background preloader

Notions sic

Facebook Twitter

Appréhender la lecture numérique. Je prolonge ici les conclusions de ma série d’articles sur la notion de document abordée par le mind mapping. Le schéma heuristique que j’en ai extrait a placé la lecture numérique en situation de concept nodal, auquel je souhaite désormais me consacrer, sans toutefois prétendre à l’exhaustivité. Il me semble, en effet, que c’est là un objet d’étude trop récent pour qu’il soit tout à fait stabilisé, du moins selon une approche info-documentaire.

Aussi, puisqu’il ne constitue pas (encore ?) Une entrée du Dictionnaire des concepts info-documentaires, dont je me suis servi pour la notion de « document », je me propose de prendre appui sur celui de l’association Ars industrialis dont je vais m’inspirer. Petit inventaire des savoirs associés Il me semble, pour commencer, que la lecture numérique, au même titre que la lecture « classique », suppose que soit défini un projet de lecture. La navigation hypertextuelle La lecture hypertexte structure le web Mémoire et annotation Littératie-s. La littératie en contexte numérique : de nouveaux objets d’étude et de nouvelles compétences à développer. Propos de Nathalie Lacelle, professeure à l’UQAM, titulaire de la Chaire de recherche en littératie médiatique multimodale (LMM), et de Sylvain Brehm, professeur à l’UQAM et chercheur à la Chaire de recherche en LMM, recueillis par Jean-Philippe Boudreau Entrevue Plutôt que d’entrainer la disparition de l’écrit, comme le prédisaient certains prophètes de malheur, le développement des technologies de l’information et des communications n’a en réalité qu’étendu le champ du lisible.

Aux textes linéaires se sont adjointes de nouvelles formes hybrides, des « multitextes », qui mettent en jeu simultanément différents codes, modes et langages. Dans ce contexte, lire et écrire engagent nécessairement de nouvelles compétences qu’il importe de définir et dont l’enseignement-apprentissage a tout avantage à être pris en considération dans les milieux éducatifs. Correspondance — Qu’entendons-nous précisément par « littératie médiatique multimodale »? BOUTIN, J. DOMINGO, M., C. HOBBS, R., et R. La translittératie | SeriousDoc. Comprendre la notion de translittératie.

A la convergence des cultures de l’information : information-documentation, médias et informatique, la translittératie est une notion récemment interrogée par les professionnels et les chercheurs en science de l’information, sans pour autant que l’intérêt de ces analyses ne se limite aux seuls experts. La définition communément acceptée est celle traduite de la définition initiale de Sue Thomas « l’habileté à lire, écrire et interagir par le biais d’une variété de plateformes, d’outils et de moyens de communication, de l’iconographie à l’oralité en passant par l’écriture manuscrite, l’édition, la télé, la radio et le cinéma, jusqu’aux réseaux sociaux » Définition qui donne son poids à l’éventail de formations qu’elle implique à l’ère du papier, de l’audio-visuel et du numérique.

Quelles origines, quelle définition, quel rapport avec les autres littératies, quels enjeux ? Pour mieux comprendre la notion, voici quelques textes récents : Translittératie et compétences médiatiques (1)