background preloader

Enseignement Supérieur

Facebook Twitter

Alain Prochiantz, Collège de France : "Les choix budgétaires en matière de R&D publique et privée sont désastreux" Budget ESR présenté au CNESER le 17 décembre : la réaction du Sgen-CFDT. Alerté pourtant dès la rentrée de septembre par l’écrasante majorité des organisations représentatives des personnels et des étudiants sur l’urgence à faire face à une situation de plus en plus dégradée dans les établissements, le ministère revient cependant une fois encore devant le CNESER avec un budget en trompe-l’œil.

Budget ESR présenté au CNESER le 17 décembre : la réaction du Sgen-CFDT

Alors que la quasi-totalité des acteurs de l'enseignement supérieur et de la recherche chiffrent à plusieurs centaines de millions d’euros, voire à plus d’un milliard le besoin supplémentaire pour 2016, le ministère nous présente un budget en “augmentation”, dit-il, de 165 petits millions d’euros ! Université : des parcours toujours plus sinueux. Le budget 2016 met en danger le réseau des CROUS.

Le budget 2016 met en danger le réseau des CROUS publié le 28/10/2015 à 15H07 par Attachée de presse Communiqué de presse n° 20 du 28 octobre 2015 Le projet de loi de finances 2016 recèle deux mauvaises nouvelles pour le réseau des CROUS : une baisse d'un million d'euros des autorisations d'engagement et surtout une baisse de 50 millions d'euros des crédits de paiement.

Le budget 2016 met en danger le réseau des CROUS

En clair, les œuvres universitaires disposeront d'un peu moins d'argent pour assumer leur mission et surtout elles devront puiser davantage dans leur trésorerie pour le faire. Enseignement supérieur et recherche: un enjeu de société, un enjeu pour la CFDT. Présidence : Christine Barralis, maître de conférences à l’université de Lorraine, secrétaire fédérale du Sgen-CFDT.

Enseignement supérieur et recherche: un enjeu de société, un enjeu pour la CFDT

Intervenants invités : • Alexandre Leroy, président de la Fédération des associations générales étudiantes (Fage). • Guy Bories, vice-président de l’Association nationale pour l’apprentissage dans l’enseignement supérieur (Anasup). • Jean-Philippe Cassar, professeur, université de Lille - Sciences et Technologies, secrétaire fédéral du Sgen-CFDT. 11 h 00 - 11 h 30 Pause café 11 h 30 - 13 h 00 Table ronde n° 5 : « Les personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche : focus sur les fonctions supports ».

Présidence : Christophe Bonnet, ingénieur d’études, université de Paris 3, secrétaire fédéral du Sgen-CFDT. 13 h 00 - 14 h 00 Buffet (avec inscription obligatoire) 14 h 00 - 15 h 30 Clôture par Frédéric Sève, secrétaire général du Sgen-CFDT, et Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT. [SUP-RECHERCHE] #ESRJourneesCFDT Le @SgenCFDT et la @CFDT vous invitent les 4 et 5 février. Admission post-bac (APB) : de l'importance de relativiser. Etudiant.gouv, le portail d’informations et de services dédié à la vie étudiante. Le portail officiel de la vie étudiante, Etudiant.gouv.fr, en phase d’expérimentation depuis l’automne, est désormais accessible à tous.

Etudiant.gouv, le portail d’informations et de services dédié à la vie étudiante

Il devient l’adresse unique des étudiants pour amorcer leurs démarches administratives, qu’il s’agisse de demander une bourse, de chercher un logement (en cité U comme dans le privé), de consulter des annonces de jobs étudiants, ou encore de trouver un resto universitaire à proximité. Ce site avait été annoncé par François Hollande lors de la présentation du Plan national de la vie étudiante, le 1er octobre, lors du 60e anniversaire des Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (Crous).

Il permet au gouvernement de simplifier les services aux étudiants sans bourse délier : Etudiant.gouv rassemble des services préexistants et centralise des informations auparavant éparses. Lire aussi : Les meilleurs sites pour trouver son logement étudiant. Bachelier professionnel dans l'enseignement supérieur : la straNES fait fausse route ! StraNES : un rapport très – trop ? – consensuel. Alain Boissinot : "Il est urgent de recréer une culture commune entre lycées et université" D'après une étude réalisée par Opinionway pour LinkedIn, 3 jeunes sur 10 regrettent leur choix d'orientation, 22% se disent prêts à envisager une autre filière, et 25% se sont déjà réorientés au cours de leurs études.

Alain Boissinot : "Il est urgent de recréer une culture commune entre lycées et université"

Comment expliquez-vous que tant de jeunes disent avoir été mal orientés ? En France, nous avons tendance à réduire la question de l'orientation à celle de la politique d'orientation. Nous réfléchissons aux différents moyens de mieux informer les jeunes, mais le problème est beaucoup plus vaste. Il tient à l'architecture même du système éducatif. Les nouveaux étudiants mal préparés à l’entrée à l’université. Recevez nos newsletters : Dans un rapport publié lundi, le médiateur de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur pointe du doigt le manque d’accompagnement des nouveaux étudiants à l’entrée à l’université.

Les nouveaux étudiants mal préparés à l’entrée à l’université

Manque d’information et manque d’accompagnement à l’entrée à l’université conduisent au décrochage de nombreux étudiants au cours de leurs premières années à l’université, déplore le médiateur de l’Éducation national et de l’Enseignement supérieur dans son rapport annuel publié lundi. Universités: les BU en diète sévère. ADBU : « la réussite étudiante compromise, la recherche menacée » L’ADBU a récemment publié les conclusions de son enquête annuelle sur les dépenses documentaires des BU.

ADBU : « la réussite étudiante compromise, la recherche menacée »

Portant sur les chiffres de 2002 à 2014 et sur les budgets prévisionnels 2015, cette étude rassemble 72 établissements documentaires de tailles, de disciplines et de statuts différents. Cette enquête confirme les tendances remarquées depuis 2010 et souligne aussi une baisse globale des budgets documentaires sur les cinq dernières années (– 3,72 %, soit – 3 millions d’euros sur le seul panel de l’étude). De plus, si les dépenses concernant la documentation électronique ont augmenté de 50 % depuis 2010, les achats de périodiques imprimés ont baissé d’autant.

Enfin, la baisse des crédits (– 27,5 % en 5 ans, soit – 7 millions d’euros sur le seul panel de l’étude) entraîne une forte diminution d’achats d’ouvrages par les BU. Des universités traduisent leurs diplômes en listes de compétences, pour faciliter l’embauche. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Benoît Floc'h Que savent faire les étudiants lorsqu’ils sortent de l’université ?

Des universités traduisent leurs diplômes en listes de compétences, pour faciliter l’embauche

Quelles compétences peuvent-ils mettre en avant sur le marché de l’emploi ? Cette question centrale, longtemps négligée, est aujourd’hui au cœur de la réflexion de quelques établissements pionniers, à Saint-Etienne ou à Lille, par exemple. C’est aussi le cas de l’université Joseph-Fourier (UJF), à Grenoble, qui tenait, jeudi 25 juin, un séminaire sur ce thème. Depuis le printemps 2013, l’équipe de Joëlle Aubert, vice-présidente de l’UJF, a engagé un vaste chantier, en invitant enseignants-chercheurs, entreprises, étudiants et parents à participer aux travaux. Que valent les mentions au baccalauréat ? Les épreuves de rattrapage sont programmées jusqu’à vendredi 10 juillet.

Que valent les mentions au baccalauréat ?

Le point de vue de François Portzer, président du Syndicat national des lycées et collèges (Snalc) Lycées, baccalauréat, licence : enfin des idées neuves ? Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés. "Le lycée n'offre pas à tous les jeunes les armes nécessaires pour réussir de manière égale dans l'enseignement supérieur", a rappelé le député Émeric Bréhier, lors de la présentation de l'ambitieux rapport sur les liens entre le lycée et l'université à la commission des affaires culturelles et de l'éducation de l'Assemblée nationale, mercredi 8 juillet 2015.

Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

Le site qui aide les bacheliers à préparer leur entrée en fac de sciences. Passer du lycée à l’université n’est pas aisé : un tiers des bacheliers entrés en licence scientifique abandonnent (contre 27 % toutes licences confondues) et plus d’un quart redoublent. Pour leur faciliter la transition, la conférence des doyens et directeurs des UFR scientifiques (CDUS) vient de lancer un site, Faq2sciences, gratuit et ouvert à tous, qui leur permet de s’auto-évaluer et de se perfectionner avant la rentrée 2015. Fruit de plus d’un an de travaux avec l’université des sciences en ligne (Unisciel), ce site propose d’abord au futur étudiant une série de tests par questions à choix multiples (QCM) dans sept matières (physique, chimie, mathématiques, sciences de la vie, de la terre, de l’univers et informatique), afin de détecter ses forces et ses lacunes.

Pour combler ces dernières pendant les vacances ou à la rentrée, vingt-cinq modules d’apprentissage ont été imaginés. Soutien du ministère de l’enseignement supérieur. Les tests initiaux de prérequis à l’université : du diagnostic à la remédiation. Sélectionner pour réduire l’échec ou sélectionner par l’échec ? Difficile d’exiger des universités qu’elles fassent réussir le plus grand nombre alors qu’elles ont obligation d’accueillir tous les néo-bacheliers qui en feraient la demande… qu’il s’agisse de leur premier ou de leur troisième choix.

Difficile pour elles de mobiliser leurs personnels pour être performantes en matière d’enseignement alors que la pédagogie ne fait l’objet d’aucune reconnaissance professionnelle et que l’excellence scientifique se trouve dopée depuis quelques années par la multiplication des Labex, Idex et autres programmes d’investissement… Bien sûr, toutes les filières universitaires ne sont pas logées à la même enseigne. Personne n’est dupe, ce fonctionnement n’est bien entendu pas satisfaisant… Dans certaines académies, on voit apparaître (et disparaître ?) Devant les inerties multiples, peu de politiques cherchent à éradiquer les racines du mal, et le système se maintient tant bien que mal. «Le dispositif "meilleurs bacheliers" ne privilégie pas les plus méritants» Il est en vacances mais furibond.

La faute à ce dispositif «meilleurs bacheliers», créé par le ministère de l’Education et permettant aux 10% des élèves de chaque lycée obtenant les meilleures notes au bac d’intégrer une filière sélective au choix – ou presque. Philippe Heudron, président de l’association des classes prépa économique et commerciale (APHEC), s’élève contre cette mesure qui selon lui n’a pas l’effet escompté, à savoir : lutter contre l’autocensure des jeunes. De son côté, pour faire la promotion de la mesure, la ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem recevait vendredi midi rue de Grenelle une vingtaine de bacheliers qui ont bénéficié de ce dispositif. Est-ce le principe même de ce dispositif qui vous pose problème ? En soi, vouloir encourager des élèves de milieux défavorisés à poursuivre leurs études dans des filières prestigieuses, est une bonne idée. Pourquoi contestez-vous cette mesure ? NF15-04_452495.pdf. Conseil national de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (Cneser) : élections.

Courses. MENH1507347N. La présente note de service a pour objet de préciser la procédure à suivre pour la notation des professeurs agrégés affectés et détachés dans l'enseignement supérieur. L'article 12 du statut particulier de ces professeurs prévoit, en effet, qu'ils font l'objet d'une notation annuelle, arrêtée par le ministre en charge de l'éducation nationale selon une cotation de 0 à 100 sur proposition du chef d'établissement auprès duquel ils exercent leurs fonctions.

Le dispositif de notation mis en place les années précédentes, via l'utilisation de l'application informatique Notasup, est reconduit. I. L’université face au décrochage. On trouvera toutes les notes de cet article dans le PDF joint. « À l’université, les cas de souffrance au travail se multiplient » (Le Monde, 29.09.14, Isabelle Rey-Lefebvre ), « Université de Bordeaux : le burn-out après la fusion ? » (Rue 89, 2.04.14, Jonathan Guérin ), « Le burn-out des labos » (Le Monde, 17.2.14, Camille Thomine). Continuum -3 +3 : les faiblesses du système français. Depuis 2013, la question de l’articulation entre enseignement secondaire et enseignement supérieur est désormais inscrite dans la loi (notamment circulaire du 18 juin 2013) : le continuum moins 3 plus 3 n’est donc plus seulement un slogan et injonction est faite aux commissions académiques des formations post-baccalauréat de mettre concrètement en œuvre des collaborations entre secondaire et supérieur.

L’Open Access : le salut des universités européennes ? Face à des éditeurs multimilliardaires en situation de monopole sur le marché de la publication scientifique, les projets d’archives ouvertes, nouveau fleuron de la collaboration entre chercheurs, se multiplient sur le vieux continent. Si le but premier est de réaliser des économies, ce mouvement se fond dans une récente dynamique mondiale de libre-accès à la connaissance et offre de nouvelles perspectives à la recherche. Infographie: La réforme de la formation professionnelle expliquée en 10 points clefs. Content Page Image Content Page Teaser Le projet de loi sur la réforme de la formation professionnelle prend effet au 1er janvier 2015 et va impacter le fonctionnement actuel de la gestion de la formation en entreprise dans son intégralité.

CNESER du 27 avril 2015 : dotation des établissements. Les présidents d'université vont devoir s'atteler à la parité. Les universités soumises à un « exercice de solidarité » budgétaire inédit. A l’université, les femmes tenues à l’écart des responsabilités.