background preloader

Technologie

Facebook Twitter

Avec l'Itanium 9700, Intel met fin à l'aventure IA-64. Développée avec le concours de HP, la famille de processeurs Intel Itanium, basée sur l'architecture IA-64, connaît une ultime et dernière itération avec la puce 9700.

Avec l'Itanium 9700, Intel met fin à l'aventure IA-64

Si l’architecture processeur 64-bit est devenue incontournable sur le marché des PC et des serveurs, c’est à l’initiative d’AMD qui a apporté ces instructions supplémentaires à l’architecture x86 (avec l’Athlon 64). A la même époque, Intel se concentrait (2003) sur sa plate-forme IA-64 (Intel Architecture 64-bit) destinée à remplacer les PA-Risc de HP et concurrencer les PowerPC d’IBM et les Sparc de Sun. Las, tous les efforts d’Intel pour développer et commercialiser les puces IA-64 connues sous l’appellation commerciale Itanium n’auront pas suffi à imposer la plate-forme sur le marché. Sécurité informatique : les pingouins à la rescousse ! IA : Un destin hors du commun qui débuta au XIIIe siècle - SciencePost. Intelligence artificielle par-ci, intelligence artificielle par là… Ce terme est évoqué un peu partout, mais savez-vous d’où vient cette discipline scientifique et quel a été son cheminement jusqu’à aujourd’hui ?

IA : Un destin hors du commun qui débuta au XIIIe siècle - SciencePost

Une conférence récente donnée par l’Association Française pour l’Intelligence Artificielle (AFIA) a évoqué ce destin hors du commun. La plupart d’entre nous ont pour la première fois entendu parler d’intelligence artificielle dans certains films de science-fiction, mais il s’agit bien d’une discipline à part entière dont l’histoire remonte à environ soixante années. DeepMind (Google) a testé la mise en compétition de plusieurs IA. Alors que des intelligences artificielles sont d'ores et déjà impliquées dans la gestion de nos maisons, de nos voitures et même de notre économie, l'équipe de DeepMind a souhaité soulever une question : que se passe-t-il quand les intérêts de ces IA entrent en compétition ?

DeepMind (Google) a testé la mise en compétition de plusieurs IA

Une série de tests a été mise en place pour dessiner une réponse. Comme souvent chez DeepMind, c'est par l'intermédiaire du jeu vidéo que les IA maison ont pu s'exprimer. Découvrez le premier projet d'ordinateur quantique développé par des chercheurs. Une équipe internationale de chercheurs vient de présenter un projet de création d'ordinateur quantique.

Découvrez le premier projet d'ordinateur quantique développé par des chercheurs

Celui-ci s'inscrit dans le cadre du programme de développement des technologies quantiques mené par le gouvernement britannique. Il a pour objectif d'être exploité dans le domaine industriel. Révolutionner l'informatique Est-ce que l'on pourra résoudre n'importe quelle question avec son aide ? Peut être bien car cet ordinateur quantique devrait répondre à des requêtes que les ordinateurs traditionnels mettraient des millions d'années, voire des milliards d'années à répondre.

Voici l'ordinateur quantique le plus puissant du monde. Intelligence artificielle (IA) : et si cela tourne au scénario catastrophe ? IA, vers un scénario catastrophe ?

Intelligence artificielle (IA) : et si cela tourne au scénario catastrophe ?

Les avancées de l’IA ne suscitent pas que de l’enthousiasme. Dans un rapport publié le 12 octobre 2016, intitulé Preparing for the Future of Artificial Intelligence, la Maison Blanche craint les conséquences sur le marché du travail et l’économie. Le président des États-Unis, Barack Obama, (il quittera ses fonctions le 20 janvier 2016) a renchéri lors d’une conférence à Pittsburgh, expliquant que son successeur allait devoir s’emparer du sujet de l’IA, en passe de devenir une question politique. Cette intervention arrive après une série d’alertes très médiatisées. Comme celle du célèbre astrophysicien britannique Stephen Hawking. CES 2017 : qu’attendre du plus grand salon des technologies ? C'est le plus grand rendez-vous dédié aux nouvelles technologies de l'année… Tous les acteurs du monde du numérique (grands groupes, start-up, investisseurs et journalistes) y seront présents.

CES 2017 : qu’attendre du plus grand salon des technologies ?

Comme tous les ans, le Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas ouvrira ses portes en cette première semaine de janvier. Véritable épicentre de la technologie mondiale pendant une semaine, le salon permet de prendre le pouls de l'année et de dessiner les grandes tendances pour les douze mois à venir. L'intelligence artificielle à tous les étages En plein développement depuis quelques mois, l'intelligence artificielle (IA) sera l'une des reines du CES cuvée 2017. Stockage de données par ADN. Quelques grammes d’une fine poussière au fond d’une éprouvette.

Stockage de données par ADN

C’est à cela que pourrait ressembler une bibliothèque universelle, conservant la totalité des données produites par l’humanité pour les transmettre aux générations futures. Quatre ans après les premières démonstrations de stockage d’information sous forme de brins d’ADN synthétique, des industriels se sont lancés dans la bataille, à l’image de Microsoft. Vision bionique : 10 patients implantés avec Iris II de Pixium Vision. Pixium Vision a réalisé l'implantation de 10 patients avec Iris II, son système de vision bionique innovant à 150 électrodes, dans le cadre de son étude clinique.

Vision bionique : 10 patients implantés avec Iris II de Pixium Vision

Objetcif : permettre aux personnes ayant perdu la vue de vivre de façon plus autonome. Tous les patients implantés vont désormais suivre le programme de rééducation tel que prévu dans l'étude européenne multicentrique en cours Iris II, démarrée en janvier 2016. A quoi sert le Raspberry Pi Compute Module 3 ? Vous connaissez sans doute le Raspberry Pi, qui est sorti dans sa troisième version majeure.

A quoi sert le Raspberry Pi Compute Module 3 ?

Et voici le Raspberry Pi Compute Module 3, tout nouveau. Le Compute Module 3 reprend la base d’un Raspeberry Pi 3, mais introduit une notion de modularité qui vous permettra de mettre à jouer des composants clés, comme la mémoire mais aussi le couple SoC. Le Compute Module 3 et le Compute Module Contrairement au Raspberry Pi 3, cependant, l’appareil est conçu pour les applications industrielles et les amateurs avancés. Avec un prix supérieur à 40 euros, le Compute Module 3 ne s’adresse pas aux étudiants ou aux utilisateurs occasionnels, qui iront plutôt acquérir un Raspberry Pi 3 classique. Bref, ce Compute Module 3 introduit un SoC ARM bien plus puissant, le Broadcom (quadruple coeur Cortex-A53) cadencé à 1,2 GHz avec 1 Go de RAM (DDR2 SODIMM) et du stockage extensible via un slot SD. Apple travaillerait sur la reconnaissance faciale pour l'iPhone 8, à la manière de Face Unlock.

Le prochain iPhone pourrait bénéficier de reconnaissance faciale.

Apple travaillerait sur la reconnaissance faciale pour l'iPhone 8, à la manière de Face Unlock

Apple a effectué de nombreux rachats au cours des dernières années, qui pourraient lui permettre d’intégrer ce genre de fonctions dans le prochain iPhone. Et peut-être, des lunettes de réalité augmentée. Le train des rumeurs sur l’iPhone 8 ne s’arrête pas. L'informatique quantique en tête des priorités de Microsoft. L’informatique quantique constitue un Graal pour nombre de chercheurs et permettre avec les puces neuromorphiques de faire entrer l’IT dans une nouvelle ère. (crédit : National Energy Research Scientific Computing Center) L'informatique quantique dépassera largement les PC et les serveurs actuels. L’informatique quantique, une technologie d’avenir.

@samagora95 Électroniquement parlant, concernant l’informatique actuelle il ne peut s’agir que de circuits ouverts (off), ou de circuits fermés (on) .. les fameux transistors qui ont valu la visite de la DST chez mon père après il y a tout un tas de possibilités avec les semi conducteurs pour des puces quantiques => off pas tout à fait off, et on à moitié on ... vous saisissez la nuance ? Les innovations pour la défense présentées à l'Ecole Polytechnique. Dans le langage militaire, l’expression “cheap kill” désigne un événement frustrant : la destruction de matériel coûteux par des moyens limités.

L’exemple emblématique est celui du drone, abattu d’une balle tirée par un simple soldat au sol. Le projet Batolus, vise donc à mettre les drones à l’abri de ce genre de menaces en protégeant tout particulièrement l’un de ses points sensibles, le réservoir. En effet, si ce dernier est touché, la fuite de carburant empêchera l’aéronef de revenir de mission. Crash assuré. Intelligence artificielle : le deep learning battu par l'humain (ouf) La revanche de l'humain ! En mars 2016, le programme d'intelligence artificielle (IA) AlphaGo, de DeepMind, une filiale de Google, avait battu le champion coréen de jeu de go Lee Sedol. Un nouvel affrontement vient redorer le blason de notre matière grise : au Japon, le joueur professionnel Cho Chikun a battu un autre logiciel, conçu dans l'archipel et baptisé Deep Zen Go.

Le programme d'IA a remporté une manche contre deux pour l'humain, dans une bataille neuronale qui s'est achevée le 23 novembre 2013. Bataille neuronale certes, car le programme en question fonctionne selon le principe du deep learning, ou apprentissage profond. (Cette discipline provoque de fait un engouement mondial autour de l'IA, elle est notamment basée sur des travaux menés par le Français Yann LeCun ; voir à ce sujet notre article "L'intelligence artificielle fait un bond fulgurant" par Arnaud Devillard dans Sciences et Avenir 838 actuellement en vente). L'œil bionique de Pixium Vision autorisé dans l'UE. La société française Pixium Vision a annoncé le 25 juillet 2016 avoir obtenu le marquage CE pour commercialiser dans l'Union européenne son implant de restauration partielle de la vue Iris II, ciblant les patients aveugles souffrant de dégénérescence rétinienne. Disponible sur prescription médicale, Iris II fonctionne avec une caméra inspirée de l'œil humain, qui capte les mouvements et qui les retranscrit grâce à un implant sur la rétine doté de 150 électrodes (voir vidéo ci-dessous).

Fichier TES : un spécialiste de la surveillance des réseaux comme aide du gouvernement ? Hacker un ordinateur en 1 minute pour 5 $ avec l'exploit PoisonTap. L'exploit PoisonTap associé à un simple Raspberry Pi Zero permet d'entrer facilement dans n'importe quel PC ou Mac. Intel parie sur l'IA en poussant ses Xeon Phi. Pour Intel, une partie de son avenir se situe du côté de l'intelligence artificielle. La guerre de l’Intelligence artificielle est déclarée. Li-Fi : l’Internet haut débit par la lumière arrive sur le marché (MAJ) C'était en septembre 2015. Le Lifi, successeur ou complément du Wifi. LIFI.

Grâce au LiFi, une lumière à LED peut transmettre à distance un contenu multimédia (vidéo, son, géolocalisation, ...) à une tablette ou à un smartphone. En allumant et en éteignant plusieurs de milliers de fois par seconde une lumière à LED, on peut transmettre des informations en créant une fréquence. Si une LED est allumée, elle transmet un bit 1, si elle est éteinte, un bit 0. Les voitures autonomes de la RoboRace utiliseront le supercalculateur de Nvidia. BB8, l’I.A. de Nvidia qui apprend à conduire toute seule. Argus II : l'oeil bionique tient ses promesses. BIONIQUE. La Darpa a créé une prothèse de bras contrôlable par la pensée. Un oeil bionique restaure la vue d'un homme malvoyant depuis 40 ans.

Deuxième attaque sophistiquée de hackers pour atteindre le système de paiement Swift. BRAQUAGE. Dans une lettre adressée vendredi 13 mai 2016 à ses clients, Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication, ou Swift, détaille comment l'utilisation d'un programme malveillant permet non seulement d'initier des transferts de fonds mais aussi, dans un deuxième temps, de falsifier des déclarations ou des confirmations auxquelles recourent les banques pour des contrôles complémentaires, afin de retarder la découverte de la fraude. Les médias américains rappelaient que les méthodes de ces hackers présentent des similitudes avec l'attaque qui avait permis en février à des malfaiteurs de dérober 81 millions de dollars sur un compte de la Banque centrale du Bangladesh auprès de la Réserve fédérale à New York. Cette fois-ci, les hackers ont visé une banque commerciale, dont Swift ne précise pas le nom, et ont réussi à s'en approprier les codes pour envoyer, via Swift, des messages au nom de la banque.

La France, cancre de l’Internet fixe.