background preloader

Les débuts de l'humanité

Facebook Twitter

Homo sapiens, homo destructor ? Ils soulignent, d'une part, que certaines espèces ont disparu bien avant le réchauffement du climat, d'autre part, que les sites archéologiques montrent que l'Homme se nourrissait bel et bien de ces animaux.

Homo sapiens, homo destructor ?

Les preuves les plus convaincantes sont à chercher du côté de l'Australie et de l'Amérique du Nord, là où l'extinction de la mégafaune coïncide parfaitement avec l'arrivée des premiers hommes. Ailleurs, et notamment en Europe, le rôle de Sapiens n'est pas établi. Alors que les estimations précédentes le voyaient débarquer sur l'île-continent il y a 40.000 ans, les plus récentes stipulent que notre grand ancêtre a posé le pied en Australie autour de -50.000. Courrierinternational. Courrier International et des tiers selectionnés, notamment des partenaires publicitaires, utilisent des cookies ou des technologies similaires.

courrierinternational

« Les femmes préhistoriques ont été invisibilisées » : une préhistorienne sort les femmes des cavernes de l'histoire. Représentez-vous l’ère préhistorique, ses mammouths, ses grottes.

« Les femmes préhistoriques ont été invisibilisées » : une préhistorienne sort les femmes des cavernes de l'histoire

De virils Cro-magnon en peaux de bête tiennent dans une main la pierre avec laquelle a jailli le feu et dans l’autre, la hache qui a repoussé les clans ennemis. Usés par leurs exploits et l’inarrêtable évolution de leurs ingénieux cerveaux, ils rentrent fatigués dans la grotte où les attendent leurs femmes. Elles ont cueilli quelques plantes dans la journée, ont préparé le gibier chassé par les hommes, et leur servent le repas. Puis les hommes s’adonnent à des activités diverses, comme peindre sur les parois de la grotte, car ils sont décidément très intelligents. Et puis les femmes s’occupent des enfants et… Attendez, ce ne serait pas une vision un peu vieillotte que vous avez là ? NEON, magazine d’époque : « L’homme préhistorique est aussi une femme », pourquoi cela ne tombe pas sous le sens ? Comment savoir alors si c’était les femmes qui le tenaient ? Le peuplement de la planète. L’influence des changements climatiques dans les premiers peuplements de l’Europe.

A l'aube de l'art — Google Arts & Culture. La grande bifurcation humaine. La lignée humaine s’est séparée de celle des autres hominidés il y a cinq à sept millions d’années.

La grande bifurcation humaine

Cette évolution peut être résumée en quatre grandes étapes, scandées par des innovations majeures. En 150 ans de recherches en préhistoire, qu’avons-nous appris de nos origines ? Pour prendre la mesure de nos connaissances (et des énigmes qui restent à résoudre) projetons-nous deux siècles en arrière, quand cette science fit ses premiers pas. Àl’époque, vers 1820-1830, ce qu’on savait de nos origines se résume en deux mots : presque rien. Le récit canonique qui prévalait était celui de la Bible : Adam, le premier homme avait été façonné par Dieu le septième jour de la Création à partir d’un morceau d’argile.

Cela dit, dès le 18e siècle, une nouvelle vision des origines de l’humanité avait commencé à émerger. Au tout début du 19e siècle, dans sa philosophie zoologique, le naturaliste Lamarck envisage explicitement l’homme comme né d’un « quadrumane » vivant dans les arbres. Homo naledi. Pourquoi il est faux de dire que l'homme descend du singe. L'homme descend du singe ?

Pourquoi il est faux de dire que l'homme descend du singe

C'est absolument faux... pour la bonne raison qu'il est un singe lui-même. Ou plus exactement un primate – le taxon Simia qui désignait les singes n'existe plus depuis 1929. Son espèce actuelle, Homo sapiens, est la seule survivante d'un genre (Homo) qui appartient, avec le genre Pan (chimpanzé, bonobo) et celui des gorilles, à la sous-famille des grands singes africains.

Par ailleurs, les analyses et comparaisons de séquences de gènes et/ou de protéines nous apprennent que l'homme et le chimpanzé sont plus proches parents l'un de l'autre que chacun ne l'est de toute autre espèce. Leurs deux lignées se sont séparées il y a seulement 7 millions d’années pour évoluer chacune de leur côté.

Ressources multimedias sur l'archéologie. Les experts remontent le temps : La Préhistoire de Néandertal. Quand la génétique a mis fin au concept de races humaines. 32 % Européen du Nord, 28 % Européen du Sud, 21 % Subsaharien et 14 % Asiatique du Sud-Ouest...

Quand la génétique a mis fin au concept de races humaines

Telles peuvent être les origines génétiques d’un individu. En séquençant pour la première fois le génome humain, en juin 2000, Craig Venter, un chercheur américain, a mis un point final au concept de race, qui a perdu tout fondement scientifique. La recherche génétique a établi deux faits indéniables. Le premier : tous les humains sont très proches. Hommes et femmes : égales devant l’évolution ? La principale différence, disons d’ordre physiologique entre la femme et l’homme c’est un petit bout de truc en plus ou en moins, en fonction de l’endroit où on regarde.

Hommes et femmes : égales devant l’évolution ?

Ce petit bout de truc c’est bien sûr un petit bout de chromosome je ne sais pas à quoi vous pensiez d’autre. Deux X ou un X et un Y pour les variantes les plus courantes et tout change. Les mystères de l'homme de Néandertal dévoilés peu à peu. Un petit doigt fossile montre qu'Homo sapiens a atteint l’Arabie saoudite il y a 88 000 ans. PALÉOANTHROPOLOGIE.

Un petit doigt fossile montre qu'Homo sapiens a atteint l’Arabie saoudite il y a 88 000 ans

L’homme moderne serait sorti d’Afrique plus tôt qu’on ne le pensait. La découverte de fossiles de mâchoire dans une grotte près de Haïfa, en Israël, repousse de 50 000 ans la date du premier exode d’Homo sapiens hors du berceau africain.

L’homme moderne serait sorti d’Afrique plus tôt qu’on ne le pensait

“Des archéologues israéliens ont trouvé les restes d’une mâchoire humaine âgée de près de 200 000 ans dans une grotte du mont Carmel. Une découverte qui, selon eux, changera ce que nous savons de l’évolution et des déplacements de notre espèce”, annonce le site Haaretz à la veille de son officialisation – grâce à la publication des travaux dans la revue Science le 26 janvier.

L’âge de ces fossiles suggère qu’Homo sapiens (l’homme moderne) était présent au Moyen-Orient il y a environ 180 000 ans, soit 50 000 ans plus tôt que ce qui était imaginé jusqu’à présent. Pour autant, précise Nature, les scientifiques ne savent pas si ces fossiles correspondent à “une brève incursion ou une expansion plus durable de l’espèce”. Lascaux. Le peuplement de l'Amérique ne s'est sans doute pas fait par le détroit de Béring. TraAM 2017 : la longue histoire de l’humanité et des migrations - Histoire-géographie - Éduscol. En histoire-géographie, le thème choisi pour les travaux académiques mutualisés (TraAM) 2016-2017 (reconduit en 2017-2018) est centré sur la compétence disciplinaire « S’informer dans le monde du numérique », introduite dans les programmes de cycles 3 et 4.

TraAM 2017 : la longue histoire de l’humanité et des migrations - Histoire-géographie - Éduscol

Les premiers travaux issus des TraAM 2016-2017 sont mis en ligne ces jours-ci et donneront lieu prochainement à un compte-rendu complet sur le portail national. Parmi les premiers scénarios indexés dans l’Édu’Base, deux portent sur le thème « Les débuts de l’humanité ». L’académie de Rouen propose d’entrer dans le nouveau programme d’histoire de 6e par des exposés en version numérique sur l’art pariétal (ils choisissent parmi trois grottes : Lascaux, Chauvet et Pech Merle).

Les collègues fournissent des tutoriels pour l’utilisation des outils numériques mobilisés : mur virtuel, enregistreur en ligne. Scénarios pédagogiques traitant les thèmes de programmes : Autres actualités en lien : Marylène Patou-Mathis : «Je me suis attachée à Néandertal parce qu’il était victime d’un délit de sale gueule» Les théorèmes, les nazis, l’homme de Néandertal, les pirates, l’esprit des lois ont occupé et changé leur vie.

Pourquoi ? Un mathématicien, deux historiens, une préhistorienne et une juriste racontent les moments décisifs ou, au contraire, cette lente maturation qui les a amenés à une vie de chercheur. Dans son bureau de l’Institut de paléontologie, à deux pas du Jardin des plantes à Paris, les vitrines sont remplies de dents de mammouths. Un nouveau pas vers les origines de notre humanité. Films d'animation - La Préhistoire d'Homo sapiens. L'art de la Préhistoire, les premiers chefs d’œuvres de l’humanité. L'art de la Préhistoire est présent sur tous les continents de l’Europe à l’Australie, en passant par l’Asie l’Afrique et les Amériques, et à toutes les époques, du Paléolithique supérieur jusqu’aux temps actuels Premiers chefs d'oeuvre de l'Humanité Rediffusion de l'émission du 4 janvier 2018, émission consacrée aux premiers chefs d'oeuvre de l'humanité : des objets, des grottes et roches ornées, des styles et techniques différents, des peintures et des gravures, des frises sculptées monumentales.

L'art de la préhistoire, sous la direction de Carole Fritz et édité aux éditions Citadelles et Mazenod, nous emmène dans les centres mondiaux de l'art rupestre. Avec • Carole Fritz, chercheure au CNRS, archéologue, spécialiste d’art préhistorique. Elle dirige l’équipe scientifique de la Grotte Chauvet Pont-d’Arc et dans la grotte de Marsoulas (France). L'Europe, " berceau de l'Humanité " ? L'accroche au prix de l'honnêteté pour le Telegraph. J'avoue ne pas être un spécialiste de la question, même si je donne un cours sur l'évolution à mes rhétos depuis des années, que je lis, que j'essaie de rester à la page, mais quand-même... L'Afrique, selon les scientifiques, ne serait pas le berceau de l'Humanité ?

Il me semblait que la théorie " out of Africa " était admise et était bien solide ! Les millénaires oubliés de l'Histoire. Pendant 99 % de l'histoire de l'humanité, l'homme a été chasseur, pêcheur et cueilleur. Aujourd'hui, sept milliards d'humains, presque tous sédentaires, peuplent la terre. Leurs sociétés sont très inégalitaires, puisque environ 1 % d'entre eux possèdent la moitié de la richesse mondiale. Fallait-il inventer le travail, la société de production, donc de consommation ?