background preloader

Notion de schème

Facebook Twitter

Quelques définitions et citations à propos des compétences. Les compétences, qu'est ce que c'est? par Gérard Vergnaud. Forme opératoire et forme prédicative de la connaissance La plus grande partie de nos connaissances se situent dans nos compétences, souvent de manière implicite, voire inconsciente.

Les compétences, qu'est ce que c'est? par Gérard Vergnaud

C'est ce qu'on peut appeler " la forme opératoire de la connaissance ", celle qui permet d'agir en situation. Elle ne s'oppose pas aux connaissances académiques classiquement transmises par l'école et l'université, mais il existe un décalage parfois impressionnant entre ce qu'une personne peut faire en situation, et ce qu'elle est capable d'en dire. La forme opératoire de la connaissance est en général plus riche, plus subtile, que " la forme prédicative ", celle qui énonce les propriétés et les relations des objets de pensée. Eroditi.free.fr/Enseignement/DDML3S1_08-09/DDML3S1_C3_champs-conceptuels.pdf.

Présentation Notion. "Un schème est la structure ou l'organisation des actions telles qu'elles se transfèrent ou se généralisent lors de la répétition de cette action en des circonstances semblables ou analogues" (La psychologie de l’enfant, p. 11).

Présentation Notion

"Le schème d'une action n'est ni perceptible (on perçoit une action particulière mais non pas son schème) ni directement introspectible et l'on ne prend conscience de ses implications qu'en répétant l'action et en comparant ses résultats successifs" (Etudes d’épistémologie génétique, volume 14, p. 251). "Nous appelons schèmes sensori-moteurs les organisations sensori-motrices susceptibles d'application à un ensemble de situations analogues et témoignant ainsi d'assimilations reproductrices (répétition de mêmes activités), récognitives (reconnaître les objets en leur attribuant une signification en fonction du schème) et généralisatrices (avec différenciations en fonction de situations nouvelles)" (Etudes d’épistémologie génétique, volume 2, p. 46). Schème (philosophie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Schème (philosophie)

Un schème (du grec σχῆμα (skhêma) "esquisse") est, dans la philosophie d'Emmanuel Kant, un procédé ou moyen par lequel un concept pur devient effectif par l'implication d'une intuition. Selon Kant, il est possible de distinguer : Le schème de la quantité est le nombre.Le schème pur de la réalité est sensation et renvoie à ce dont le concept implique une existence dans le temps.Le schème de la substance est la permanence du réel dans le temps.Le schème de la cause est la succession réglée;Le schème de la communauté est la simultanéité réglée.Le schème de la possibilité est l'accord de la synthèse des représentations avec les conditions du temps.Le schème de la nécessité est l'existence en tous temps. Jean Piaget. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean Piaget

Pour les articles homonymes, voir Piaget. Portrait de Jean Piaget Jean William Fritz Piaget, né le à Neuchâtel en Suisse et mort le à Genève, est un biologiste, psychologue, logicien et épistémologue suisse connu pour ses travaux en psychologie du développement et en épistémologie à travers ce qu'il a appelé l'épistémologie génétique (ou structuralisme génétique). L'éclairage qu'il apporte sur l'« intelligence », comprise comme une forme spécifique de l'adaptation du vivant à son milieu, sur les stades d'évolution de celle-ci chez l'enfant et sa théorie de l'apprentissage exerceront une influence notable sur la pédagogie et les méthodes éducatives[1].

Biographie[modifier | modifier le code] Il est le fils aîné d'Arthur Piaget (1865-1952), professeur de littérature médiévale, et de la française Rebecca Jackson[2] (1872-1942), fille de William Fritz Jackson (petit-fils de James Jackson). Théorie générale[modifier | modifier le code] Estimations : Schème (psychologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Schème (psychologie)

Le schème est une structure ou organisation des actions telles qu'elles se transforment ou se généralisent lors de la répétition de cette action en des circonstances semblables ou analogues[1]. Il s'agit d'un noyau ou squelette de savoir-faire, adaptable à un grand nombre de situations. Gérard Vergnaud. La didactique des mathématiques française doit énormément à Gérard Vergnaud, le théoricien « critique » français qui, à l’interne, a le plus œuvré à contrebalancer la pesée des théoriciens « utopiques », et qui, à l’externe, a énormément fait pour indiquer des liens possibles entres ces nouvelles théories et celles qui avaient cours ailleurs.

Gérard Vergnaud

Travail théorique utopique, travail théorique critique dans le champ des didactiques. Si travailler la théorie est nécessaire ne serait-ce que pour mettre de l’ordre dans le foisonnement des idées, des travaux, des expériences et des observations, il y a au moins deux manières pour un chercheur d’y contribuer. Soit il élabore un cadre personnel dans l’idée de reconsidérer le champ en son entier, espérant par là qu’un nouvel ordre s’impose. Cette modalité de recherche a une visée formalisante, et les mathématiciens y sont particulièrement à l’aise. Pour simplifier le propos, donnons-lui le nom de travail théorique utopique. Diplomas Career in CNRS.