caractérisation physico-chimique des effluents liquides rejetés dans la grande sebkha d'Oran - YAHIATENE Sofiane et TAHIRIM El Tiadj.

Les stations d'épuration et le traitement des eaux usées 1.

Réflexion sur la caractérisation physico-chimique des effluents liquides rejetés dans la grande sebkha d'Oran - YAHIATENE Sofiane et TAHIRIM El Tiadj

Introduction : Les eaux usées rassemblées par les égouts des agglomérations et déversées dans les milieux récepteurs naturels ont crées des désordres et altérations qui ont monopolisé l'attention des techniciens et des pouvoirs publics. Le rejet dans le milieu récepteur d'un égout collectif est soumis à la règle de l'interdiction générale, c'est à dire qu'il doit être autorisé par les services compétents. L'autorisation étant assortie de règles techniques à observer qui sont adaptées aux caractéristiques de l'effluent, aux circonstances locales liées à la nature du milieu récepteur et à la protection qu'il nécessite en tenant compte de son aptitude à se régénérer naturellement sans destruction de son équilibre biologique. La collecte des eaux usées a d'abord été historiquement initiée par le souci de les éloigner des lieux habités, à cause des nuisances qu'elles engendraient. 3. 6. 6.1. 6.2. 7.

Heliobiotec - Accueil.