background preloader

FRANCE

Facebook Twitter

Les dates-clés de l'immigration en France. Fin du XIXe siècle - début du XXe siècle La France devient un pays d'immigration. Les pays voisins deviennent les principaux fournisseurs de travailleurs (Italie, Belgique, Espagne et Suisse) avec la Pologne. · Première moitié du XXe siècle - 1914-1918 : le ministère de l'armement recrute des travailleurs nord-africains, indochinois et chinois.- 1917 : un décret institue pour la première fois une carte de séjour pour les étrangers de plus de 15 ans résidant en France.- 1917-1939 : développement de l'immigration et apparition d'une immigration politique (Russes, Arméniens, Allemands, Italiens, Espagnols). 1931 : la crise économique internationale frappe la France, des dispositions sont prises pour ralentir l'entrée des travailleurs étrangers.- 2 novembre 1945 : vote de l'ordonnance sur l'entrée et le séjour des étrangers en France. Trois cartes de séjour d'une durée variable sont instaurées (un, trois et dix ans)

. · Les "trente glorieuses" · 1974-1981 : septennat de Valéry Giscard d'Estaing. Chronologie : histoire de l'immigration en dates, 2 novembre 1945 , 1945 à 1955 , 1956 à 1972 , Les années 1960 , 1966 , 23 février et 15 septembre 1972 , 29 juillet 1968 , 14 juin 1973 , 1974 Septembre 2002 , 30 mai 2002 , Octobre 1986 , 14 - 15 octo. Fin du XIXè siècle, début du XXè siècle, la France devient terre d’immigration Deuxième partie du 19 ème siècle Fin du XIXè siècle, la France devient un pays d’immigration.

De 1850 à 1900, tandis que le reste de l’Europe triple presque sa population, celle de la France n’augmente plus : c’est la première explication du flux migratoire au début du siècle, partout on manque de bras, à la campagne comme en ville ; les pays voisins sont les principaux fournisseurs de main d’oeuvre (Italie, Belgique, Espagne et Suisse principalement, Pologne pour le recrutement de mineurs dans le Nord). Jusqu’en 1917 une simple déclaration à la mairie de leur résidence suffit aux étrangers pour s’établir en France et y exercer une profession. 2 avril 1917 Un décret institue pour la première fois une carte de séjour pour les étrangers de plus de 15 ans résidant en France.

Organisation du recrutement à travers la Société générale d’immigration, constituée par les organismes patronaux spécialisés. 10 août 1932. Immigration : cinq chiffres pour en finir avec les idées reçues. Un solde migratoire en hausse ? Des immigrés venus de pays de plus en plus lointains ? Une part d’étrangers qui n’a jamais été aussi importante ? Les chiffres publiés par l’Insee mettent à mal cinq idées reçues. 1Le solde migratoire a baissé Le nombre d’immigrés (personnes "nées de nationalité étrangère à l’étranger et résidant en France") qui arrivent légalement sur le territoire hexagonal augmente chaque année depuis 2006 et s’élevait à 235 000 en 2013. 2L’immigration est de plus en plus européenne Près de la moitié (46%) des immigrés entrés en France en 2012 sont nés sur le continent européen, contre un tiers il y a dix ans. 3Les nouveaux arrivants sont de plus en plus diplômés 63% des immigrés entrés en France en 2012 sont au moins titulaires d’un diplôme de niveau baccalauréat. 4La part des immigrés en 2013 est identique à celle de 1926 5La moitié des immigrés sont là depuis près de 30 ans La moitié des immigrés sont arrivés avant 1987.

Nathalie Funès. La réalité de l'immigration en France : chiffrage et statistiques. Chaque année en France, entre 180.000 et 200.000 immigrés arrivent légalement sur le territoire (et environ 100.000 retournent dans leur pays). Cette immigration légale est au coeur du débat actuel. Nicolas Sarkozy a expliqué il y a une dizaine de jours que "nous avons trop d'étrangers sur notre territoire" et que "sur le mandat de cinq ans à venir, [il] considère que pour relancer dans de bonnes conditions l'intégration, il faut diviser par deux le nombre de gens que nous accueillons".

Marine Le Pen quant à elle souhaite diviser par 20 l'immigration, en limitant le nombre de nouveaux immigrés à 10.000 par an. Difficile de parler d'immigration sans se faire insulter de raciste ou de démago. Selon la dernière étude de l'INSEE de 2008, 8,4% des personnes vivant en France sont immigrés, ce qui représente 5,3 millions de personnes. Le débat actuel porte sur les coûts et les apports de l'immigration. Conclusion: C'est un sujet tabou en France et pourtant un enjeu de taille. L'immigration en France : concepts, contours et politiques. « 1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un État. 2.

Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.» Déclaration universelle des droits de l'Homme, article 13. 1Au début du 21ème siècle, on estimait à 150 millions le nombre de migrants internationaux. 2La première est le flou sémantique et statistique qui entoure la question de l'immigration. 3Enfin une troisième cause est la méconnaissance à la fois qualitative et quantitative de l'immigration dite irrégulière. 1.1. 1.1.1. 1 Une population est toujours définie par rapport à un territoire, ici la France. 4La population résidant sur le territoire français est en perpétuel mouvement. 6Le solde naturel est excédentaire si les naissances l'emportent sur les décès. 2 Ainsi, l’équation fondamentale de la dynamique des populations s’écrit : 1.1.2. 3 4 1.2.

Untitled. Conclusion. L’immigration est un sujet très sensible qui sera toujours un sujet de débat entre politique et économie. Les avantages que peuvent apporter les immigrants dans notre pays est : d’apporter de la richesse culturelle, de développer notre pays grâce à la loi de 2006 pour les travailleurs hautement qualifiés ce qui nous permettra de procurer du bénéfice à la France (s’ils viennent pour des raisons économiques bien sûres). Mais l’immigration est aussi source de problèmes économiques. Parfois certains immigrants ne peuvent pas être en mesure de payer leur contribution budgétaire nette, malgré qui paient les mêmes obligations fiscales en France. De plus, elle peut être source de délinquance chez les adolescents immigrés vivant en France à cause de raisons sociales, économiques et culturelles. Mais l’école devrait inculquer les normes et les valeurs de la France, ce qui permettra de baisser la délinquance.

L'immigration entre réalité et fantasmes : Productifs et encombrants. Le phénomène de l’immigration n’a pas échappé aux anecdotes du génie populaire. “La dernière" est toujours une variante revue et tonifiée, mais la souche ne varie pas. C’est l’appel du large, le désir de partir. Ouvrez les frontières, faites sauter le verrou du visa, susure-t-on dans les quartiers pauvres tout comme dans les quartiers riches, et le pays sera dépeuplé. Caricature et grossissement des faits pour les besoins de l’anecdote, mais la réalité n’en est pas moins intangible.

Elle se résume en un seul mot : partir. Impulsion En Europe, principalement, ils constituent un enjeu de politique intérieure ; une carte électorale. Attraction Côté impulsion. Réalité L’économie ayant horreur du vide, il faut bien organiser ce flux migratoire pour que les immigrants répondent aux profils de la demande. Source : Maroc-hebdo.

Les hommes immigrants. Intervention m blanc m maffessoli. Immigration (6) : les obstacles et leurs effets négatifs. Les terribles conséquences humanitaires et économiques dont souffrent les immigrés sont causées par les contrôles migratoires stricts mis en place par des politiciens et exécutés par des bureaucrates dans le seul but de donner une fausse apparence de sécurité. Par Francisco Moreno « Dans un monde dans lequel l’économie de marché gagne de plus en plus d’influence, l’importation et l’exportation de capital humain sont régies selon des critères quasiment soviétiques. » Lorenzo Bernaldo de Quiros « J’ai fait la proposition de militariser la frontière et d’utiliser des drones, des capteurs, des caméras, des radars et autres avancées technologiques que nous avons dans ce pays afin de contrôler pleinement nos frontières. » Tom Tancredo (membre républicain du Congrès du Colorado, d’origine italienne) « Les États ne savent ni ne peuvent réguler le commerce et l’industrie.

. « Nous avons besoin de meilleures politiques pour mettre fin aux morts insensées de migrants. » William Lacy Swing (À suivre) L’immigration est vitale. Certains métiers comme le nettoyage, le ramassage des fruits et légumes, le bâtiment sont assurés par une main-d’œuvre étrangère. Photo DR Une nouvelle fois Claude Guéant a mis le feu aux poudres en préconisant de réduire l’immigration légale, notamment en diminuant l’immigration du travail et le regroupement familial. Ses propos ont suscité de vives réactions, notamment de la part de la ministre de l’Économie, Christine Lagarde, qui se démarque de la position de Claude Guéant : « Il faut réfléchir au court terme mais aussi au long terme » a-t-elle déclaré sur France3. « Dans le long terme on aura besoin de main-d’œuvre, d’effectifs salariés formés.

En ce qui concerne l’immigration qui est légale, évidemment il faut qu’elle soit protégée et sécurisée. » De plus en plus d’étudiants Selon l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii) la France a délivré 203.017 autorisations de long séjour en 2010 contre 185.988 en 2005 soit une progression de 9,2 %. 23 % de la population. Des trangers et de l immigration en france. 1S_H04_S_T1_Q2_C2_L_immigration_et_la_societe_francaise. De 1945 à 1975 | Musée national de l'histoire de l'immigration. En 1946, le recensement fait état d’une diminution sensible de la présence étrangère (retours aux pays et naturalisation). Un nouveau cycle d’arrivées s’amorce, stimulé par les besoins en main-d’œuvre des Trente Glorieuses de l’économie française. Dans le contexte de la Guerre Froide, des réfugiés trouvent asile en France venant, soit de pays communistes, soit d’États à dictature militaire.

Ces nouveaux émigrants entrent en France dans les conditions les plus diverses, les uns recrutés légalement, les autres clandestins. Cas à part, les Algériens bénéficient longtemps de la libre circulation. Italiens arrivant du Piémont et du Val d’Aoste en 1946 © L’illustration Dernière vague d'émigrants italiens En 1946, la France signe un nouvel accord de main-d’œuvre avec Rome.

Les émigrants maghrébins et africains Immigrés algériens entre Alger et Marseille en 1972 © André Lejarre/Le bar Floréal/Musée national de l’histoire et des cultures de l’immigration,CNHI Les réfugiés hongrois. Lien | Les migrants, une chance économique ? Les migrants sont-ils une chance pour l’économie ? Voici un exemple d'argumentaire que nous sommes en mesure de proposer à ceux qui souhaitent s'opposer à l'imposition de migrants dans leur commune. Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie, déclarait le 7 septembre 2015 : « L'arrivée de réfugiés est une opportunité économique » [1] Ces propos utilitaristes réduisant les migrants à leur force de travail ne sont pas isolés. Des grands patrons aux « experts » économiques, nombreux sont ceux qui considérent que les migrants seraient une chance pour l'économie européenne.. Ce discours n'aura pas résisté à l’ampleur et à la nature de la crise migratoire. Ceux qui défendaient, ou défendent toujours, l’idée que les migrants sont une chance pour l’économie se trompent lourdement.

Explications. Francis Bouygues était un chef d’entreprise du BTP. Aujourd’hui encore, le MEDEF adore l’immigration. Grand patronat et immigration : une longue histoire d’amour Mi-2016, la fin des illusions ? Nos sources. Brochure immigration 1 0.a5.