background preloader

Mini étude n1

Facebook Twitter

Quelles sont les conditions de travail chez Samsumg?

Samsung est attaqué au Brésil pour des conditions de travail déplorables. Omniprésents dans notre quotidien, les smartphones sont capables aujourd'hui d'assurer une ribambelle de fonctions.

Samsung est attaqué au Brésil pour des conditions de travail déplorables

Conditions de travail : encore de nombreuses violations pour Samsung en Chine. La Chine reste le lieu privilégié de production des produits électroniques conçus en Occident et par les nations asiatiques les plus avancées et certains grands groupes ont commencé à travailler avec leurs fournisseurs pour tenter d'améliorer les conditions de travail des ouvriers fabriquant leurs produits, et pour s'éviter de sévères bad buzz.

Conditions de travail : encore de nombreuses violations pour Samsung en Chine

Conditions de travail : les sous-traitants de Samsung toujours à la peine. Les années passent et les choses ne changent pas vraiment pour les ouvriers chinois employés par les fournisseurs de Samsung et probablement d’autres grandes marques de l’industrie high-tech.

Conditions de travail : les sous-traitants de Samsung toujours à la peine

Dans son rapport annuel, Samsung relève plusieurs dysfonctionnements. Le rapport sur base sur un audit (indépendant) réalisé auprès 100 fournisseurs du Sud-coréen l’année dernière. Il mentionne notamment des problèmes de sécurité. 59 des sous-traitants examinés ne donnent pas à leurs employés des protections suffisantes (casques antibruit, lunettes, etc.) ou ne s’assurent pas que les ouvriers en portent. Il note par ailleurs une préparation insuffisante aux exercices d’évacuation d’urgence dans certains cas.

Financièrement, ce n’est pas la joie non plus. Décidé à enrayer le problème, Samsung a assuré avoir demandé à ses fournisseurs de mettre un terme à ces abus. Article. Les épouvantables conditions de travail chez Samsung. Samsung a récemment dépêché des inspecteurs pour vérifier les conditions de travail d'une centaine d'usines.

Les épouvantables conditions de travail chez Samsung

Spoiler : Elles sont encore terribles. Il n’y a pas que des mauvaises nouvelles, les rapports signalent que Samsung n’emploie pas d’enfants dans ses usines. Mais le reste du document reste une lecture assez déprimante. Le plupart des usines ne respectent pas les horaires imposés et les heures supplémentaires pullulent. Un tiers des usines ne fournissent aucune assurance. Samsung s'intéresse aux conditions de travail de ses sous-traitants chinois. Samsung a fait un point sur l'audit en cours auprès de ses sous-traitants en Chine.

Samsung s'intéresse aux conditions de travail de ses sous-traitants chinois

Début août, China Labor Watch avait accusé l'un d'entre eux d'employer des enfants et de diverses infractions à la réglementation sur le travail. Le groupe sud-coréen avait ouvert une enquête début septembre chez HEG Electronic qui lui fabriquait des téléphones, lecteurs DVD, chaînes Hi-Fi et baladeurs MP3. Aucun travail d'enfant n'avait été observé, mais le quotidien des employés était entaché de nombreuses irrégularités, que ce soit sur la première visite médicale à l'embauche, l'accès aux soins ; l'utilisation illégale d'un système de punitions pour des cas de retard ou d'absences ; des heures supplémentaires excessives ou encore des temps de pause pour déjeuner trop courts.

Plusieurs mesures devront être dorénavant appliquées, écrit Samsung dans un communiqué. Enfin, Samsung dit vouloir améliorer d'ici 2014 la manière dont sont gérées les heures supplémentaires et les dépassements horaires. Samsung, pas mieux qu'Apple sur les conditions de travail dans ses usines. ENTREPRISES - Samsung et Apple, même combat.

Samsung, pas mieux qu'Apple sur les conditions de travail dans ses usines

L'ONG China Labor Watch, qui défend les droits des travailleurs chinois, a rendu un rapport accablant (à lire en anglais), mardi 7 août, sur les conditions de travail chez le sous-traitant choisi par Samsung pour fabriquer ses téléphones mobiles, lecteurs DVD, baladeurs MP3 et autres équipements audio. Les enquêteurs se sont infiltrés dans les usines de HEG Electronics, situées près de Guangzhou (Chine), en se faisant recruter comme ouvriers. Voici ce qu'ils ont constaté. Fairphone, un téléphone éthique en réponse aux conditions de production des smartphones. Le Fairphone n'existe pas encore mais on sait déjà tout de lui.

Fairphone, un téléphone éthique en réponse aux conditions de production des smartphones

Et en premier lieu : son coût précis de fabrication. Le concepteur de ce smartphone d'un nouveau genre a joué la carte de la transparence. Sur le site Internet de présentation du Fairphone, Bas Van Abel y dévoile un schéma qui présente la construction du prix de vente. Ainsi, pour un téléphone vendu 325€, on apprend que 129,75 € viennent des coûts liés au design, à l'achat de composants, à la fabrication et à l'assemblage du téléphone. De même, 1€ est consacré au packaging, 17,75 € au personnel, aux bureaux, aux technologies de l'information et au voyage, 25 € aux les brevets et licences, 56,50 € reversés sous forme de taxe... L'engagement éthique valorisé. Samsung : conditions de travail chez ses sous-traitants. Classement des téléphones mobiles en termes dimpact sur lenvironnement - Classement des téléphones mobiles en termes dimpact sur lenvironnement. L’un des plus importants défis que nos sociétés doivent relever aujourd’hui est de gérer l’impact sur l’environnement de notre mode de vie et des produits que nous utilisons.

Classement des téléphones mobiles en termes dimpact sur lenvironnement - Classement des téléphones mobiles en termes dimpact sur lenvironnement

Alors que l’on insiste davantage sur la durabilité d’ensemble de nos choix de styles de vie, des entreprises ont réagi en fournissant aux utilisateurs des informations sur l’impact écologique des produits que nous achetons et utilisons. Samsung attaqué au Brésil pour des conditions de travail déplorables dans ses usines. Alors que tout internet ne parle que de la Galaxy Gear, la montre intelligente de Samsung qui doit arriver en septembre, le géant coréen est en eaux troubles au Brésil.

Samsung attaqué au Brésil pour des conditions de travail déplorables dans ses usines

Samsung attaqué en justice sur "les conditions de travail indignes" chez ses sous-traitants chinois. Trois organisations ont porté plainte mardi pour "pratique commerciale trompeuse" contre le groupe sud-coréen, auprès du parquet de Bobigny.

Samsung attaqué en justice sur "les conditions de travail indignes" chez ses sous-traitants chinois

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Rémi Barroux Le cabinet de juristes Sherpa, l'organisation non gouvernementale (ONG) Peuples solidaires et l'association de consommateurs Indecosa-CGT ont porté plainte pour "pratique commerciale trompeuse" contre Samsung, mardi 26 février auprès du parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis). La démarche vise les publicités sur les engagements éthiques du groupe d'électronique sud-coréen auprès des consommateurs français. Conditions de travail : Samsung poursuivi. Le Brésil a assigné le géant de l'électronique sud-coréen Samsung en raison des mauvaises conditions de travail que le groupe impose à ses employés d'une usine de la région amazonienne, a indiqué le gouvernement brésilien. Selon le ministère brésilien du Travail, les ouvriers de l'usine de Samsung travaillent jusqu'à 15 heures par jour, dont 10 heures de travail debout et parfois jusqu'à 27 jours d'affilée.

L'enquête qui a permis de découvrir ces abus a été menée à l'usine de Manaus, l'une des plus importantes des 25 usines du groupe sud-coréen dans le monde. Cette usine emploie 6.000 ouvriers et fournit des produits de Samsung dans toute l'Amérique latine. Samsung s'excuse pour les leucémies contractées par ses employés. Par Frédéric Bordage - 16/06/2014 « Des employés de Samsung sont morts de leucémie (…) après avoir travaillé dans notre usine » a reconnu le géant de l’électronique dans un e-mail officiel daté du 15 mai 2014. « Nous regrettons qu’une solution à ce problème n’ait pas été trouvée à temps et nous présentons nos excuses aux personnes affectées » ajoute l’entreprise qui a promis de dédommager les familles et leurs victimes.

Ces excuses publiques interviennent un mois après qu’un membre de l’opposition ait exhorté le gouvernement de Corée de Sud et Samsung à prendre des mesures. Une démarche menée en collaboration avec le Supporters for the Health And Rights of People in the Semiconductor Industry (SHARPS) qui agit sur le terrain). Plus de 10 morts et toujours pas de mesure concrète Selon le Sharps, parmi les 26 employés des usines Samsung de Gi-Heung et On-Yang atteints d’un cancer du sang (leucémie et lymphome), 10 sont déjà morts.