background preloader

Maxbougy

Facebook Twitter

L'addiction aux jeux est-elle comparable aux autres addictions ? Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le , mis à jour le L'addiction aux jeux est-elle comparable aux autres addictions ?

L'addiction aux jeux est-elle comparable aux autres addictions ?

Les réponses du Dr Marc Valleur, psychiatre spécialiste des addictions à l'hôpital Marmottan (Paris) : "Quand ils arrêtent, un certain nombre de joueurs se sentent mal. Ils sont nerveux, ont des insomnies, et ils sont en proie à des impulsions irrésistibles à aller rejouer. "Les jeux de sensation, les machines à sous, le Rapido, le "course par course" du PMU et le poker sont des jeux de sensation, c'est-à-dire des décharges d'adrénaline très fréquentes et répétées. En savoir plus Dossier : Addiction : quand le jeu devient une drogue Questions/réponses : Pour le sevrage de la dépendance aux jeux, doit-on hospitaliser les patients ?

* Les réponses du Dr Marc Valleur, psychiatre spécialiste des addictions à l'hôpital Marmottan (Paris) C'est pas sorcier -Les jeux de hasard. Jeux de hasard et d'argent. Contexte et addictions. Avant-propos L'industrie du jeu de hasard et d'argent constitue un secteur économique et financier important qui draine de l'emploi (direct et indirect), de la fiscalité et concerne une population de joueurs qui se chiffre en millions de personnes.

Jeux de hasard et d'argent. Contexte et addictions

D'après l'Insee, en 2006, près de 30 millions de personnes en France, soit trois sur cinq en âge de jouer, ont tenté leur chance au moins une fois par an à un jeu d'argent. Depuis 1975, le montant global des enjeux a doublé. Information jeux d'argent. De manière quasi invariable, on estime que cette pathologie concerne un peu plus de 2 % de la population adulte ; le consensus est admis sur ce chiffre par l’ensemble des études internationales.

Information jeux d'argent

L’étude référence date de 1996 (Ladouceur, Jacques, Ferland et Giroux) et situe le taux de prévalence à 2.1 %. On remarque que les taux ont tendance à augmenter dans le temps signifiant aussi que plus il y a accès aux jeux de hasard, plus l’incidence augmente, comme tend à le démontrer l’expérience australienne, un pays qui détient un record en terme de nombre de loteries-vidéos et de joueurs pathologiques, estimés à 7 % de la population.

A Las Vegas, capitale mondiale du jeu, on dénombre aussi plus de joueurs accros que dans la moyenne nationale… Seule certitude, on peut admettre que les joueurs en difficultés se recrutent majoritairement au sein des joueurs réguliers, dont les études de clientèles montrent clairement l’importance : Synthèse ► Parler de dépendance, ce n'est pas parler d'excès ! 1. Pourquoi devient-on dépendant? Le joueur qui a développé une dépendance aux jeux de hasard et d’argent finit le plus souvent par atteindre une phase de désespoir en voyant son univers s’écrouler.

Pourquoi devient-on dépendant?

Il se retrouve isolé de sa famille, de son entourage et de son milieu de travail. Et c’est dans ces moments difficiles qu’il mesure pleinement les conséquences du jeu sur sa vie et qu’il entreprend une démarche pour s’en sortir. Mais avant d’en arriver là, plusieurs facteurs ont interagi pour développer et installer sa dépendance aux jeux de hasard et d’argent.

L’illusion de pouvoir contrôler le hasardIl existe un élément sur lequel l’être humain n’a aucun pouvoir : le hasard. Avec lui, l’intelligence et l’habileté ne comptent pas. Les Jeux d'Argent : définitions - Les Jeux d'argent source d'aliénation. On peut définir le jeu comme une activité de loisirs d'ordre physique ou bien psychique, soumise à des règles conventionnelles, à laquelle on s'adonne pour se divertir, tirer du plaisir et de l'amusement.

Les Jeux d'Argent : définitions - Les Jeux d'argent source d'aliénation

La plupart des jeux d'argent sont des jeux où le hasard a sa place : jeux de hasard pur (loterie, roulette...), jeux de hasard raisonné se pratiquant avec des cartes comme le poker ou avec des dés comme le backgammon. Dans les jeux de hasard pur, les stratégies qui tentent d'augmenter les chances sont appelées martingales. Les personnes qui s'adonnent à ces jeux de hasard et d'argent ((en) gambling) peuvent développer une forte dépendance à ceux-ci. On nomme cette psychopathologie ((en) addiction) « jeu pathologique » ou « jeu excessif ». Dans certains pays, les États tirent une part importante de leurs revenus de jeux organisés à l'échelle du pays : loterie ou loto national, pari mutuel urbain, etc.

Également, les jeux d'argent clandestins varient en importance relative selon les pays.