background preloader

Articles sur la nation

Facebook Twitter

Réflexions sur la nation

NATION ? – État d’urgence et déchéance de nationalité. Chaque semaine dans « Nation ?

NATION ? – État d’urgence et déchéance de nationalité

(chronique) », Maryse Emel présente des essais ou des œuvres, des intellectuels ou des artistes qui nous permettent de repenser nos manières de vivre ensemble au XXIe siècle. Paul-Henri Thiry d'Holbach, Essai sur l'art de ramper à l'usage des courtisans, 1764, Librio, Philosophie, 2014, lu par Maryse Emel - oeil de minerve ISSN 2267-9243. Paul-Henri Thiry d'Holbach, Essai sur l’art de ramper à l’usage des courtisans, 1764, Librio, Philosophie, 2014.

Paul-Henri Thiry d'Holbach, Essai sur l'art de ramper à l'usage des courtisans, 1764, Librio, Philosophie, 2014, lu par Maryse Emel - oeil de minerve ISSN 2267-9243

Le Baron d’Holbach entreprend de faire le portrait des Courtisans et de leur enseigner l’art de ramper. Au renard de Machiavel il va substituer l’image du serpent, qui a pour caractéristique de glisser, et d’être de ce fait insaisissable. Articles et recensions philosophiques de Maryse Emel parus dans la presse. C’est à la façon des peintres de paysage que François Jullien nous présente son archipel, aux éditions MSH, collection « L’Archipel des idées », une nouvelle collection nous invitant à découvrir une pensée, un monde, un auteur.

Articles et recensions philosophiques de Maryse Emel parus dans la presse

La « radicalisation » est un processus de compensation sociale et affective qui ne se confond pas nécessairement avec le terrorisme. Claude Obadia, Kant Prophète? Éléments pour une europhilosophie, Ovadia, lu par Maryse Emel - oeil de minerve ISSN 2267-9243. Claude Obadia, Kant Prophète?

Claude Obadia, Kant Prophète? Éléments pour une europhilosophie, Ovadia, lu par Maryse Emel - oeil de minerve ISSN 2267-9243

Éléments pour une europhilosophie, Ovadia, 2013, 172 pages. Claude Obadia, dans son récent essai (préfacé par Alexis Philonenko) Kant Prophète ? Éléments pour une europhilosophie, propose une lecture des trois Critiques de Kant, qui ne saurait être achevée, comme il l’écrira en conclusion. Il y associe les Opuscules sur l’histoire, que bien souvent on considère comme mineurs. Le projet consiste aussi à montrer que les trois Critiques ne sont pas séparables de l’histoire. Sandra Aube, Thierry Kouamé, Éric Vallet, Lumières de la sagesse, Écoles médiévales d'Orient et d'Occident, lu par Maryse Emel - oeil de minerve ISSN 2267-9243. C’est, entre autre à retracer le voyage dans le temps et l’espace, des savants, des manuscrits et des livres, de la figure du Maître, de la Grèce à l’Occident en passant par l’Orient que nous convie ce catalogue : « Lumières de la sagesse.

Sandra Aube, Thierry Kouamé, Éric Vallet, Lumières de la sagesse, Écoles médiévales d'Orient et d'Occident, lu par Maryse Emel - oeil de minerve ISSN 2267-9243

Ecoles Médiévales d’Orient et d’Occident ». Jean Salem, "Élections, piège à cons ?", Flammarion, 2012. Lu par Maryse Émel - oeil de minerve ISSN 2267-9243. Pour un droit à l’écœurement… C’est ce qu’écrit Jean Salem dans un pamphlet au ton vivifiant et sans compromis, "Élections, Piège à cons ?

Jean Salem, "Élections, piège à cons ?", Flammarion, 2012. Lu par Maryse Émel - oeil de minerve ISSN 2267-9243

", paru en 2012. En continuité de son travail philosophique, ce dernier a écrit ce texte polémique, à destination du grand public, afin de souligner les limites du droit de vote universel. Certes le ton est plus proche du discours idéologique, que du discours rationnel de la philosophie, mais il a pour ambition de donner à réfléchir au plus grand nombre. D’une certaine façon ce texte fait la démonstration qu’on ne s’adresse au nombre que par voie idéologique. Barbara Cassin, L'archipel des idées, Revues / Collections : L'archipel des idées Editions de la Maison des sciences de l'homme lu par Maryse Emel - oeil de minerve ISSN 2267-9243. L’Archipel des idées…la nouvelle collection de la Maison des sciences de l’Homme, présente l’Archipel des idées de Barbara Cassin. « La démystification de la donation ontologique produit un décloisonnement des genres du logos » [i] « « Tout coule » dans le monde des enrhumés comme dans celui des parlants » [ii] Un vrai pari que de présenter cet ouvrage.

Barbara Cassin, L'archipel des idées, Revues / Collections : L'archipel des idées Editions de la Maison des sciences de l'homme lu par Maryse Emel - oeil de minerve ISSN 2267-9243

Un archipel a de multiples entrées. Sagesse des contes soufis, par Oscar Brenifier et Isabelle Millon, Editions Eyrolles, 2013, lu par Maryse Emel - oeil de minerve ISSN 2267-9243. Philosopher pour les deux auteurs, c’est se dispenser de la connaissance et de tout rapport à l’exercice quotidien de la philosophie.

Sagesse des contes soufis, par Oscar Brenifier et Isabelle Millon, Editions Eyrolles, 2013, lu par Maryse Emel - oeil de minerve ISSN 2267-9243

La dernière fable permet de ressaisir le sens de cette proposition, et d’en mesurer les enjeux. Un roi qui a des idées généreuses s’en voit victime et finit par y renoncer. Ce sont des expériences personnelles et non la réflexion qui le conduisent à rejeter ses a aprioris favorables au peuple. En effet il souhaite donner au peuple une instruction. Le soufi va l’amener à comprendre qu’il vaut mieux renoncer aux grands idéaux et en rester à la tradition. Entreprendre un travail sur les contes soufis suppose un minimum de présentation du soufisme, cette branche de l’Islam, refusant légalisme et lettrisme, lui préférant un certain mysticisme.

Pourtant ramener le soufisme à la philosophie ne va pas de soi. Antonin Wiser : Vers une langue sans terre. Adorno et l’utopie de la littérature. Editions MSH, collection Philia, 2014 lu par Maryse Emel - oeil de minerve ISSN 2267-9243. « Il faut être absolument moderne » Rimbaud « L’utopie habite le regard qui, au sein du monde, distingue les fissures dans les choses – ce regard, capable au plus haut point de différenciation, qu’Adorno nommera expérience. » p.32 Si ce texte est en dialogue avec Marx du fait d’un ensemble de désaccords théoriques, esthétiques et politiques, sur le rejet par ce dernier de l’utopie, il rejette en revanche complètement la position de Heidegger en montrant le contresens de ce dernier à propos d’Hölderlin et de la poésie.

Antonin Wiser : Vers une langue sans terre. Adorno et l’utopie de la littérature. Editions MSH, collection Philia, 2014 lu par Maryse Emel - oeil de minerve ISSN 2267-9243

Radicalisation, par Farhad Khosrokhavar, Éditions MSH, collection Interventions, 2014 lu par Maryse Emel - oeil de minerve ISSN 2267-9243. La « radicalisation » est un processus de compensation sociale et affective qui ne se confond pas nécessairement avec le terrorisme.

Radicalisation, par Farhad Khosrokhavar, Éditions MSH, collection Interventions, 2014 lu par Maryse Emel - oeil de minerve ISSN 2267-9243

Pour Farhad Khosrokhavar, auteur de l’essai Radicalisation, récemment publié aux éditions MSH (collection Interventions), il s’agirait d’une « perception » de la violence et de son interprétation selon des axes idéologiques. Et, dans cette perspective, le jihadisme pourrait être interprété comme l’héritier des mouvements anarchistes et d’extrême-gauche des XIXe et XXe siècles. La philosophie islamique ou la généalogie de la raison. Une affirmation inaugure le livre d’U. Rudolph, La philosophie islamique. Le titre de l’ouvrage est posé, et l’association du religieux à la philosophie semble aller de soi.

La possibilité d’une autonomie du philosophique dans les pays arabes et perses n’est pas questionnée, ou du moins pas avant le XXe siècle, comme le soulignent les dernières pages du livre . L’auteur présente progressivement, dans une galerie de portraits, ceux qu’il nomme sans hésiter des « philosophes musulmans » soulignant ainsi une rencontre entre la raison et la foi et l’absence de doute quant à la dimension philosophique de leurs travaux. Optimisme de la pensée qui tient ensemble ce que l’obscurantisme sépare, ou oubli d’une tradition qui les sépare, considérant la nécessité d’une distinction, inaugurée par Al-Razi au IXe-Xe siècle, mais dont le portrait qu’en dresse U.

À moins que ce livre ne se lise autrement. Regards sur la Nation. Loin de moi l’idée de vouloir résoudre en un simple article la question de la nation. Cela serait bien présomptueux. Cependant le problème qu’elle soulève éclaire d’un nouveau jour, sous forme de « constellation » pour citer Walter Benjamin, des difficultés actuelles dont le présent travail cherche à rendre compte. Volonté de vérité. Le parti pris d’Ali Benmakhlouf est de laisser parler les philosophes arabes, d’éviter ainsi les propos généraux, et de montrer ce qu’ils ont laissé comme héritage à la philosophie. Ce ne sont pas que des héritiers.

La question n’est pas tant de lister ce qu’ils ont traduit, que de comprendre que leurs commentaires de l’héritage grec, sera leur véritable testament. Peu importe s’ils ont bien ou mal traduit les philosophes grecs : ce qui importe c’est la pensée que ces rencontres avec la Grèce ont fait surgir. On peut se tromper, ce qui gêne c’est de s’entêter dans ses erreurs. Des préjugés qui occultent de nombreux travaux sur la logique. L’exil de Barbara Cassin. « Depuis leur tout jeune âge, exercés à amasser, à acquérir, ils ne peuvent voir un objet sans le planter immédiatement chez eux, et cela se fait machinalement » Bégayer pour inventer. « C’est dans le ciel et grâce aux étoiles que les nomades trouvent leur chemin. » Séloua Luste Boulbina ne manie pas la langue comme une académicienne.

Elle n’expose pas de grands principes, même si elle invente des concepts. L’invention n’a rien de mécanique. Elle compose plutôt telle une musicienne avec le rythme de sa pensée, fluide, circulant entre les discours pontifiants qu’elle ne supporte pas. Le non-lieu des exilés. Les Roms ou la cristallisation de toutes les peurs. Les Roms ou la cristallisation de toutes les peurs [jeudi 16 juillet 2015 - 11:00] Les sujets de la nation. Les sujets de la nation. Epépé ou la perte de soi. En quittant sa maison, son pays, Budaï a tout perdu. Il s’est perdu. Quand l’écriture rencontre l’exil. Sandor Maraï est né en Hongrie en 1900. Son œuvre fut censurée à la fin des années 40. Il s'est suicidé d'une balle dans la tête en 1989, dans sa maison en bois de Californie, au moment où l'on exhumait son œuvre.

Quitter son pays Il est parti de son pays. Après un bref passage en Allemagne, où sa figure d’exilé lui apparaît avec toute sa violence, il arrive à Paris. DOSSIER – La Nation dans tous ses États. DOSSIER – La Nation dans tous ses États [jeudi 04 juin 2015 - 13:00] Depuis ce qu’il est convenu d’appeler « Charlie », la nation est au premier plan. Elle fait d’ailleurs partie du programme d’histoire au concours d’entrée à l’Ecole Normale Supérieure. L’extrême-droite, Martel en tête. L’islamophobie ambiante a remis au goût du jour la bataille de Poitiers, menée par Charles Martel. Si Charles Martel n’appartient pas au Panthéon des héros nationaux, ce que Pierre Nora appelle « le roman national », l’extrême-droite en fait un héros raciste et islamophobe attaché non à l’union nationale, mais à un nationalisme exclusif. RENCONTRE – Avec Jean Baubérot, Céline Béraud et Philippe Portier. RENCONTRE – Avec Jean Baubérot, Céline Béraud et Philippe Portier. ENTRETIEN - Subvertissons la pensée ! - avec Ghaleb Bencheikh.

ENTRETIEN - Subvertissons la pensée ! - avec Ghaleb Bencheikh [lundi 28 septembre 2015 - 08:29] Ghaleb Bencheikh se définit comme « apprenti-philosophe ». Plutôt que de présenter ses titres – et ils sont nombreux – il préfère l’humilité de la pensée. Quand l’écriture rencontre l’exil. Résister est un droit souverain. Ce bref tour d’horizon attend une conclusion. Quand le désir devient écho de soi. La laïcité : un obstacle au jugement et à la nation. Petit précis de vocabulaire.

DOSSIER – En finir avec les préjugés sur l’islam. Repenser la stratégie contre le Califat. ANALYSE – L’athée nous interroge. ROMAN – « Musulman » de Zahia Rahmani. REVUE – Humoresque : Le rire du pauvre. NATION ? – La démocratie en chantier, avec L. Hansen-Løve et C. Tomei. NATION ? – Contre un certain féminisme, avec Peggy Sastre. NATION ? – Contre un certain féminisme, avec Peggy Sastre. NATION ? « Ils ont choisi de tuer », avec Nathalie Paton.

NATION ? La danse, seuils et passages : Véronique Frélaut chorégraphe. NATION ? La violence au coeur du dépérissement de la nation. NATION ? Faire du théâtre populaire ?, avec M.-J. Malis. NATION ? Salafistes, de F. Margolin et L. Ould Salem. Schopenhauer, L’Art d’avoir toujours raison, Mille et une nuits, 2003, lu par Maryse Emel - oeil de minerve ISSN 2267-9243.