background preloader

SFR

Facebook Twitter

SFR et Téléperformance condamnés par les Prud'hommes de Toulouse. Les Prud'hommes ont donné raison à 138 anciens salariés de SFR qui estimaient avoir été privés de leur possibilité de "maintien dans l'emploi" lors du transfert de plateformes téléphoniques au groupe Téléperformance en 2007.

SFR et Téléperformance condamnés par les Prud'hommes de Toulouse

Les deux sociétés sont condamnées à verser des dommages et intérêts. Par Laurence Boffet Publié le 07/07/2015 | 10:41, mis à jour le 07/07/2015 | 17:36 © Pascale Lagorce France 3 Les SFR devant le tribunal Ils auront attendus 8 ans pour que leur préjudice soit reconnu par la justice. Numericable-SFR : les salariés dénoncent un climat "invivable" Des salariés du groupe Numericable-SFR dénoncent la dégradation de leur situation, qu’ils jugent « invivable » depuis la fusion entre les deux opérateurs.

Numericable-SFR : les salariés dénoncent un climat "invivable"

Depuis le rachat de l’opérateur au carré rouge par Numericable, il n’est pas une semaine sans que la « méthode Drahi » utilisée pour réduire les coûts à toutes les échelles ne fasse parler d’elle. Comme lorsque le groupe a décidé d’arrêter de régler ses prestataires, générant jusqu’à 400 millions d’euros de factures impayées… SFR : les syndicats envoient un message d'alerte. La firme dirigée par le tout-puissant homme d’affaires Patrick Drahi fait vivre un véritable cauchemar à ses employés au risque de provoquer une crise aussi grave que chez France Télécom.

SFR : les syndicats envoient un message d'alerte

Un message adressé par les syndicats CFE-CGC. Depuis que Patrick Drahi a pris les commandes de SFR et a réduit drastiquement les coûts, les salariés sont au bord de la crise sociale, comme ce fut le cas chez France Telecom entre 2008 et 2010, tristes années durant lesquelles une vague de suicides a eu lieu. Les syndicats CFE-CGC ont ainsi adressé une lettre ouverte au gouvernement pour qu’il vienne en aide aux travailleurs du groupe « avant qu’il ne soit trop tard ». Les syndicats indiquent à juste titre que la situation est des plus alarmantes : « l’explosion des arrêts maladie, le découragement des équipes, les collègues au bord du burn-out » le tout sur fond d’un nombre massif de départs volontaires.

Les salariés des centres d'appels dénoncent leurs conditions de travail. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Anna Benjamin Drapeaux à la main, une centaine de salariés de centres d'appels se frayent un chemin dans les allées du salon qui regroupe les professionels du secteur à la Porte de Versailles, à Paris.

Les salariés des centres d'appels dénoncent leurs conditions de travail

Aux cris de "Tous ensemble ! ", ils défilaient mercredi 4 avril devant les stands garnis de champagne et de petits fours, sous les regards déconcertés et parfois réprobateurs des exposants. Cette mobilisation clôt le 1er colloque international des centres d'appels, qui se tenait du lundi 2 au mercredi 4 avril à la bourse du travail à Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis. Un contre-sommet à l'initiative des syndicats SUD et CGT. Du Maroc à la Tunisie en passant par Madagascar ou par l'Afrique du Sud, dix pays étaient représentés. Frédéric Madelin a travaillé onze ans chez le sous-traitant b2s. Depuis 2002, Michelle est une salariée chronométrée à Tulle, en Corrèze. Le stress, le manque de reconnaissance et de valorisation crée un malaise.

Conditions de travail : SFR aménage ses bureaux en open space sous la surveillance du CHSCT. Conditions de travail SFR décloisonne ses bureaux de la Défense.

Conditions de travail : SFR aménage ses bureaux en open space sous la surveillance du CHSCT

Le CHSCT a demandé une expertise avant de rendre un avis. Début décembre, les 31ème et 32ème étages du siège de SFR, opérateur de télécommunications, sont passés en open space. Il s'agit de la première phase d’un réaménagement qui concerne toute la tour Séquoia, qui abrite 3 000 salariés à la Défense. Construite en 1989, cette tour est la première de la Défense à avoir une façade en courbe tendue et une surface épousant cet arc. Favoriser la communication En effet, depuis le rachat, en 2008, de Neuf Cegetel par SFR, le groupe a défini sa conception des lieux de travail : « L’aménagement des espaces de travail sera de manière générale organisé pour favoriser l’ouverture, la transparence et la fluidité des relations, le partage des informations et le travail collaboratif… ».D’ici à l’été prochain, le bureau partagé sera la règle.

Réaménager en douceur P. Conditions de travail : SFR aménage ses bureaux en open space sous la surveillance du CHSCT. Grève. Conditions de travail : les salariés de SFR en grève. SFR : les salariés se mobilisent face au management "brutal" SFR : 20 % des salariés en grève contre la méthode Drahi. La reprise de SFR par Numericable continue à créer des remous.

SFR : 20 % des salariés en grève contre la méthode Drahi

L’Unsa, la CFDT et la CGT ont organisé aujourd’hui une grève entre 13h30 et 15h30, pour protester contre des méthodes de management jugées trop brutales, la dégradation des conditions de travail et les pressions sur les sous-traitants. Selon Olivier Lelong, le délégué syndical central de la CFDT, près de 20 % des effectifs de l’opérateur ont participé au mouvement, soit plus de 1 700 salariés. « Un tel niveau de participation dans une entreprise comme SFR, cela montre un profond ras-le-bol », assure-t-il.

Et d’expliquer qu’il s’agit là d’un « coup de semonce adressée à la direction : depuis le rachat, les organisations se mettent en place avant qu’on ait réfléchi à l’adaptation de nos méthodes de travail. SFR-Numericable : « Ne vous inquiétez pas, ça va bientôt s’arranger » Inexorablement, Numericable-SFR continue son drôle de chemin, bien que plusieurs sonnettes d’alarme eussent déjà été tirées.

SFR-Numericable : « Ne vous inquiétez pas, ça va bientôt s’arranger »

D’abord par le lancement d’une procédure de médiation entre le Syntec Numérique et l’opérateur depuis le début du mois ; puis par un courrier de la CFE-CGC dénonçant des méthodes « contreproductives économiquement », voire « irrespectueuses pour l’être humain ». SFR : l'inquiétude monte chez les salariés et les fournisseurs. Le Parisien | Inquiet des conditions de travail qui se dégrade depuis la reprise de SFR par Numéricable, la CFDT et L'Unsa appellent à débrayer ce mardi sur l'ensemble des sites de l'opérateur téléphonique, de 13h30 à 15h30.

SFR : l'inquiétude monte chez les salariés et les fournisseurs

Selon les syndicats, les salariés doivent faire face à «manque de respect, à 0% d'augmentation, à l'instauration d'une ambiance délétère, de mobilités "volontaires" sous la contrainte. ..». «La pression est énorme au quotidien sur les salariés qui sont de plus dans une incertitude complète, a dénoncé Damien Bornerand, délégué syndical central CGT chez SFR. Conditions de travail - SFR-Numéricable : Pourquoi les syndicats tirent la sonnette d’alarme. Six mois après le rapprochement des deux sociétés, les syndicats dénoncent les méthodes de management de la nouvelle équipe et s'inquiètent des réorganisations en cours.

Conditions de travail - SFR-Numéricable : Pourquoi les syndicats tirent la sonnette d’alarme

«Il n’y aura aucune suppression d’emploi dans le rapprochement de SFR et de Numericable sous quelque forme que ce soit» : la promesse au gouvernement du président d’Altice Patrick Drahi, traduite dans un accord de garantie d’emploi courant sur 36 mois, sera-t-elle tenue ?