background preloader

Vygotski

Facebook Twitter

Vygotski - Pensée et langage. Vygotski - Pensée et langage. Le développement de l'enfant ne procède pas de l'individuel vers le social, mais du social vers l'individuel.

Vygotski - Pensée et langage

Telle est l'une des thèses développées par Vygotski et qui, soixante ans après, sert de fondement à de multiples recherches contemporaines. Quels rapports la pensée et le langage entretiennent-ils? C'est à cette interrogation majeure que le psychologue russe Lev Vygotski s'est efforcé de répondre dans son ouvrage, Pensée et Langage, paru en 1934 à Moscou. Fruit d'une dizaine d'années de recherches que Vygotski a menées avec son équipe, ce livre qui vient d'être réédité en français (1) est aujourd'hui considéré par certains comme l'un des plus importants ouvrages de psychologie du siècle, après avoir été longtemps ignoré (voir encadré p. 43). Pensée et Langage est un gros ouvrage de plus de 500 pages, divisé en 7 chapitres de longueur très inégale. Vers le langage intérieur Jean Piaget et Vygotski ont deux interprétations radicalement différentes de cette évolution.

De Piaget à Vygotski. L'apprentissage de la grammaire. Dans ce texte, Vygotski illustre par l’exemple de la grammaire la « loi générale » selon laquelle l’enseignement scolaire s’adresse chez l’enfant à des fonctions psychiques encore « immatures », que cet enseignement a justement pour fonction et pour effet de développer.

L'apprentissage de la grammaire

En ce qui concerne l’apprentissage de la grammaire, dont l’utilité n’apparaît pas immédiatement, Vygotski montre en quoi celui-ci permet le développement d’un rapport conscient et volontaire avec la langue parlée : ainsi les savoir-faire acquis de manière spontanée lors de l’apprentissage de la langue parlée deviennent peu à peu l’objet d’une prise de conscience réfléchie par l’élève, ce qui donne à l’enfant « la possibilité d’accéder à un niveau supérieur dans le développement de son langage ».

Ce fait est confirmé encore par d'autres recherches : l'apprentissage de l'arithmétique, de la grammaire, des sciences naturelles, etc., ne commence pas au moment où les fonctions correspondantes sont déjà parvenues à maturité. Langage écrit et réflexivité de la pensée. Vygotski s’interroge ici sur les différences souvent constatées entre l’apprentissage de la langue orale et celui de la langue écrite, et les difficultés propres à ce dernier.

Langage écrit et réflexivité de la pensée

Ainsi, il conteste notamment l’idée selon laquelle l’apprentissage du langage écrit reproduirait dans son développement les étapes de l’apprentissage du langage oral, et, plus généralement, l’idée selon laquelle le langage écrit aurait pour principale fonction de reproduire la parole : plus fondamentalement, savoir écrire consiste à s’élever à un rapport plus abstrait, plus conscient et plus volontaire au langage en général, et ainsi à « prendre conscience du processus même de la parole ».

Pourquoi le langage écrit est-il difficilement maîtrisé par l'écolier et moins développé chez lui que le langage oral au point que la différence d'âge linguistique entre les deux aspects du langage peut être de six à huit ans à certains stades de l'apprentissage scolaire? Vygotski - Idées maîtresses. Idées maîtresses Les capacités d’acquisition sont fortement déterminées par l’hérédité mais cette acquisition dépend également des interactions avec l’environnement social.

Vygotski - Idées maîtresses

Vygotski rejoint les conceptions constructivistes (Piaget) de l’apprentissage considérant celui-ci comme une construction active de connaissances, construction qui s’élabore dans le milieu physique mais plus encore peut-être, et ceci le distingue de Piaget, dans le milieu social de l’individu Étude de l’appropriation des outils culturels. Selon Vygotski, il y a d’une part, les outils culturels qui constituent un prolongement de l’activité cognitive de l’individu ("artefact" : même si Vygotski n’utilise pas ce terme) et d’autre part, les outils culturels que l’individu va intérioriser et qui transformeront sa manière de « penser » (langage parlé et écrit, mathématiques, etc.).

Analyse des documents Les extraits notés (1) sont issus du premier document de référence (Unesco- intitulé « Vygotsky 1 ») Inné & Acquis. Pensée verbale et langage égocentrique. Par langage égocentrique, Vygotski (1997a) désigne le fait d’accompagner à haute voix une action ou une intention d’action dont la résolution implique une difficulté psychologique.

Pensée verbale et langage égocentrique

Le langage est donc un moyen auxiliaire, médian, à la résolution d’une contrainte d’agir dans l’incertain, et notamment dans le cas des actes mentaux comme se souvenir, choisir, comparer, … La langage et la pensée se rejoignent pour créer ce que Vygotski appelle la sphère de la pensée verbale, elle se réalise sous des formes extériorisées, mais se manifeste encore en langage intérieur. Cette forme de langage est particulièrement significative lors de difficultés rencontrées par les enfants au cours d’une action nouvelle ou complexe. Ainsi, l’enfant accompagne ses gestes avec une sorte de monologue.

Ce même langage est utilisé lors des jeux de situations. Ce langage égocentrique occupe une place fondamentale dans les travaux de Vygotski. L'oeuvre de Vygotski. Vygotsky, une théorie du développement et de l'éducation. Concepts quotidiens - concepts scientifiques : réflexions sur une hypothèse de travail. Dans la Signification historique de la crise en psychologie, Vygotski, après avoir discuté les thèses de Husserl et de ses continuateurs, conclut que pour sa part le psychisme qu’il étudie est une réalité de ce monde et qu’à ce titre, comme toute réalité, elle relève de la méthode expérimentale.

Concepts quotidiens - concepts scientifiques : réflexions sur une hypothèse de travail

La psychologie de Vygotsky et la pédagogie de la situation-problème.