background preloader

Veille Technologique - Le Cloud Computing

Facebook Twitter

CLOUD. Cloud Computing - Définition, avantages et exemples d'utilisation. De plus en plus utilisé par les entreprises de toutes les industries, le Cloud Computing est la nouvelle forme de stockage de données du 21ème siècle.

Cloud Computing - Définition, avantages et exemples d'utilisation

Cependant, il se décline en de nombreuses variantes, et il n’est pas toujours facile de choisir l’offre qui convient le mieux à son activité. Pour mieux comprendre le phénomène Cloud Computing, voici une définition complète de ce terme. Le Cloud Computing est un terme général employé pour désigner la livraison de ressources et de services à la demande par internet. Il désigne le stockage et l’accès aux données par l’intermédiaire d’internet plutôt que via le disque dur d’un ordinateur.

Il s’oppose ainsi à la notion de stockage local, consistant à entreposer des données ou à lancer des programmes depuis le disque dur. L’image du Cloud est utilisée de façon métaphorique pour désigner internet. Selon U.S. Avantages et inconvénients Faire confiance aux opérateurs. Le leasing informatique gagne du terrain - Les Echos. Docker est-il fiable et sécurisé ? En raison de sa jeunesse et de son succès, la techno des containers est régulièrement attaquée sur le terrain de la sécurité et de la performance.

Docker est-il fiable et sécurisé ?

Qu'en est-il quatre ans après son lancement ? Depuis mars 2013 et le lancement de sa première version, le succès de Docker ne s'est jamais démenti. Cette technologie de container logiciel encapsule une application pour qu'elle puisse s'exécuter sur n'importe quel serveur en faisant abstraction des couches inférieures. Un bol d'air dans le monde fermé des clouds publics. OVH rachète l'activité de cloud de VMware pour se renforcer aux US. Grâce à l'acquisition de vCloud Air, le groupe français avance ses pions à l'international.

OVH rachète l'activité de cloud de VMware pour se renforcer aux US

Autre objectif : décupler sa capacité à cibler les grands comptes. OVH annonce avoir conclu un accord en vue d'acquérir vCloud Air : l'activité de cloud computing de VMWare. Lancée en 2008, cette offre a été conçue par le spécialiste américain de la virtualisation pour faciliter le basculement de ses clients vers le cloud.

Elle repose sur les mêmes solutions de Software-Defined Data Center (SDDC) que celles commercialisées par l'éditeur pour motoriser les clouds privés. Les modalités financières de l'opération n'ont pas encore été communiquées. Xerox pousse ses services d’impression dans le « cloud » Cloud computing : les entreprises françaises mauvaises élèves de l’Union européenne - National - Le Journal des entreprises. Cloud computing : les entreprises françaises mauvaises élèves de l’Union européenne Les entreprises françaises n'utilisent que très minoritairement les outils de cloud, relève l'Insee dans une étude récente.

Cloud computing : les entreprises françaises mauvaises élèves de l’Union européenne - National - Le Journal des entreprises

Utilisé pour accéder à des ressources informatiques à distance (stockage, logiciel, puissance de calcul), ce service est démocratisé dans les pays nordiques. Réduire le risque du cloud computing - ZDNet. Les études dans leur ensemble montrent une forte hausse de l'adoption du cloud computing, notamment hybride : selon un récent rapport, 95 % des professionnels de l'informatique disent utiliser le cloud et 75 % le cloud computing hybride.

Réduire le risque du cloud computing - ZDNet

Ce rapport montre également que la sécurité n'est plus le principal défi lié au cloud, la place étant désormais occupée par le manque de ressources et d'expertise (Source : rapport de Rightscale sur l'état du cloud en 2016). Il n'y a pas si longtemps, la sécurité était encore considérée par la plupart des entreprises comme le plus grand défi lié au cloud. Pourtant, même si la sécurité restera encore un sujet de préoccupation dans toutes les entreprises, voire la préoccupation principale pour beaucoup, notamment pour celles qui gèrent des données sensibles, un changement est clairement en train de s'opérer. Alors, qu'est-ce qui a changé ? Explosion du cloud computing Tolérance au risque Ce qui a changé, c'est la tolérance au risque. Shadow – Le PC du futur. 2017, sans surprise, le Cloud dans son IT. Ce ne sera une surprise pour personne, le Cloud, au sens large, sera, une fois de plus, la vedette, des environnements IT en 2017.

2017, sans surprise, le Cloud dans son IT

Il est désormais un composant de toute stratégie IT d'une entreprise. Les services SaaS, SaaS / PaaS / IaaS, sont partout. Cloud : Amazon meilleur prestataire devant Microsoft. Une étude de Nasuni, entreprise japonaise spécialisée dans le stockage de données, a comparé les services de 16 fournisseurs cloud en termes de performance, de stabilité et d’extensibilité.

Cloud : Amazon meilleur prestataire devant Microsoft

Amazon S3 et Microsoft Azure obtiennent les meilleurs résultats, devant Rackspace. Pour son étude, Nasuni a considéré le cas d’une entreprise de taille moyenne souhaitant utiliser le cloud à des fins de stockage de données, de protection des données et de récupération de données en cas de catastrophe. Elle a ensuite effectué une série de tests sur 26 mois afin de déterminer la qualité des services fournis par les différents prestataires en termes de performance, de stabilité et d’extensibilité.

Après chaque test, les prestataires dont les résultats étaient insuffisants ont été éliminés. Performance. Amazon Web Services, étonnant poids lourd du cloud computing, face à Microsoft, IBM et Google. Il s’agit dans cet article de retracer l’étonnant parcours de Amazon dans le secteur du cloud computing qui n’était pas, a priori, son cœur de métier mais qui est devenue l’activité la plus rentable au sein de sa vaste galaxie (Amazon Marketplace, Fulfillment by Amazon, Amazon Web Services…).

Amazon Web Services, étonnant poids lourd du cloud computing, face à Microsoft, IBM et Google

Pourquoi Amazon est (aussi) le numéro un du cloud et comment il peut le rester ? En effet, Amazon Web Services (AWS) est, depuis 2015, la première source de profit d’Amazon avec plus de la moitié de ses profits opérationnels contre un tiers seulement un an auparavant. Croissance et tendances du marché du Cloud en France - Datacenter Mag. Une récente étude publiée par Markess International livre plusieurs chiffres clés sur le marché français du Cloud - tous modes confondus : public, privé et hybride.

Croissance et tendances du marché du Cloud en France - Datacenter Mag

Parmi les indicateurs les plus parlants, le cabinet estime que les revenus des solutions et des services du nuage dans l'Hexagone ont été multipliés par dix en à peine six ans. Le développement du Cloud français connait une accélération selon les derniers chiffres publiés par Markess International. Alors qu'il y a dix ans, les revenus associés frôlaient le milliard d'euros (900 millions d'euros en 2007), ils en atteignent quasiment six en 2016 (5,9 milliards d'euros). Parmi les autres indicateurs qui démontrent cet essor, l'étude souligne une croissance qui va se poursuivre à deux chiffres sur les deux prochaines années. En 2017, la progression du Cloud en France devrait ainsi être de 18,6%. Derrière ces chiffres, le cabinet analyse plusieurs tendances. OVH News - Pourquoi OVH mise (enfin) sur le bureau virtuel. Le bureau virtuel, un véritable tue la Moore La flexibilité et la réduction des coûts reviennent souvent dans la bouche des promoteurs du bureau virtuel. « À juste titre, confirme François.

OVH News - Pourquoi OVH mise (enfin) sur le bureau virtuel

Certaines applications coûteuses sont utilisées de façon épisodique par plusieurs membres d’une même équipe. Plutôt que d’acquérir une licence pour chaque poste, optez plutôt pour un Cloud Desktop sur lequel vous installerez ces applications et donnez-en l’accès à tous. Nous travaillons d’ailleurs sur le multisession dans cette optique. » L’exemple des stagiaires et travailleurs saisonniers est tout aussi parlant : « Plutôt que d’investir dans du matériel neuf, donnez une nouvelle jeunesse à un ordinateur obsolète grâce au Cloud Desktop. Pourquoi utiliser le Cloud français ? L’externalisation des données et des contenus se généralise peu à peu au sein des entreprises et des administrations. Héberger ses fichiers sur le Cloud (c’est à dire sur des serveurs distants) offre aux entreprises la possibilité de centraliser leurs données, services et applications et d’y avoir accès 24h sur 24 avec une simple connexion Internet.

Des outils Made in France assez récents L’informatique en nuage étant ainsi considéré comme la révolution industrielle du XXIe siècle, il fait l’objet de toutes les attentions en France. Cloud computing : attention aux coûts cachés ! La plupart des experts s'accordent à le dire: Le cloud a dépassé le simple niveau de phénomène pour commencer à offrir des avantages tangibles, au premier rang desquels la flexibilité et l'agilité.

Mais l'aventure du cloud peut également signifier des coûts supplémentaires, dont certains sont cachés, estiment des DSI qui ont vécu l'expérience. Si de plus en plus de DSI s'interrogent sur l'opportunité d'aller vers le cloud, certains d'entre eux les avertissent de coûts induits liés à cette migration. Stockage des données, intégration applicative, test des logiciels, sont autant de sujet qui peut faire grimper la facture. Amazon baisse, encore, les prix de ses services IaaS.

Amazon Web Service a réduit le prix de ses offres Infrastructure-as-a-Service (IaaS). Depuis 6 ans, c'est la 19e fois que AWS, le leader du marché, revoit à la baisse le tarif de ses services cloud. L'impact varie en fonction de la localisation géographique et le type de service utilisé, mais les plus grandes baissent profitent aux clients qui louent des instances de calcul et de stockage réservées, rattachées aux offres Elastic Compute Cloud (EC2) et Relational Database Service (RDS) du fournisseur. L'instance réservée permet d'acheter de la puissance de calcul supplémentaire pour une période de temps définie.

L'autre alternative est la solution à la demande, qui consiste à mettre en route ou à arrêter des serveurs à la demande du client qui paie alors sur une base ponctuelle. Le tarif des instances EC2 réservées subit une baisse pouvant atteindre 37% dans certaines zones géographiques, comme l'Est des États-Unis par exemple.