background preloader

IdO- Tour d'horizon

Facebook Twitter

Internet des objets. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Internet des objets

L'Internet des objets (IdO ou IoT pour Internet of Things en anglais) représente l'extension d'Internet à des choses et à des lieux du monde physique. Alors qu'Internet ne se prolonge habituellement pas au-delà du monde électronique, l'internet des objets connectés représente les échanges d'informations et de données provenant de dispositifs présents dans le monde réel vers le réseau Internet. 10 choses à savoir sur l'internet des objets. L'internet des objets est sorti des amphis des universités et de la quasi-science fiction pour devenir un sujet courant lors des réunions des conseils d'administration et des sessions de planification des produits.

10 choses à savoir sur l'internet des objets

Quels sont donc les 10 points essentiels à connaître sur l'internet des objets? 1. Qu'est-ce qu'un "objet" ? Cet "objet" véhiculé par le concept de l'internet des objets désigne tout objet pouvant contenir un dispositif informatique embarqué et connecté. Ainsi, un "objet" dans l'internet des objets peut aussi bien être un conteneur maritime doté d'une étiquette RFID qu'une montre grand public équipée d'une puce WiFi qui envoie des données sur la condition physique ou de courts messages à un serveur quelque part sur internet. 2.

Si vous vous intéressez à la technologie depuis un moment déjà, vous savez que ce qui est présenté comme nouveau et innovant est souvent une réminiscence d'une technologie passée qui était aussi présentée comme telle. 3. 4. 5. 6. 7. 8. L’expression "Internet des objets" est-elle appropriée ? Les choses – Georges Perec Dans un précédent article, nous avons proposé l’hypothèse que le concept d’Internet des Objets allait disparaitre, les objets devenant acteurs à part entière de l’internet comme les ordinateurs et les humains.

L’expression "Internet des objets" est-elle appropriée ?

En attendant, "Internet des objets" est l’expression généralement utilisée pour parler de cette intégration des objets connectés aux réseaux. Mais est-ce la bonne expression ? Les ponts, les volcans ou les champs se connectent déjà et se connecteront de plus en plus à l’internet grâce à des capteurs appropriés et on peut difficilement qualifier un champ d’objet. Et que dire des animaux, animaux domestiques, bovins et bien d’autres qui sont également connectés pour des raisons de confort, de santé ou de traçabilité. C'est quoi l'Internet des Objets ? Quels risques pour la sécurité. L‘Internet des objets (Ido) est une révolution qui a déjà commencé, mais dont l’ampleur reste encore à venir.

C'est quoi l'Internet des Objets ? Quels risques pour la sécurité

Que signifie exactement ce phénomène ? Présente–t-il un risque pour la sécurité de nos ordinateurs, nos réseaux et nos données personnelles ? L’internet des objets (Ido, ou en anglais Internet of Things, IoT) représente pour le secteur informatique et industriel un levier de croissance considérable, et pour les particuliers ou les entreprises clientes de profonds – mais difficilement perceptibles – changements au quotidien.

Concrètement il s’agit des milliards d’objets « intelligents » et connectés, qui communiquent en permanence ou à intervalles réguliers, pour transmettre à des systèmes d’information distants un état, un relevé, un statut, une consommation, une alerte, un besoin, une géolocalisation, etc. De façon générale, tous nos appareils du quotidien sont susceptibles d’intégrer l’Internet des objets : MQTT, futur protocole de l'Internet des Objets. Le protocole Pub/Sub MQTT, développé par IBM et Eurotech, serait idéal pour les communications à faible bande passante, et à faible puissance.

MQTT, futur protocole de l'Internet des Objets

L'Internet des Objets n'est pas un réseau, mais un concept marketing qui sert à définir l'usage croissant de puces embarquées, connectées au réseau, en général reliées à des capteurs ou à divers instruments de collecte de données. Parce que le prix des microprocesseurs est aujourd'hui tellement bas et parce que les réseaux sont partout, les systèmes embarqués pourraient remonter une multitude de données que les entreprises ou de nombreuses industries pourraient exploiter pour surveiller et améliorer leurs opérations. La GSM Association (GSMA) estime que d'ici 2020, 15 milliards de terminaux de ce type seront mis en ligne. Et Cisco pense que ce marché pourrait représenter plus de 14 milliards de dollars de ventes pour les prestataires informatiques. MQTT : L’Internet des objets dispose de son standard.