A lire

Facebook Twitter

Fondamentaux de la stratégie, par Pierre Lacoste - Seconde parti. ... / ...

Fondamentaux de la stratégie, par Pierre Lacoste - Seconde parti

Pour la première partie de cet article, voir : Fondamentaux de la stratégie, par Pierre Lacoste - Première partie - Entre prospective et géopolitique Les stratégies se déploient dans le temps et dans l’espace. La démarche prospective vise à étudier le passé pour discerner des invariants et des tendances lourdes ; à analyser les données du présent pour surveiller les « faits porteurs d’avenir » ; et à proposer, pour le futur, des visions volontaristes sur des avenirs « souhaitables » et sur ceux qui sont « inacceptables » à l’aune des drames du XXe siècle et des plus abominables pratiques de l’histoire de l’humanité.

La géopolitique moderne, depuis qu’elle est débarrassée des dérives idéologiques du temps des nazis, offre désormais des visions élargies de la géographie en intégrant les acquis des sciences sociales, en particulier ceux de l’histoire. Enfin, il mentionne les nostalgiques du « grandisme ». Pires aventures des grands « perturbateurs » de l’histoire... (5) Cf. . (7) Cf. Techniques de l'influence. La notion d’influence recouvre à la fois une faculté psychologique (celle que possèdent certains de convaincre ou de susciter l’imitation, de changer un caractère ou un comportement), puis une catégorie sociologique (l’influence des médias, des intellectuels, les groupes et réseaux dits justement d’influence…), mais c’est aussi une forme politique du pouvoir (l’influence est alors ce qui ne ressort pas aux relations d’autorité, de violence ou de contrat et qui, néanmoins fait agir les hommes).

Techniques de l'influence

C’est même une méthode géopolitique (l’influence s’oppose alors à la puissance en tant que capacité qu'ont certains acteurs internationaux de susciter un soutien ou une approbation hors de leurs frontières, ou de peser sur la décision d’un autre acteur). Ajoutons que l’influence est une tête de Janus : une de ses faces ne regarde que vers l’apaisement. Rayonner : l’influence est alors affaire de prestige, imitation ou admiration. Gestion de risques et légitimité des élites - Fondation Copernic. La Serbie. SERBIE.

La Serbie

La crise a accentué les faiblesses structurelles de l’économie serbe, mais elle a aussi mis en lumière l’insuffisance des réformes (mal menées, inachevées ou non encore commencées), ainsi que les faiblesses institutionnelles qui persistent. LA tempête financière de l’automne 2008 a sévèrement frappé la Serbie. Les entrées abondantes de capitaux se sont taries, et ont peu de chances de rétablir leurs niveaux d’avant-septembre 2008. Pourtant, son économie en dépend fortement, car elles avaient, ces dernières années, compensé ses faiblesses structurelles. Par ailleurs, elles avaient alimenté la demande intérieure qui, en étant largement orientée vers les importations, a entraîné de forts déséquilibres extérieurs et une hausse rapide de l’endettement du pays. Une économie durement touchée par la crise Signalons que durant les cinq premiers mois de l’année 2009, la dette extérieure du pays a été légèrement réduite, de 1,9 %, par rapport à son niveau du 31 décembre 2008.

Nom. Une presse subventionnée peut-elle être indépendante ? Lobby pre. Dans une démocratie, la presse, les médias représentent le quatrième pouvoir après les pouvoirs judiciaire, exécutif et législatif.

Une presse subventionnée peut-elle être indépendante ? Lobby pre

Par son influence sur l’opinion publique, en hiérarchisant les faits importants, par son rôle de médiateur de l’information, la presse constitue un rouage essentiel des démocraties. Spiil dating Depuis peu, les sites d’informations sur Internet sont également éligibles à un fonds qui leur est dédiées : le SPIL. Au total, le montant des subventions pour la presse en ligne se monte à 20 millions d’euros par an pendant trois ans. La galette n’a pas de fève mais elle pèse un montant essentiel pour des sites de presses en ligne qui n’ont pas trouvé leur modèle économique et qui peine à assurer les dépenses qui sont inhérentes à leur fonctionnement.

Dessin tiré du site d'informations locales Dijoscope.com. Lite, les ressources et l’intelligence conomique - Blogs Mar. Quelque chose changerait-il en France ?

lite, les ressources et l’intelligence conomique - Blogs Mar

Les réactions ont abondé après mon billet sur « Matières premières et intelligence économique ». Les mêmes interrogations se sont imposées dans la série de questions qui a suivi une comparaison des marchés des métaux précieux et de l’uranium que j’ai livrée à des consommateurs récemment. Est-ce la fin d’une méthode qui a souvent écarte de la stratégie industrielle les risques liés aux ressources naturelles ? En effet, au cours de cette réunion, après avoir rappelé que dans le domaine des ressources naturelles la rareté est une notion qui ne devrait pas quitter celle du temps qui passe, et que seule la stratégie compte (les matières stratégiques parfois ne sont pas rares, les matières rares parfois ne sont pas stratégiques, et tout cela évolue dans le temps), j’ai formulé que la mise en œuvre d’une politique industrielle ici, l’état planificateur et centralisateur là-bas, nécessitent un adossement à une solide doctrine matières premières.