background preloader

REUSE PARIS

Facebook Twitter

1p287. Le Grand Paris met la pression – Déchets & Recyclage – Environnement-magazine.fr. La gestion des déchets générés par les projets du Grand Paris devient un sujet sensible. À tel point qu'une rencontre entre industriels du bâtiment et du recyclage et parlementaires a eu lieu fin mars à l'Assemblée nationale. Les chiffres ont été annoncés par le président de la Société du Grand Paris, Philippe Yvin : entre 2015 et 2030, le Grand Paris prévoit l'aménagement de 210 km de lignes ferroviaires et la création de 69 gares supplémentaires. Soit en termes de production de déchets, un volume estimé de plus de 60 millions de tonnes de déblais (terres et matériaux de construction).

Cela représente une croissance de 20 % de déchets générés en Île-de-France. Selon les prévisions, sur l'ensemble des terres excavées, 10 % seraient polluées, 45 % d'origine gypsifère et 45 % provenant de terres inertes. Les matériaux de récupération, l’avenir de la construction? Fabriqué à partir de matériaux de démolition, il s’agit d’un projet qui se développe en période d’austérité, une architecture élégante qui jouit d’une ventilation naturelle et d’une orientation optimisée.

Les matériaux de récupération, l’avenir de la construction?

C’est la proposition de l’Estudio Elgue & Associados qui crée via cette réalisation un ensemble durable à la fois écologique et économique. Un bon exemple qui nous vient du Paraguay. Au moment où beaucoup de choses sont devenues jetables y compris dans le bâtiment, l’agence d’architecture Estudio Elgue & Associados propose une architecture alternative qui vise sur la réutilisation des matériaux et la valorisation des déchets.

Comme un défi individuel et collectif, leur réalisation explore les possibilités d’atténuer les empreintes de l’environnement. L’édifice se compose d’un espace hybride qui comprend en plus d’un logement, un accueil ainsi qu’un atelier où chaque partie peut fonctionner indépendamment. Le recyclage à l’honneur Les photos: © Marcelo Sandoval pour Estudio Elgue. Paris: Le recyclage des déchets de la construction en plein chantier. Recyclo’Bat réemploie les matériaux de construction. Cet article de Virginie Mailles Viard est paru en première publication sur le site Touléco-green.fr Le projet Recyclo’Bat s’inscrit dans le paysage anarchique des déchets du bâtiment. Dans leur magasin de 130 mètres carrés à Cugnaux (31) Edouard Baudouin et David Muse gèrent, reconditionnent et vendent des déchets collectés sur des chantiers.

Depuis 2012, ils font du réemploi. Autrement dit, « on ne recycle pas le déchet, explique Edouard Baudouin. On le récupère, on le reconditionne pour le rendre vendable. Dans le magasin de Recyclo’Bat, pas de transformation. Reconditionné, le déchet devient une matière réutilisable Cent millions de tonnes par an, voilà le volume des déchets du bâtiment en France. Le Rebuilding Center de Portland : le rêve américain La plate-forme Recyclo’Bat puise ses racines dans l’Oregon. . « Mais que font les institutionnels français ? Subventionné par le FSE, le Fond Social Européen, le projet Recyclo’Bat a bénéficié de l’accompagnement Adress [1] . Construire avec des matériaux d’occasion. De la tôle ondulée récupérée barde trois façades d’une nouvelle habitation de la banlieue chic de Sydney. Des tuiles transforment un hangar des anciens abattoirs de Madrid en lieu culturel d’avant-garde. Des fenêtres, lucarnes, bois, toilettes, miroirs, carreaux de céramiques achetés d’occasion par le café Noorderparkbar à Amsterdam.

Même le future siège du Conseil européen à Bruxelles se pare d’une façade composée de vieilles fenêtres en chêne collectées dans chacun des Etats membres. Alors qu’a lieu samedi 15 novembre la Journée mondiale du recyclage et que se déroulera sept jours plus tard, du 22 au 30 novembre, la Semaine européenne de la réduction des déchets, une exposition « Matière grise. Matériaux, réemploi et architecture » au Pavillon de l’Arsenal, à Paris, présente 75 projets réalisés à partir de matériaux de récupération. Une technique moins polluante En Californie, pionnière dès les années 1970, c’est aujourd’hui toute une filière économique du réemploi qui est en place.

Le Pavillon Circulaire. Un pavillon construit avec des matériaux recyclés  Le Pavillon circulaire, installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville, est bâti grâce au réemploi de matériaux.

Un pavillon construit avec des matériaux recyclés 

A découvrir depuis le 24 octobre et pendant la COP 21. Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici. accepter Passer de la théorie à la pratique : c'est l'objectif des concepteurs du Pavillon circulaire, actuellement installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris. Le réemploi a toujours été utilisé dans l'architecture Tout est parti de l'exposition "Matière grise", organisée l'an dernier au Pavillon de l'arsenal, initiée par Julien Choppin et Nicola Delon, lui aussi architecte.

Pour la naissance des 70 m2 du Pavillon circulaire, il a fallu faire preuve d'imagination. Plus d'infos ici.