background preloader

Reseau sociaux et democratie

Facebook Twitter

Internet : un bienfait ou un danger pour la démocratie ?  - Médias et démocratie Découverte des institutions. <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.

Internet : un bienfait ou un danger pour la démocratie ?  - Médias et démocratie Découverte des institutions

</p> Quelques dates clés 1969 : Création par le Département américain de la défense d’un réseau reliant plusieurs gros centres de calcul et des systèmes radio et satellites : Arpanet. Ce serait l’ancêtre d’Internet. Les années 1980 : Arpanet voit son intérêt stratégique faiblir avec la fin de la guerre froide. 1989 : Un chercheur du CERN (Centre européen pour la recherche nucléaire) à Genève met au point un nouveau mode de communication permettant de faire des liens hypertextes. Fin novembre 1999 : Manifestation anti-mondialisation à Seattle. 20 novembre 2000 : Condamnation de Yahoo !

23 avril 2005 : En France, le rapport annexé à la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école prévoit que le B2i (Brevet informatique et internet), créé par l’Éducation nationale en novembre 2000, soit intégré au brevet et au baccalauréat. Quelques pistes de réflexion Exemple concret. ARTE – L'Europe en débat » Blog Archive » Réseaux sociaux: le nouveau pouvoir politique des citoyens ? Quel pouvoir exercent les réseaux sociaux actuellement?

ARTE – L'Europe en débat » Blog Archive » Réseaux sociaux: le nouveau pouvoir politique des citoyens ?

Existe-t-il un rapport entre Facebook, Twitter ou YouTube et les révoltes arabes? Cameron veut l'aide de Facebook et Twitter pour lutter contre le terrorisme. Le Premier ministre britannique veut compter sur la coopération des géants du web et l'interdiction des messageries cryptées pour lutter contre le terrorisme.

Cameron veut l'aide de Facebook et Twitter pour lutter contre le terrorisme

Un projet que certains estiment inefficace et menaçant pour le respect de la vie privée. En visite à Washington le 15 janvier, "le Premier ministre britannique incitera Barack Obama à mettre la pression aux géants d'Internet, notamment Twitter et Facebook, pour qu'ils coopèrent davantage avec les agences britanniques du renseignement afin de connaître les activités en ligne d’islamistes extrémistes", note The Guardian.

Le journal britannique précise que David Cameron, premier chef d’Etat à rendre visite au président américain depuis les attentats à Paris, "souhaite que les géants du web sauvegardent puis transmettent aux agences du renseignement des données et des contenus dont celles-ci ont besoin". Sur Facebook, une vidéo appelant à commettre des attentats en France vue plus de 1,5 million de fois. Classement mondial de la liberté de la presse en 2013. Télécharger le rapportTélécharger la carte de la liberté de la presseLire en arabe (بالعربية)Lire en turc (Türkçe)Lire en italien (Italiano)Lire en allemand (Deutsch)Lire en chinois (看中文) Après les « printemps arabes » et les mouvements contestataires qui en 2011 avaient provoqué des hausses et des chutes, le Classement mondial de la liberté de la presse 2013 publié par Reporters sans frontières marque un retour à une configuration plus habituelle.

Classement mondial de la liberté de la presse en 2013

Le rang d’un grand nombre de pays est moins lié à l’intensité de l’actualité politique. Ainsi, avec le Classement 2013, apprécie-t-on mieux l’attitude et les intentions des régimes vis-à-vis de la liberté de la presse à moyen et à long terme. En tête du classement, les trois pays européens qui occupaient les premières places l’an dernier composent à nouveau le trio de tête.

Carte liberté de la presse

Rapport_ennemis_internet_2012.pdf. Gaza : le phénomène Farah Baker alias Farah_Gazan - Hebdo. Elle s'appelle Farah Baker, elle a 16 ans et elle est devenue un phénomène sur Twitter.

Gaza : le phénomène Farah Baker alias Farah_Gazan - Hebdo

Dans les Territoires palestiniens, cette jeune gazaouie a retenu l'attention lors de l'opération israélienne dans la bande de Gaza. Une guerre dans les airs et au sol que le monde a suivi grâce aux médias, mais qui s'est jouée aussi sur les réseaux sociaux. Envoyé spécial à Ramallah Elle s'appelle Farah Baker, elle a 16 ans et elle est devenue un phénomène sur Twitter, cet outil qui oblige à s'exprimer en 140 caractères maximum. Farah Baker alias Farah_Gazan n'avait qu'une centaine d'abonnés avant le conflit.

Trois guerres : « Je pense que c'est assez » Farah a montré un visage humain, souvent touchant des civils pris au piège et victimes à Gaza. Elle assure vouloir devenir avocate afin de défendre le peuple de Gaza. En près de 5 000 messages pendant le conflit à Gaza, Farah Baker a aussi attiré sur elle certaines critiques... Les réseaux sociaux acteurs de la démocratie ? Emna El Hammi Blogueuse tunisienne Les réseaux sociaux, nécessaires mais pas suffisants Les réseaux sociaux ont contribué aux mobilisations qui ont donné le jour au printemps arabe, dans la mesure où ils ont permis de rapprocher des personnes, d’échanger des informations en temps réel et de faire circuler des mots d’ordre.

Cet article provient de Libération et traite et traite des réseaux sociaux et de leurs "pourvoir" de basculer un régime mais ce ne serait pas suffisant selon une blogeuse tunisienne interroger dans cet article. Cet article est intéressant et permet de comprendre comment les réseaux sociaux peuvent jouer un rôle dans une révolution. – maximejuvin
Les réseaux sociaux acteurs de la démocratie ?

Hong Kong. FireChat, le réseau social de la révolte. Pendant le Printemps arabe, les manifestants communiquaient entre eux (notamment) par Twitter.

Hong Kong. FireChat, le réseau social de la révolte

Mais ça, c'était avant. À Hong Kong, la révolte des parapluies (c'est ainsi que l'on nomme le mouvement qui réclame plus de démocratie) utilise un autre réseau social : FireChat. C'est un des leaders des manifestations, Joshua Wong, un étudiant de 17 ans, qui a fait la promotion de cette appli pour smartphone sur sa page Facebook. Succès immédiat : « Il y a eu plus de 100 000 téléchargements à Hong Kong entre le 28 et le 29 septembre », raconte Micha Benoliel, un des créateurs de FireChat, un Français installé en Californie.

Ce qui fait le succès de FireChat, c'est qu'on peut communiquer même quand on n'a pas de réseau, même quand le réseau est saturé... ou quand on ne veut pas l'utiliser, pour éviter la censure. Libre circulation de l’information et réseaux sociaux: un rôle pour la démocratie et la participation sociale. Libre circulation de l’information et réseaux sociaux: un rôle pour la démocratie et la participation sociale Au cours de cet atelier, on a examiné le rôle important des réseaux sociaux dans la promotion de la démocratie et de la participation sociale, et l’on a réfléchi aux moyens de renforcer ce rôle en encourageant la libre circulation de l’information sur Internet.

Libre circulation de l’information et réseaux sociaux: un rôle pour la démocratie et la participation sociale

Dans le cadre des récents mouvements sociaux, les réseaux sociaux sont devenus des outils de communication de masse et des vecteurs de la mobilisation. L’appropriation sociale d’Internet devient une part importante des processus de démocratisation. Des sites Web comme Facebook et Twitter sont largement utilisés par des militants et des citoyens pour relayer l’information qui n’est pas toujours accessible par les médias traditionnels, ainsi que pour contourner la censure. Il semble que l’émergence des technologies nouvelles ait offert une nouvelle tribune au débat public. Liste des orateurs Contact Ms Xianhong Hu. Les réseaux sociaux favorisent-ils vraiment le débat? L'étude réalisée auprès de 1801 adultes par le Pew Research Internet Project démontre que les gens qui n'ont pas tendance à exprimer une idée quand elle ne correspond pas à celle de leur entourage (les collègues de travail, la famille, etc.) ne seront pas plus loquaces sur Twitter et Facebook.

Les réseaux sociaux favorisent-ils vraiment le débat?

En d'autres mots, si vous n'en pouvez plus de l'Ice Bucket Challenge mais que tous vos amis Facebook sont super emballés à l'idée de se filmer en se versant un seau d'eau glacée sur la tête, vous aurez davantage tendance à vous taire qu'à exprimer votre désaccord publiquement. C'est ce qu'on appelle en sociologie la «spirale du silence», une théorie élaborée par une sociologue allemande au milieu des années 70 qui affirme qu'un individu choisira de se taire plutôt que d'exprimer une idée à contre-courant, de peur d'être ostracisé par sa communauté.

Les médias sociaux sont-ils un allié de la démocratie? Les TICs (Technologies de l'information et de la communication) ont longtemps été perçues négativement par la sphère politique.

Les médias sociaux sont-ils un allié de la démocratie?

Ces dernières ont mis du temps à acquérir une considération notable en regard des sciences sociales et politiques. Réduites à la seule idée de l'informatique, les TICs n'avaient guère de valeur au regard d'autres champs d'études ou d'analyses plus prestigieux. Tout juste les médias venaient-ils d'acquérir leurs lettres de noblesse. La télévision à la fin des années 1990 était digne d'intérêt en tant que créateur de "lien social" grâce au support d'identification qu'elle représente et aux modèles culturels qu'elle propose, tandis que les télécoms ou l'informatique restaient des domaines peu crédibles pour les sciences sociales, limités à l'usage individuel.

Le développement d'Internet a par la suite été perçu de manière suspecte car porté, dans les années 1990, par les courants idéologiques "libertaires" nord-américains. Ils ne sont plus la voix du peuple.