background preloader

Militarisation Sécuritarisme

Facebook Twitter

L’Ecoterrorisme débarque en Europe. L’ÉTAT POLICIER S’AFFICHE SANS HONTE À MONTRÉAL OCCUPÉE. Autres articles RÉPRESSION ET ARRESTATIONS MATINALES La ville de Montréal somnolait encore alors que les arrestations avaient débuté tôt en matinée.

L’ÉTAT POLICIER S’AFFICHE SANS HONTE À MONTRÉAL OCCUPÉE

Des cortèges de voitures noires aux vitres teintées s’étaient immobilisées devant la résidence de quelques enfants présumés manifestants; des phalanges de policiers armés, garde-chiourmes de l’État policier, s’étaient précipitées à l’assaut pour perquisitionner, fouiller, arraisonner et intimider. Une vague d'émeutes à venir en Europe ? Les Européens pourront-ils supporter la course à l’austérité qui sévit actuellement dans l’Union ?

Une vague d'émeutes à venir en Europe ?

Une étude anglaise « More cutbacks mean more riots », (« Une hausse des coupes budgétaires entraîne une augmentations des émeutes »), publiée ce mardi 31 janvier, s’est penchée sur le liens entre les coupes budgétaires et les révoltes sociales et donne des éléments de réponse, alors que le nombre de manifestations constatées en Europe et dans le monde en 2011 a battu tous les records. Le professeur en sociologie Peter Taylor-Gooby de l’université du Kent s’est d’abord appuyé sur les travaux d’une première étude des économistes Jacopo Ponticelli et Hans-Joachim Voth, diffusée en août dernier, qui avait souligné une forte corrélation entre les périodes de réductions budgétaires et celles d’augmentation de l’« instabilité », à savoir les émeutes et manifestations ainsi que la délinquance et les assassinats constatés.

 4350 - Rapport d'information de MM. Christian Ménard et Jean-Claude Viollet déposé en application de l'article 145 du règlement, par la commission de la défense nationale et des forces armées sur les sociétés militaires privées. Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 14 février 2012. en application de l’article 145 du Règlement sur les sociétés militaires privées MM.

 4350 - Rapport d'information de MM. Christian Ménard et Jean-Claude Viollet déposé en application de l'article 145 du règlement, par la commission de la défense nationale et des forces armées sur les sociétés militaires privées

Christian Ménard et Jean-Claude Viollet, Députés. Pages 1. Bientôt des sociétés militaires privées en France ? Non merci ! Le rapport d’information sur les « sociétés militaires privées », déposé à l’Assemblée le 14 février, est passé plutôt inaperçu dans les médias.

Bientôt des sociétés militaires privées en France ? Non merci !

Le Point et Le Nouvel Observateur ont été pratiquement les seuls à lui consacrer un article substantiel. Dommage, car le sujet mérite attention. Dans une belle démonstration d’un effort bipartisan, les rapporteurs Christian Ménard (député UMP du Finistère) et Jean-Claude Viollet (député PS de Charente) se lamentent : la France n’est pas encore franchement engagée dans le business des sociétés militaires privées (SMP). Elle se laisse distancer par les Etats-Unis et le Royaume-Uni, les deux poids lourds de cette industrie. Blackwater, superarmée privée : 23 000 hommes dans 10 pays. Erik Prince, fondateur de Blackwater (Larry Downing/Reuters)

Blackwater, superarmée privée : 23 000 hommes dans 10 pays

Riche armée. La réflexion se poursuit sur le transfert au secteur privé d'activités militaires. Deux députés viennent d'apporter leur contribution - avec un résultat discutable. À leurs yeux, les arguments sont nombreux pour externaliser, libéraliser et encadrer les soldats privés, malgré (ou grâce à) des définitions bien floues. En toile de fond un marché de 200 milliards de dollars. La France passe à côté d’un marché de 100 à 200 milliards de dollars par an. L’assertion est fréquente dans la bouche des entrepreneurs de sécurité à la tête des “sociétés militaires privées” françaises. Dans ce document, déposé le 14 février, les rapporteurs préfèrent l’expression “entreprises de services de sécurité et de défense (ESSD)” qui “regroupe[nt] un ensemble de prestations nombreuses mais cohérentes [ayant] en commun de se situer à la périphérie de ce qui fait l’essence du régalien”. X-37B - militarisation de l'espace par l'US Air Force. La Cour Suprême des Etats-Unis limite la surveillance par GPS.

Puisque les véhicules se déplacent essentiellement sur des routes qui appartiennent à l'espace public, la question s'est posée aux Etats-Unis de savoir si traquer les voitures par GPS était légal sans obtenir au préalable le mandat d'un juge.

La Cour Suprême des Etats-Unis limite la surveillance par GPS

La Cour Suprême vient d'y répondre dans la décision United States v. Irak: que devient le gigantesque stock de guerre des Américains? (De New York) Quand le soir du Réveillon, les derniers GI’s quittaient l’Irak, ils laissaient derrière eux des tonnes de matériel.

Irak: que devient le gigantesque stock de guerre des Américains?

Il en faut pour faire la guerre huit ans. Stallman avait malheureusement raison depuis le début. Le cauchemar paranoïaque et apocalyptique d’un geek psychorigide est en passe de devenir réalité.

Stallman avait malheureusement raison depuis le début

Trente ans, trente ans que Stallman et la Free Software Foundation répètent inlassablement qu’il est fondamental que ce soit l’homme qui contrôle le logiciel, et donc la machine, et non l’inverse. Le discours est peut-être radical sur le fond (car il ne souffre d’aucune compromission) et parfois excentrique dans la forme (le personnage Richard Stallman[1] ) mais, comme Thom Holwerda ci-dessous, nous sommes de plus en plus nombreux à réaliser sa justesse et sa pertinence au fur et à mesure que le temps passe et les libertés s’amenuisent. C’est d’ailleurs aussi voire surtout pour cela que nous avions traduit et enrichi avec lui sa biographie où figure en exergue cette citation de Lessig qui, cela dépend de nous, peut tout aussi bien être prémonitoire que tomber dans l’oubli :

Richard Stallman : « Avec Hadopi, la France n'est pas un pays libre » L’informaticien et activiste Richard Stallman est le père du logiciel libre.

Richard Stallman : « Avec Hadopi, la France n'est pas un pays libre »

Ses combats : le respect de la vie privée et les libertés informatiques. Entretien. L’utilisation des données personnelles de ses abonnés par Facebook, le long combat contre la loi Hadopi, le rôle des réseaux sociaux lors de révolutions arabes... La revanche des drones. La semaine dernière, le chef du mouvement des Taliban au Pakistan aurait été tué par un drone américain qui survolait le pays, selon plusieurs sources sécuritaires.

La revanche des drones

L'événement confirme la place prise par ces avions sans pilote armés, téléguidés à des milliers de kilomètres de distance, pour mener des campagnes d'assassinats à très haute altitude. Propulsion d'un drone RAVEN Dans un avenir proche, les Etats-Unis continueront à adopter une approche active (…) en frappant directement les groupes et les individus les plus dangereux quand c’est nécessaire. Le Deep Packet Inspection est un problème ? Non : l’idée du DPI est le problème. Les technologies de Deep Packet Inspection sont bien entendu un souci. Takieddine et Safran fichent en cœur. Quel rapport entre le fichier des gens honnêtes de Claude Guéant, le fichage biométrique des Libyens et le sulfureux intermédiaire Ziad Takieddine? Réponse le groupe Safran (ex-Sagem), leader mondial des empreintes digitales.

Dans le secteur des technologies de sécurité,Ziad Takieddine, l’intermédiaire sulfureux impliqué dans plusieurs affaires politico-financières, ne s’est pas contenté d’aider la société française Amesys à vendre à la Libye un système de “surveillance massive” de l’Internet. Il s’est également activé à vendre à Kadhafi un “système d’identification des citoyens libyens” (passeport et carte d’identité), au nom d’une autre entreprise française, Safran (autrefois nommée Sagem). Marchands de mort numérique. National Security Agency. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La National Security Agency (NSA, « Agence nationale de la sécurité ») est un organisme gouvernemental du département de la Défense des États-Unis, responsable du renseignement d'origine électromagnétique et de la sécurité des systèmes d'information et de traitement des données du gouvernement américain.

Le Central Security Service (CSS) est une agence qui loge dans les mêmes bureaux que la NSA et qui a été créée dans le but de coordonner les efforts des sections de cryptographie de la NSA et de l'armée américaine. §Missions[modifier | modifier le code] La NSA/CSS est chargée de diriger les activités de cryptologie du gouvernement américain. La cryptologie, selon sa définition, comprend deux missions principales[3] : NSA, L'Agence de l'ombre 3/3. NSA, L'Agence de l'ombre 2/3. NSA, L'Agence de l'ombre 1/3.

Echelon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Echelon est un nom de code utilisé pendant de nombreuses années par les services de renseignements des États-Unis pour désigner une base d'interception des satellites de télécommunications commerciaux. Par extension, le réseau Echelon désigne le système mondial d'interception des communications privées et publiques (SIGINT), élaboré par les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande dans le cadre du traité UKUSA. Le réseau Echelon est géré conjointement par les services de renseignements des États membres du UKUSA : Echelon Le pouvoir secret NSA.

Amesys. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Amesys est une société de services en ingénierie informatique française fondée en 1979. Developpement Applications iPhone, Android, BlackBerry.. Le 4X4 de Kadhafi sécurisé par Amesys - Aéronautique - Défense - Construction navale. Selon le site Mediapart le 18 septembre, la filiale de Bull aurait vendu un 4X4 furtif au colonel libyen Khadafi. Via une filiale spécialisée dans la sécurité. La surveillance numérique : une arme de guerre (presque) assumée. J’ai eu la chance de pouvoir aller à Milipol 2011, salon dit « de la sécurité intérieure des États », qui se déroulait du 18 au 21 octobre porte de Versailles, à Paris. Surveillez moi, oh oui, surveillez moi ! (on en parle, on en parle, on explique comment ça marche, et on a l’impression que tout le monde s’en fout (ou presque), mais fichtre diable, comment qu’il fonctionne et à quoi qu’il peut bien servir tout cet arsenal de surveillance, hein ?

Avec Amesys, Robocop va distribuer des prunes. Amesys surveille aussi la France. Amesys, la société qui avait vendu à Kadhafi un système de surveillance massive de l'Internet, a aussi vendu au moins sept systèmes d'espionnage des télécoms aux militaires, services de renseignement et policiers français. Internet massivement surveillé. La justice française enquête sur l’espionnage du Net libyen. Le dossier porte le n°11307000218. La société française Amesys, qui a fourni du matériel d'espionnage électronique au régime de Kadhafi avec l'appui de Nicolas Sarkozy, au ministère de l'intérieur puis à l'Elysée, se retrouve désormais au centre d'investigations judiciaires.

Matériel de surveillance pour la Libye: ouverture d'une enquête préliminaire (Médiapart) - 17/12/2011. Une enquête aurait été ouverte sur la fourniture de matériel de surveillance à la Libye. La fille de Gérard Longuet travaille pour bull qui a vendu les systèmes d'écoute à Kadhafi. La carte d’un monde d’espions. Loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure. Loppsi : la police va bien utiliser ses super logiciels espions. Loppsi 2, ce qui a finalement été voté.

Découvrez la Loppsi 3. Loppsi: c’est parti pour le round 3. Guéant et Bauer à la chasse aux empreintes faciales. La Stratégie du Choc. RFID. Belle année 2011 pour Morpho : hausse de 20 % du CA.