background preloader

Acheteurs grande marque etude

Facebook Twitter

Nike, la barre toujours plus haut. L’équipementier sportif veut atteindre 50 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2020, contre 30 milliards actuellement.

Nike, la barre toujours plus haut

LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Nicole Vulser Du grand cinéma pour des baskets. La convention Nike, la grand-messe de l’équipementier sportif qui s’est tenue à New York mercredi 16 et jeudi 17 mars, a été l’occasion pour la marque de présenter dix nouvelles chaussures de sport. Le modèle le plus attendu, le premier à laçage automatique, baptisé HyperAdapt 1.0, est un clin d’œil appuyé à celui, déjà dessiné par Tinker Hatfield, le designer star de Nike, aperçu dans le deuxième opus de Retour vers le futur de Robert Zemeckis (1989). Un milliard d'euros sur 15 ans, le contrat faramineux de Chelsea avec Nike. LE SCAN SPORT - Actuellement sous contrat avec Adidas, Chelsea vient de signer un contrat record avec Nike, qui va lui permettre d'engranger une somme avoisinant le milliard d'euros sur quinze ans.

Un milliard d'euros sur 15 ans, le contrat faramineux de Chelsea avec Nike

L'occasion de revenir sur les contrats équipementiers/clubs les plus lucratifs. D'après la presse britannique, Chelsea et l'équipementier américain Nike ont annoncé jeudi avoir signé un contrat record de 15 ans, d'une valeur de près d'un milliard d'euros. Le partenariat débutera la saison prochaine et sera valable jusqu'en 2032. Nike enregistre de bons résultats au 2T. Les jeunes et les marques : Samsung, Apple et Nike, marques privilégiées des 15-30 ans, le classement décrypté. Hier, Air of melty a partagé avec vous tous les grands résultats d’une étude sur les jeunes et les marques, menée par meltyMetrix et Opinion Way.

Les jeunes et les marques : Samsung, Apple et Nike, marques privilégiées des 15-30 ans, le classement décrypté

Très complète et riche en enseignements, celle-ci vise à cerner les attentes et les envies des 15-30 ans à l’égard des marques et de la publicité. Alors, après vous avoir dévoilé les grandes tendances du moment grâce à une infographie générale, il est temps de rentrer dans le détail, en décryptant les différentes parties de l’étude les unes après les autres. Pourquoi les consommateurs suivent les marques dans les médias sociaux - Stratégies. De plus en plus de consommateurs choisissent de suivre leurs marques préférées sur Facebook, Twitter, MySpace, Foursquare et autres médias sociaux.

Pourquoi les consommateurs suivent les marques dans les médias sociaux - Stratégies

Pour mieux comprendre ce phénomène, Get Satisfaction a réalisé une compilation des principales motivations des consommateurs qui suivent les marques. Sans surprise, on constate qu’une portion importante de ces consommateurs sont principalement à la recherche d’aubaines, de concours et autres incitatifs. Je dis bien « sans surprise » puisque les tactiques les plus utilisées par les marques pour bâtir leur communauté sont la tenue de concours publicitaires et la diffusion de coupons rabais ou autres offres promotionnelles.

Par contre, il est intéressant de noter que près du tiers des gens qui suivent les marques sur Facebook (plus de 20% sur Twitter) sont des clients actifs de ces marques. Pourquoi Yves Rocher est la marque préférée des Français. Comment les grandes marques influent sur nos cerveaux. Tellement brutale, mais tellement vraie, la sortie de Patrick Le Lay, alors PDG de TF1, avait fait grand bruit : « Pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible.

Comment les grandes marques influent sur nos cerveaux

Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible. » Ce que Patrick Le Lay n’imaginait sûrement pas, c’est à quel point ce rapprochement entre cerveau et grandes enseignes commerciales était pertinent et profond. Certains chercheurs pensent que l’empreinte des grandes marques dans nos têtes est si forte qu’elle va jusqu’à influencer notre perception, à transformer l’expérience que nous faisons quand nous consommons les produits en question. En fait, T-Cola n’était qu’une invention : l’idée consistait à proposer une boisson totalement inconnue, d’une marque non identifiable. Marketing : Comment mesurer sa notoriété de marque ? La mesure de la notoriété de marque divise le marketing.

Marketing : Comment mesurer sa notoriété de marque ?

Certains estiment que c’est un exercice inutile, qu’il s’agit d’une accumulation d’indicateurs égocentriques qui n’ont aucun rapport avec le ROI des activités marketing. L’autre école, défendue par Bryan Sharp, soutient l’idée que l’une des raisons qui pousse les consommateurs à acheter est simplement la capacité de se rappeler d’un produit. Sharp déclare que la notoriété de marque est renforcée par un logo et un slogan cohérents et omniprésents, le soutien de célébrités et des activités de marketing de masse traditionnelles.

Ceci peut expliquer pourquoi les marques investissent autant en sponsorship : en s’associant à une autre marque globale, elles augmentent leur présence auprès d’une audience plus large. La notoriété spontanée des marques son évolution TNS-SOFRES. Revue des Marques - numéro 50 - Avril 2005 Prodimarques réalise tous les trois ans une mesure de la notoriété spontanée des marques, en posant la question suivante : "Pouvez-vous me citer les 3 premières marques qui vous viennent à l'esprit, quel que soit leur domaine d'activité ?

La notoriété spontanée des marques son évolution TNS-SOFRES

" Entretien avec Stéphane Grimaldi, directeur de communication de l'AFII *. L’industrie du Luxe attire de plus en plus de clients. Cc/flickr/Canadian Pacific Si le nombre de consommateurs de produits de luxe est actuellement d’environ 330 millions, il devrait continuer de croître pour atteindre 400 millions en 2020 et un demi-milliard en 2030.

L’industrie du Luxe attire de plus en plus de clients

Mais il ne faut pas imaginer qu’ils dépensent tous des sommes folles. La très grande majorité des consommateurs ne fait, dans l’industrie du luxe, que des achats occasionnels, la plupart du temps des accessoires.