background preloader

Espaces créatifs

Facebook Twitter

Et si les arrêts de bus étaient confortables et accueillants. Attendre le bus, ce n’est pas toujours très drôle… Et parfois très long !

Et si les arrêts de bus étaient confortables et accueillants

Pour mettre un peu de piment dans notre quotidien, certains publicitaires n’hésitent pas à nous distraire par divers moyens. Nous vous avons fait une petite sélection des abris-bus les plus surprenants, entre ceux qui vous donnent envie d’attendre le bus toute la journée et ceux qui vous donnent le sourire ! Installez-vous confortablement avec Ikea.

Urbanisme temporaire : une nouvelle manière d'occuper la ville. L’équivalent de 44 tours Montparnasse.

Urbanisme temporaire : une nouvelle manière d'occuper la ville

Voilà en gros ce que représentent les plus de 3 millions de m² de bureaux vacants en Ile de France. Des espaces souvent en attente d’être transformés ou détruits. Dans le même temps, des centaines d’associations, de jeunes entreprises ou d’artistes, aux finances incertaines, peinent à trouver des locaux. Artist Creates Beautifully Eerie Installations in the Forests of the British Isles. Artist Creates Beautifully Eerie Installations in the Forests of the British Isles. Plaidoyer pour des villes propices au développement des enfants. Dossier : Les enfants dans la ville Du 20 juin au 24 décembre 2015, la Halle aux Sucres de Dunkerque accueillait une exposition intitulée La Ville récréative.

Plaidoyer pour des villes propices au développement des enfants

Architecture, espace public et urbanisme. Vers une fabrique collective de la ville. Sur une proposition du Bureau des Guides du GR2013, dans la continuité d’un certain nombre de réflexions engagées avec les autres collectifs de constructeurs locaux : Cabanon Vertical, Yes We Camp, SAFI, les Pas Perdus et bien d’autres, nous travaillons sur la question de l’hospitalité sur le GR2013 et sur la construction de lieux d’accueil pour les randonneurs et les usagers des territoires traversés.

Architecture, espace public et urbanisme. Vers une fabrique collective de la ville.

Aire de camping, lieu de repos, de repas, refuge, etc. En compagnie du collectif SAFI et de l’OPP-GR2013 nous réfléchissons à la construction d’un premier essai : un observatoire du paysage, situé à flan de colline dans le Parc de l’Arbois, derrière la gare Aix-TGV. Les 22 & 23 mars, nous étions là-bas pour fabriquer une maquette à l’échelle 1/1 sous le soleil. Les arbres, futurs totems de la ville agile ? Nous évoquions, dans un précédent billet, les mérites des “bricolages urbains” dans la co-création d’un espace public plus débridé.

Les arbres, futurs totems de la ville agile ?

Comme nous l’avions vu, ceux-ci peuvent venir se nicher partout et n’importe où, là où la ville “institutionnelle” est absente. Et c’est à ce titre que nous proposons aujourd’hui d’intégrer les arbres à la liste des supports potentiels. Ceux-ci font en effet de superbes supports pour “démontrer”, à grands renforts d’exemples colorés, les multiples perspectives que nous offrent ces pratiques enthousiastes de ville en “Do It Yourself”. Les mille visages de l’arbre urbain Pourquoi les arbres ? Logiquement porté en étendard de la ville durable, la nature développe le nouveau souffle dont l’espace urbain s’était depuis toujours éloigné. Corsets d’écorces Les “corsets d’arbres”, c’est leur petit nom, désignent en effet les grilles qui protègent racines et troncs des tumultes de la cité et de ses citadins.

Ville ludique, by Guerlain : ça balançoire pas mal à Paris. De drôles de sièges fleurissent dans les rues de Paris. Réenchanter le quotidien : la Bibliambule, fantastique bibliothèque mobile. Depuis octobre 2014, Amandine Lagut a concrétisé un projet totalement fou : la Bibliambule.

Réenchanter le quotidien : la Bibliambule, fantastique bibliothèque mobile

…Vers une Fabrique des Communs Urbains. L’année 2016 sera sans doute celle du retour des communs urbains.

…Vers une Fabrique des Communs Urbains

Alors que la société continue d’opérer un repli sur soit, à sombrer dans une dérive sécuritaire (en levant des murs, des clôtures, en installant des dispositifs de surveillance…), à ségréger, ou à privatiser ses espaces ou services communs (ou publics), des initiatives de plus en plus nombreuses commencent à émerger pour contre carrer cette tendance. Ces initiatives sont multiples, elles flirtent souvent avec l’économie capitalistique, avec certains acteurs de l’économie collaborative ou du « partage » (uber, blablacar,…), ou d’autres acteurs impliqués dans la dynamique smart city. L’espace urbain n’est pas en reste et on passe de plus en plus de la notion de support physique destiné à des usages souvent prédéterminés, préconçus, pour évoluer vers la notion de lieu co-construit, voir même autogéré dans quelques cas encore rares. J'aime : J'aime chargement…

A Montréal, de la verdure à la place du bitume. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Catherine Rollot (Montréal (Canada), envoyée spéciale) Sous la pluie fine, avec l’air satisfait du jardinier amateur, Eric Daoust inspecte les plates-bandes.

A Montréal, de la verdure à la place du bitume

Entre les paillis tout frais, les fougères, les graminées et les rosiers n’ont pas encore eu le temps de prendre leur aise, mais leur seule présence tout au long de la rue sonne déjà comme le triomphe de la nature sur l’asphalte. « Le temps ne permettra pas de sortir les « mousses » [bières], tant pis on remettra l’inauguration à plus tard », regrette Eric. Shepard « OBEY » Fairey, gentleman activiste. Les tricots urbains quittent les arbres pour réchauffer les plus démunis. Les 60 plus belles oeuvre...La vague du street-art ne cesse de grandir dans le mond...

Les tricots urbains quittent les arbres pour réchauffer les plus démunis

> Lire la suiteLa petite ceinture de Par...Construite autour de Paris sous le Second Empire (1852 ... > Lire la suite#Innovation : Glowee révo...   Utiliser les propriétés luminescentes de ... > Lire la suite. La France, première à commercialiser les routes productrices d’énergie. A Bogota, pour plus de sécurité, les habitants transforment les passages piétons en oeuvres d’art. Une artiste comble les failles de la ville pour qu’elle retrouve son éclat. Aux Pays-Bas, les pistes cyclables solaires produisent plus d’électricité que prévu. Au Danemark, un tapis de street-art pour redonner vie à une rue entière. A Toulouse, un trottoir produit de l’électricité. Certains en rêvaient.

A Toulouse, un trottoir produit de l’électricité

La ville de Toulouse l'a fait : un trottoir producteur d'énergie couplé à un lampadaire de rue. Sur le papier, le principe paraît tout simple : des dalles, équipées de micro-capteurs, ont été installées rue du Lieutenant-Colonel Pelissier, au cœur de la ville rose, tout près du Capitole. Le va-et-vient des piétons, à savoir de l'énergie cinétique, est alors transformé en énergie électrique qui alimente une batterie reliée aux dalles. Entre 50 et 60 watts sont produits en continu par ce segment de trottoir dès qu'il est emprunté, ce qui permet de faire fonctionner les réverbères - une rampe de 4 LEDs et un candélabre à diodes - qui le surplombent.

Différents projets sont aujourd'hui à l'étude. Projects. Expérimenter avec les habitants : vers une conception collective et progressive des espaces publics. Dossier : Espaces publics urbains et concertation Crise économique, crise sociale, crise de la démocratie, crise énergétique, crise de l’éducation, crise du logement... La production participative d’espaces publics temporaires en temps de crise. Comment produire de nouveaux espaces publics à partir des espaces urbains en friche en temps d’austérité budgétaire ?

Programmer le jeu dans l’espace public. Au cours des dernières décennies, la thématique du jeu a été intégrée de manière affirmée dans les aménagements d’espaces publics des villes occidentales. La mise en scène de pratiques ludiques par les aménageurs pose la question de la marge de manœuvre qu’une planification du jeu peut réellement offrir aux futurs usagers d’un lieu.