background preloader

CYBERWAR

Facebook Twitter

Stuxnet : comment les Etats-Unis et Israël ont piraté le nucléaire iranien - 8 octobre 2015. On s’en doutait, c’est désormais confirmé : ce sont bien les Etats-Unis, alliés avec Israël, qui, dès 2007, ont développé Stuxnet.

Stuxnet : comment les Etats-Unis et Israël ont piraté le nucléaire iranien - 8 octobre 2015

Ce virus, découvert en 2010, a sévèrement perturbé le programme nucléaire iranien. Il ciblait les centrifugeuses de la centrale de Natanz, dont il perturbait légèrement le fonctionnement, entraînant la destruction de plusieurs centaines d’entre elles. Le New York Times a consacré ce vendredi un très long article à ce sujet, qui, sur la foi de nombreuses sources anonymes, fourmille de révélations sur la genèse et les coulisses du développement de ce qui a été décrit comme la première « arme open-source ». Merci, votre inscription a bien été prise en compte. Anatomie d’un virus informatique. Internet: Comment la Suisse arrive à détecter les cyberattaques. Les cyberattaques sont de plus en plus courantes en Suisse, en particulier contre les organes étatiques.

Internet: Comment la Suisse arrive à détecter les cyberattaques

Le principe est simple: les attaquants infectent un ordinateur interne de l’entreprise, dont ils se servent ensuite pour analyser le réseau informatique interne et voler des données en grande quantité. Hic: bien souvent l'organisation visée ne constate l'attaque qu’après des mois, voire des années. Kill the Password: Why a String of Characters Can't Protect Us Anymore.

You have a secret that can ruin your life.

Kill the Password: Why a String of Characters Can't Protect Us Anymore

It’s not a well-kept secret, either. Just a simple string of characters—maybe six of them if you’re careless, 16 if you’re cautious—that can reveal everything about you. Your email. Your bank account. Your address and credit card number. Stuxnet : comment les Etats-Unis et Israël ont piraté le nucléaire iranien - 8 octobre 2015. Piratage lors de la présidentielle: Washington expulse 35 agents russes. ETATS-UNIS Et il pourrait y avoir d'autres sanctions, dont certaines secrètes, a prévenu Barack Obama ce jeudi...

Piratage lors de la présidentielle: Washington expulse 35 agents russes

C. Ape. avec AFP Publié le Mis à jour le Barack Obama avait promis des représailles contre la Russie. Ça n’a pas tardé. Barack Obama a aussi annoncé une série de mesures qui visent notamment les services de renseignement russes FSB et GRU, a-t-il souligné dans un communiqué (en anglais), appelant ses alliés à s’opposer aux efforts russes d'« ingérence dans le processus démocratique ». Poutine directement mis en cause Washington accuse notamment des pirates informatiques russes d’avoir dérobé des dizaines de milliers d’e-mails de responsables démocrates. Le Kremlin promet de réagir Le président Obama a directement mis en cause son homologue russe dans cette affaire, soulignant que « pas grand-chose ne se passe en Russie sans l’aval de Vladimir Poutine ». Presidentielle: Emmanuel Macron visé par la Russie et ses hackers?

PRESIDENTIELLES En marche !

Presidentielle: Emmanuel Macron visé par la Russie et ses hackers?

, le parti de l’ancien ministre de l’Economie, aurait été la cible de centaines d’attaques informatiques, venues entre autres « des frontières russes »… 20 Minutes avec agence. Ce que l’on sait sur la vague de cyberattaques de portée mondiale. Cyberattaque mondiale: Une aubaine pour les entreprises de sécurité informatique? Une attaque d’une ampleur inédite. « WannaCry », le « ransomware » ou « logiciel de rançon » - qui chiffre les données contenues dans un ordinateur et exige un paiement pour les décoder - a fait beaucoup de dégâts depuis son apparition vendredi.

Cyberattaque mondiale: Une aubaine pour les entreprises de sécurité informatique?

Hôpitaux obligés de fermer au Royaume-Uni, usine Renault de Douai à l’arrêt lundi : les coûts de cette cyberattaque qui a frappé dans plus de 150 pays sont difficiles à estimer. >> Lire aussi : Comment éviter à votre ordinateur d'être infecté par une cyberattaque ? Nord: L’usine Renault de Douai à l’arrêt après la cyberattaque mondiale. Une cyberattaque a frappé des milliers d’entreprises vendredi La brèche de Windows utilisée par les pirates avait été décelée depuis longtemps par la NSA Les experts redoutent une recrudescence du virus lundi lorsque des millions d’ordinateurs seront rallumés Lundi matin, l’usine Renault de Douai, dans le Nord, l’une des plus importantes du constructeur automobile en France, était à l’arrêt « préventivement » en raison de la cyberattaque mondiale, a affirmé un porte-parole de l’usine à l’AFP.

Nord: L’usine Renault de Douai à l’arrêt après la cyberattaque mondiale

Environ 3.500 salariés ont été mis au chômage partiel ou bénéficieront d’un jour de congé collectif ce lundi. Cyberattaque mondiale: Un échec ou juste un premier test de nos systèmes de défense? Les cybercriminels auraient récolté 50.000 dollars via les rançons exigées aux entreprises et administrations touchées… C’est peu.

Cyberattaque mondiale: Un échec ou juste un premier test de nos systèmes de défense?

Mais les experts en cybercriminalité Loïc Guezo et Nicolas Arpagian doutent que cette cyberattaque n’est qu’un but crapuleux. Il pourrait s’agir d’un test destiné à éprouver les capacités de réaction des systèmes de sécurité en vue d’une attaque de plus grande ampleur. Seulement 50.000 dollars récoltés ? Wanacry, du nom de ce logiciel malveillant, a touché toutefois 200.000 systèmes informatiques à travers 150 pays dans le monde, surtout en Europe. Des hôpitaux britanniques, l’entreprise de téléphonie espagnole Telefonica, la société des chemins de fer allemand Deutsche Bahn, le ministère russe de l’Intérieur ou encore l’entreprise française Renault, qui a dû laisser son usine de Douai au repos ce lundi, sont les victimes qui ont été le plus médiatisées. Une nouvelle cyberattaque de grande ampleur serait en cours. Cyberattaque: Qui est donc ce Britannique qui a stoppé la propagation du virus? Malwaretech est ce jeune homme de 22 ans, chercheur en sécurité, qui a stoppé la propagation de la cyberattaque mondiale lancée vendredi.

Cyberattaque: Qui est donc ce Britannique qui a stoppé la propagation du virus?

Le Britannique explique avoir trouvé la faille par hasard, en achetant un nom de domaine. Malwaretech.