background preloader

Etude STMG

Facebook Twitter

COP21 - Conférence « Les collectivités locales s’engagent pour le climat ! » (05.12.15) Dp_conference_05_decembre_cle01c273. COP22. La COP 21. Le 12 décembre 2015 restera comme une grande date pour l'humanité.

La COP 21

L'accord international sur le climat a été approuvé à l'issue de la COP 21. Après avoir retenu son souffle durant les 12 jours d'intenses négociations entre les 196 parties réunies pour la Conférence de Paris, la planète respire. Un accord équilibré a été signé pour engager la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il confirme l'objectif central de contenir l’augmentation de la température moyenne en-deçà de 2 degrés, et de s’efforcer de limiter cette augmentation à 1,5 degré, afin de réduire les risques et les impacts liés aux conséquences du changement climatique.

La diplomatie des territoires au service de la COP 21. Pour les Nations-Unies, les autorités locales sont des « acteurs non-étatiques », groupe fourre-tout où voisinent entreprises et peuples autochtones – à l’empreinte carbone peu comparable.

La diplomatie des territoires au service de la COP 21

Non-étatique ne signifie pas mutique : au fil des mois, et la conférence sur le climat approchant, la voix des collectivités locales enfle. Mobilisant les populations sur le dérèglement climatique. Scandant qu’à leur niveau, la maîtrise des gaz à effet de serre s’amorce. Si vous avez raté le début… Pour parvenir à un nouvel accord universel sur le climat, applicable à tous, les délégués des 195 pays-parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) se sont régulièrement réunis pour avancer sur le texte voté à Paris le 12 décembre.

Si vous avez raté le début…

Lors de la première session de négociations, du 8 au 13 février à Genève (Suisse), ils ont poursuivi les travaux à partir des premiers éléments déjà produits lors de la COP20 de Lima (Pérou), du 1er au 14 décembre 2014. Au terme d’une semaine de travail, les délégués se sont mis d’accord sur un texte de 86 pages devant servir de base pour les sessions suivantes au nombre de quatre.

La dernière session a eu lieu du 19 au 23 octobre à Bonn (Allemagne), siège de la CCNUCC. La France émerge comme leader de la finance verte. À quelques jours de la COP21, un rapport du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et de l’Institute for Climate Economics (I4CE) montre que la France mène avec succès l’intégration des enjeux environnementaux dans le secteur financier.

La France émerge comme leader de la finance verte

Ce rapport (en anglais), intitulé France’s Financial (Eco)system: improving the integration of sustainability factors, identifie les points clés des avancées menées par les acteurs privés et publics en France au cours des deux dernières décennies, et détaille les mesures pionnières en lien avec le climat introduites cette année. Achim Steiner, directeur-général du PNUE, a déclaré que « la France fait partie d’un catalogue grandissant d’exemples à travers le monde qui intègrent actuellement la durabilité au sein de la prise de décision financière privée et publique. Ce changement dans les considérations financières est un élément de l’ambition collective que nous observons aux quatre coins du monde en faveur d’un futur durable.

COP21 - France 3 Languedoc-Roussillon. Cop 21 les territoires veulent peser sur la negociation climatique. COP 21 : les collectivités territoriales ne comptent pas œuvrer en coulisses. « En 1998, toute la France a joué au football.

COP 21 : les collectivités territoriales ne comptent pas œuvrer en coulisses

En 2015, nous devrons tous jouer notre rôle au service de la grande cause de la lutte contre le dérèglement climatique ». Gilles Berhault, président du Comité 21 – pourtant peu adepte du jeu de ballon à 11 – en appelle au souvenir fédérateur de la Coupe du monde pour stimuler la « mobilisation pour la COP 21 », thème d’un forum organisé le 18 décembre à Paris. Piaffant sur le banc de touche, les collectivités territoriales brûlent d’entrer sur le terrain. Les entreprises dans la COP21 : une présence ambivalente. Affichage des « solutions » pour le climat, lobbying ou engagements… Les multinationales ou start-up sont des acteurs clés, plus ou moins décriés.

Les entreprises dans la COP21 : une présence ambivalente

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Angela Bolis Aux côtés de la « zone bleue » dédiée aux négociations sur l’accord climatique, et des « espaces générations climat » consacrés à la société civile, les entreprises aussi ont leur théâtre sur le site de la COP21. Cette « galerie » de 10 000 m2, dans le Musée de l’air du Bourget, doit offrir un panorama des solutions développées par les professionnels contre le changement climatique.

Parmi les quelque 200 participants, on trouve un peu de tout. COP21 : les entreprises face au défi du changement climatique, COP21 : les entreprises face au défi du changement climatique. Familles à énergie positive. Le défi, ce sont des volontaires réunis en équipes accompagnées par leur capitaine, qui font le pari de réduire d'au moins 8% leurs consommations d'énergie et d'eau, particulièrement durant l'hiver, en appliquant simplement des éco-gestes.

Familles à énergie positive

Familles à énergie positive Projet européen au départ, le défi est porté en France par l'association prioriterre depuis 2008. Ungersheim, un village où la transition écologique ne convainc pas tous les habitants. Ungersheim (Haut-Rhin), reportage C’était le bassin de la potasse.

Ungersheim, un village où la transition écologique ne convainc pas tous les habitants

Nord-Ouest de Mulhouse. Quel est le département le plus écologique de France ? La 9e édition du Palmarès de l’écologie réalisé par l’hebdomadaire « La Vie » montre que des initiatives très concrètes se multiplient dans les territoires, ruraux comme très urbanisés.

Quel est le département le plus écologique de France ?

La transition écologique et énergétique s’enracine dans les territoires. Le Palmarès 2015 de l’écologie, dressé et publié jeudi 22 octobre par l’hebdomadaire La Vie, en apporte une nouvelle preuve, si besoin en était. Ce hit-parade vert ne se veut pas un classement des régions « où il fait bon vivre », mais plutôt un indice de la dynamique enclenchée par les acteurs locaux sur les enjeux écologiques. Or au fil des années, la carte de France se révèle de plus en plus « verte ». La Gironde, championne de la consommation durable.