background preloader

Mathieu08390

Facebook Twitter

Le jeu de l'enfant et la construction sociale de la réalité. L’enfance de la sociologie La sociologie a-t-elle quelque chose à dire sur l’enfant et l’enfance ? Elle ne s’y intéresse en fait que très peu, y compris les sociologies de l’éducation et de la famille (Duru-Bellat, 1992 ; Montandon, 1997 ; Sirota, 1998). Et, lorsqu’elle le fait, c’est en considérant l’enfant comme cible de l’action éducative, pédagogique, socialisatrice (Sirota, 1993 ; Montandon, 1997). Pour le sociologue (particulièrement en France), l’enfant en tant que tel n’existe pas ; il est un être en devenir, un adulte en gestation : le monde social se produit et se reproduit par l’intermédiaire de ce chaînon traité comme une « boîte noire ».

L’enfant relève principalement de la psychologie du développement (Brougère, 1997). Jeux et activités ludiques L’univers des jeux et des jouets se prête particulièrement à une sociologie de l’enfance. 1. 2. La socialisation. L'importance du jeu. Le jeu est fondamental pour le bien-être et le développement de tout enfant. Quand les enfants jouent, ils développent leurs habiletés sur plusieurs plans. Ils réfléchissent, résolvent des problèmes, s’expriment, bougent, coopèrent, font appel à leurs impressions et exercent leur conscience morale.

Apprendre grâce au jeu Au cours des premières années de leur vie, les enfants explorent ou jouent en faisant les mêmes choses encore et encore. Les bébés, par exemple, vont saisir des blocs, les manipuler et les porter à leur bouche. Les tout-petits vont construire des tours avec leurs blocs simplement pour les faire tomber. Cet entraînement répété leur permet d’apprendre et de développer leur confiance en eux. Pour les tout-petits, le jeu est une façon naturelle d’apprendre. Jouer, c’est aussi joindre l’utile à l’agréable.

Jouer à faire semblant En grandissant, les enfants jouent à faire semblant et montrent ce qu’ils savent. Le jeu est très important pour le développement de l'enfant. Tête à Modeler a été créé par de jeunes parents qui se posaient 1000 questions sur l’éducation de leurs enfants sans toujours savoir où et à qui s’adresser pour trouver des réponses qu’il s’agisse d’outils ou d’activités pour les aider à grandir et à s’épanouir. De là est née la motivation de créer un site riche en conseils, informations et idées créatives visant à contribuer au développement de nos petits. En particulier, que l’on soit parents ou grands-parents, nous sommes nombreux à rechercher des activités pour stimuler nos enfants ou petits-enfants alors qu’ils sont, nous le savons tous, très attirés par la télévision ou les consoles… Proposer aux enfants d’autres activités que la télévision ou la console Nous nous sommes interrogés quant à savoir si télévision + consoles contribuent ou non au développement de nos petits ?

C’est pourquoi nous avons interrogé des professionnels de l’enfance. . « Télévision autant que consoles mettent l’enfant dans une situation de grande passivité. L'intérêt du jeu pour les enfants de maternelle. La plupart des jeux de « société », par le respect des règles qu’ils imposent et par les relations entre joueurs qu’ils induisent, favorisent la communication et permettent une entrée efficace dans la socialisation. Certains jeux sont instructifs : ils couvrent de nombreux sujets comme la nature ou les enfants du monde et peuvent faire appel à des connaissances scolaires très variées : langage, lecture, nombres et calcul, topologie et géométrie, histoire.

Certains sont éducatifs et font essentiellement appel à la compréhension, la rapidité ou la mémoire. Dans le cadre des loisirs, les moments de jeu sont une occasion unique de distraction, de plaisir et d’échanges. Dans le cadre scolaire, le jeu est un moyen pédagogique reconnu. Toute situation de jeu permet d’« apprendre à vivre ensemble » et favorise l’apprentissage du langage car elle est source d’argumentation, d’explicitation et d’évocation. Sur les jeux peuvent s’appuyer les apprentissages relevant de tous les domaines d’activités.

Pourquoi jouer en famille est-il indispensable. Dès la naissance, le jeu apparaît comme une activité aussi spontanée qu’essentielle pour le bébé. Le bébé joue d’abord avec son corps, sa voix, puis tout doucement commence à s’intéresser aux autres. La notion de jeu s’apparente à celle de découverte mais il a aussi besoin de partager ses découvertes avec les adultes qui l’entourent. Tous ces moments de jeu sont propices au développement du lien entre l’enfant et son parent. De même lorsque l’adulte s’ouvre à l’univers de l’enfant, se met à son niveau, il met en place des moments de complicité qui tisseront sa relation de parent. Il n’est pas nécessaire à cet âge d’introduire des jeux compliqués et complexes, le jeu peut prendre la forme de chatouilles sur le ventre, de cache-cache derrière les mains… Toute activité peut être propice à un moment de jeu, d’échange et de plaisir. D’égal à égal Le jeu permet à chaque membre de la famille (parent/frère/soeur) de découvrir une facette insoupçonnée du caractère de l’autre.

La transmission.