background preloader

Form Pro

Facebook Twitter

Paris tente de réduire la marche entre le bac pro et le BTS. L'académie de Paris n'a pas attendu le rapport de Christian Lerminiaux sur la poursuite d'études des bacheliers professionnels, remis le 13 novembre 2015, pour mettre l'accent sur la liaison bac pro-STS.

Paris tente de réduire la marche entre le bac pro et le BTS

À la mi-novembre, pour la troisième année consécutive, le lycée Verlomme, dans le 15e arrondissement, à Paris, a accueilli pendant une semaine dans ses STS (sections de techniciens supérieures) près de 115 futurs bacheliers venus de quatre lycées professionnels du secteur, tous triés sur le volet et, pour certains, dès la fin de la classe de première. En ce vendredi après midi ensoleillé de novembre, Sébastien Begey, inspecteur de l'éducation nationale, qui pilote le dispositif bac pro-STS pour l'académie de Paris, fait face à une vingtaine d'élèves de terminale. Cette rencontre vient clore une semaine passée en BTS assistant de gestion PME-PMI. Un temps normalement consacré au stage en entreprise.

"Qu'avez-vous particulièrement apprécié durant cette semaine ? " 3ème prépa-pro : un dispositif inefficace. 3ème prépa-pro : un dispositif inefficace. publié le 08/12/2015 à 15H41 par Attachée de presse Communiqué de presse n° 27 du 8 décembre 2015.

3ème prépa-pro : un dispositif inefficace.

Les formateurs des GRETA ne doivent pas être cantonnés aux CDD. Les formateurs des GRETA ne doivent pas être cantonnés aux CDD publié le 06/01/2016 à 15H59 par Attachée de presse Communiqué de presse n° 29 du 6 janvier 2016 Le conseil d’État a rendu un arrêt le 16 décembre 2015, rappelant que les agents de GRETA recrutés pour la mise en œuvre d'un programme de formation n'étaient pas concernés par le dispositif de transformation automatique de leur contrat en CDI au bout de six années de CDD.

Les formateurs des GRETA ne doivent pas être cantonnés aux CDD

Cette décision constitue un changement dans la jurisprudence qui peut contribuer à précariser certains personnels. Cependant, le fait qu'il ne soit pas obligatoire de transformer les CDD en CDI n'interdit pas de conclure des CDI. Au-delà, cet arrêt montre que pour permettre d'aller plus loin dans la sécurisation des personnels, des évolutions législatives restent nécessaires. Formation continue des adultes, GRETA : métiers et spécificités défendus par le Sgen-CFDT. Le bac pro face au cap difficile de la trentaine. Les bacs professionnels ont été créés en 1985, qu’est-ce qui a motivé cette décision ? Vincent Troger. La demande est partie de l’UIMM [Union des industries et métiers de la métallurgie], la puissante fédération patronale.

Les emplois dans les usines montaient en qualification, il fallait donc des ouvriers mieux formés. Or les bacheliers technologiques étaient de plus en plus nombreux à poursuivre des études supérieures. Les stages à l'université face à une inflation juridique. Actu | Relations entreprises Danièle Licata | Publié le Loi, décrets, arrêtés...

Les stages à l'université face à une inflation juridique

Nous assistons, depuis quelques années, à une inflation de textes juridiques sur les stages étudiants. Pourquoi ? Depuis 2006, les textes relatifs à l'encadrement des stages étudiants se sont multipliés à un rythme soutenu pour mettre fin à des abus si souvent décriés. Apprentissage en EPLE. Taxe d’apprentissage : après les trous, le colmatage. “Les établissements ont perdu en moyenne 30% de leurs revenus dans la nouvelle répartition de la taxe d'apprentissage.”

Taxe d’apprentissage : après les trous, le colmatage

C'est le constat fait par Didier Guinaudie, le délégué général d'ASP, un organisme collecteur de la taxe d'apprentissage (115 millions d'euros de collecte en 2014), sur les 500 établissements d'enseignement catholique qui constituent ses adhérents. Les raisons de la perte : "Sur 100 € versés par une entreprise, détaille-t-il, les Régions percevront désormais 51 €, contre 42 € auparavant ; les CFA 26 €, montant égal aux années passées ; et les lycées et établissements 23 €, contre 32 € auparavant. Et si on regarde à une échelle encore plus fine, les grands perdants de la réforme sont les formations professionnelles hors apprentissage.” Et parmi les plus touchés : les diplômes de niveaux I et II (bac+5 et bac+4).

CPF : le rythme de validation des dossiers s'accélère - Localtis.info - Caisse des Dépôts. Apprentissage en berne : le Medef en appelle à Manuel Valls. Apprentissage - Formation professionnelle/Apprentissage. Actualités - Faites découvrir l'apprentissage à vos élèves. Veille et Analyses de l'ifé. Continuum -3 +3 : quid des bacheliers de la voie professionnelle. Cet article fait suite à celui de Laure Endrizzi qui relate notre audition par une mission d’information de l’Assemblée nationale sur l’articulation entre enseignement secondaire et enseignement supérieur.

Continuum -3 +3 : quid des bacheliers de la voie professionnelle

J’ai apporté un éclairage particulier, celui du devenir des bacheliers professionnels. L’enseignement professionnel initial est présent dans tous les systèmes éducatifs, au moins en Europe, mais il prend des formes variées selon les pays. Le caractère national de l’enseignement professionnel est beaucoup plus marqué que pour l’enseignement général, ce dernier étant plus homogène d’un pays à l’autre, malgré des différences notables comme l’a expliqué Laure Endrizzi. Le guide de la réforme de la formation professionnelle. Droit au retour en formation initiale pour les 16-25 ans : publication des décrets relatifs à la durée complémentaire de formation qualifiante et à la formation des sortants sans qualification professionnelle.

Deux décrets d'application de la Loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République ont été publiés le 7 décembre au Journal officiel.

Droit au retour en formation initiale pour les 16-25 ans : publication des décrets relatifs à la durée complémentaire de formation qualifiante et à la formation des sortants sans qualification professionnelle

Ces décrets précisent les conditions du droit au retour en formation pour tous les jeunes de 16 à 25 ans qui sont sortis du système scolaire sans diplôme ou sans qualification professionnelle. Pour exercer ce nouveau droit, tout jeune, de 16 à 25 ans, sans diplôme, peut demander un entretien avec un représentant du service public régional d'orientation : pour exprimer cette demande, il peut appeler le numéro gratuit 0 800 12 25 00 (10h-20h) ou adresser une lettre, un mél ou se rendre dans un Centre d'Information et d'Orientation (CIO), une plate-forme de suivi et d'appui aux décrocheurs, une mission locale ou une agence Pôle emploi. Tous ces services participent au service public régional d'orientation, nouveau service mis en place au 1er janvier 2015 et coordonné par la région. 40 ans d'apprentissage à l'Education nationale.