background preloader

L'évolution du vivant

Facebook Twitter

Ensemble de cours portant sur l'évolution du vivant

Cours.fr. Il est facile de constater qu’il existe une certaine diversité au sein de chaque espèce, qu’elle soit animale ou végétale.

Cours.fr

Cette diversité est d’origine génétique. Au cours de cette partie, nous donnerons des exemples de diversité génétique et verrons comment cette diversité peut être influencée par la « dérive génétique » et les conditions du milieu. 1. La diversité génétique au sein de l'espèce a. Une espèce est un ensemble d'individusinterféconds portant des caractères communs. Ces variétés se distinguent par la forme et la couleur de leurs aiguilles. B. Les caractères qui déterminent une espèce sont exprimés à partir des gènes. Par exemple, chaque individu de l’espèce humaine possède 46 chromosomes, portant toujours les mêmes gènes. Schéma 1 : Combinaisons d’allèles possibles pour le groupe sanguin dans l’espèce humaine. Ainsi, au sein des populations d’Amérique du Sud, la transmission à la descendance de l’allèle O sera plus fréquente que celle de l’allèle B.

Cours.fr. Une clé de détermination est un outil permettant d'identifier une espèce vivante (animale ou végétale).

Cours.fr

Elle est basée sur des caractères morphologiques observables parfois différents des critères utilisés en classification classique. En effet, la classification du vivant repose parfois sur des critères génétiques non observables au premier abord. Il est donc difficile de se baser sur ces critères pour déterminer à quelle espèce on a affaire. Il existe une multitude d’espèces à la surface de la Terre. Mais, grâce à la découverte de fossiles on sait aujourd’hui que certaines espèces ont disparu au cours des temps géologiques. A la Renaissance, Carl Von Linné (1707-1778) propose une première classification basée sur une comparaison avec l’Homme. Cours.fr. Au Crétacé (-135 à -65 Ma), la flore et la faune sont très diversifiées.

Cours.fr

Le climat est doux. Les vertébrés sont en pleine expansion. On trouve des poissons et des amphibiens dans les milieux aquatiques. A la surface, certains vertébrés dominent ; c’est « l’ère des dinosaures ». On estime qu'environ 75% des espèces marines connues ont disparu lors de cette crise. Taxons totalement éteints : - Les ammonites (mollusques céphalopodes), - Les bélémnites (semblable à la seiche actuelle), - Les rudistes, - Les inocérames (mollusque lamellibranches), - Les ptérosaures (reptiles volants), - Les pléiosaures, - Les ichtyosaures, Extinction partielle : - Les foraminifères, - Les bryozoaires, - Les brachiopodes, - Les chondrichtyens, - Les dinosaures (tous éteints sauf le groupe des oiseaux), - Éruptions volcaniques : là encore les trapps de Deccan en Inde témoignent d'une forte activité volcanique à la fin du Crétacé, rejetant d'immenses volumes de gaz et de poussières dans l'atmosphère.

Cours.fr. 1.

Cours.fr

Unité du monde vivant Tous les êtres vivants, qu’il s’agisse de bactéries, de végétaux ou d’animaux partagent des caractères communs. La cellule est un caractère commun structurel et fonctionnel : c'est l'unité d'organisation du vivant siège du métabolisme. Elle est délimitée par une membrane plasmique, renferme du cytoplasme et contient du matériel génétique (ADN). Elle est capable de réaliser des échanges avec son milieu de vie, de produire les molécules et l’énergie nécessaires à son développement et sa reproduction.

La molécule d’ADN est le support de l’information génétique, dont l’unité est le gène, sa structure et son code génétique sont universels et communs à tous les êtres vivants. Les êtres vivants possèdent donc des caractères communs d'un point de vue fonctionnel, structurel et génétique, cela suppose qu'il existe une origine commune à ces espèces, un ancêtre commun à tous. Darwin. Chapitre 3 : les forces évolutives à l’origine de la biodiversité Introduction : le film Espèces d’espèces Prise de notes pendant le film « On peut voir un être-vivant comme une série d’innovations acquises au cours de l’histoire de la vie. » Guillaume Lecointre Bilan : la biodiversité observable sur Terre résulte de l’évolution des espèces à partir d’un ancêtre commun.

darwin

I – Etude de la biodiversité à l’échelle de la planète étude de documents (travail en classe) 8,7 millions d’espèces sur Terre, encore beaucoup à découvrir vocabulaire – écosystème = ensemble constitué par les êtres-vivants et l’environnement – biodiversité = diversité des êtres-vivants qui peuplent notre planète – biosphère = ensemble de la Terre constitué de l’ensemble des êtres-vivants et des milieux de vie BILAN : la biodiversité sur Terre peut se voir à différentes échelles : à l’échelle de l’écosystème, de l’espèce, de l’individu (= diversité des allèles).

Correction des exercices D’autres schémas en SVT TP en classe /center>